Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 16:02
L’ARCHANGE SAINT MICHEL
 
AU MONT-SAINT-MICHEL DE NORMANDIE
 
 
  undefined
 
 
Mont-Saint-Michel, Normandie.
 
 
 
      « Jadis, on l’appelait le Mont-Tombe. Dans le récit du voyage qu’y fit au IXe siècle un certain moine Bernard, Itinerarium Bernardi Monachi, il est nommé Saint-Michel-aux-Deux-Tombes (ad duas Tumbas). De quoi s’agit-il ? L’une de ces deux tombes nous est bien connue du fait qu’elle porte encore sa dénomination d’origine : c’est l’îlot qui se trouve au milieu des grèves, au nord-est du Mont, et qu’on appelle Tombelaine, Tumba Beleni, la tombe de Belenos. Quant à l’autre, c’est évidemment l’île de Saint-Michel elle-même. Mais de qui est-ce la tombe ?
 
     Belenos était dieu solaire celtique, dont nous aurons à reparler. Il existe un autre personnage mythologique, le plus fréquemment rencontré dans le folklore de l’Europe occidentale, et dont le culte a vraisemblablement précédé l’arrivée des Celtes en Gaule : c’est Gargan ou Gargantua, le même géant qui se retrouvera dans les œuvres de Rabelais, mais qui, tout l’atteste, leur est bien antérieur. »
 
   Gwenc’hlan le Scouëzec, Bretagne Terre Sacrée, un ésotérisme celtique, Tchou, 1966.
 
 
 
Tombelaine-.jpg
Îlot de Tombelaine.
 
 
L’îlot de Tombelaine vient de tumulus belenis, le tumulus de Belenos, dieu gaulois de la guerre, de la lumière et guide des morts, triple fonction reprise par l'archange Michel dans les croyances chrétiennes ; on sait d'ailleurs qu'un dolmen se trouvait autrefois sur le site du Mont-Saint-Michel, dont on peut imaginer que les druides avaient fait un portail vers le monde des morts.
 
« Au début était un rocher de granit. Le "Mont-Tombe" résista à l'érosion durant des milliers d'années. Autour, une épaisse forêt que l'on appelait – peut-être – la forêt de Scissy. Elle couvrait toute la baie jusqu'aux îles Chausey et s'étendait jusqu'à la forêt de Brocéliande, forêt de Merlin l'enchanteur, de la fée Viviane et autres Korrigans...
La légende raconte qu'un gigantesque raz-de-marée transforma définitivement le paysage.
Le mont était désormais une île tout comme le rocher voisin de Tombelaine. »
 
 

carte-scissyMtStM.jpg
 
Carte de l’ancienne forêt de Sissey.

 
Le Mont Tombe est l'ancien nom du Mont, avant que Charlemagne ne choisisse saint Michel pour protecteur de son Empire au IXe siècle. Il fut alors baptisé Mont-Saint-Michel-au-Péril-de-la-Mer.
 
 
 mont-saint-michel.jpg 

s
s
undefined
 
Riches heures du Duc de Berry.

 
« On sait comment la Légende Dorée raconte cette angélophanie. Un certain Garganus, ayant vu un des taureaux de son troupeau s’échapper dans une caverne de la montagne, le poursuivit et lui décocha une flèche. Mais au lieu de frapper le taureau, elle se retourna contre lui.
         L’évêque de Sipontum (Manfredonia), étonné par ce prodige, ordonna un jeûne de trois jours au bout desquels saint Michel apparut à l’entrée de la caverne et déclara que cette grotte serait dorénavant un sanctuaire.
         Cette légende du taureau est également à l’origine d’un sanctuaire rupestre non moins fameux, le Mont-Saint-Michel en Normandie. L’Archange apparaît à saint Aubert, évêque d’Avranches, et lui ordonne de consacrer une église à l’endroit où il trouverait un taureau caché par des voleurs. La crypte dédiée en 709 reproduisait la grotte du Monte Gargano. La contrefaçon est flagrante. D’ailleurs ne disait-on pas en France au Moyen Age “Michiel de Gargan” ? »
 
Louis Réau, Iconographie de l’art chrétien : les Anges.

 
La chapelle des sept Dormants (Côtes d'Armor)

 a été construite sur un ancien oratoire 

en forme de grotte, lui-même construit 

sur un menhir encore visible.
 
 MichelMichael_MichelDormant.jpg
  
Statue primitive,
saint Michel brandit la foudre ;
il a un bouclier aux armes du Christ.
Il maintient le dragon des énergies telluriques à sa juste place.
Ce dragon est ici diabolisé,
mais les deux cornes peuvent indiquer simplement le binaire de la manifestation comme les cornes de cerf sur la tête de Cernunnos.

Mais
  
 
Le saint véritable ne tue pas le Dragon, il s'en rend maître pour en utiliser l'Energie.
« Saint Michel qui transperce le dragon de sa lance, c'est le signe : le dragon, c'est la vouivre, le cheval, c'est la Kabbale, et saint Michel, c'est l'Initié qui sait rentrer en contact avec la vouivre et est capable de la dompter. Voilà la clé !... » 

                                  (Le pape des escargots, Henri Vincenot).

En vérité, le dragon n’est pas à tuer, ce qui est d’ailleurs impossible, mais à maîtriser et à maintenir à sa juste place comme le fait saint Michel qui maintient de son épée le dragon des énergies telluriques afin que soit assurée la liaison Terre-Ciel.
« “Tuer le dragon” est un suicide ; mais le vainqueur de l’Ange transfigure les ténèbres», enseigne la tradition ontologique de la Kabbale.

Carlo Suarès, La Kabale des Kabales. La Genèse de la tradition ontologique, 2001, p.17.



          L'image de saint Michel maîtrisant le dragon, si répandue dans toutes les églises, nous enseigne que le Principe Lumineux, dont il est le représentant, ordonne et dirige, tout en le maintenant à sa juste place, le Dragon représentant les forces chaotiques inconscientes.
 
 
MichelVolvic.JPG.JPG
   
Vitrail de l’église de Volvic (Auvergne).

 
Le christianisme identifie très souvent ce Dragon au Malin, et nous fait tomber de nouveau dans la dualité « bien-mal ».
Difficile de voir en effet l'unité sous-jacente de ces deux natures qui cohabitent. Mais, telle la fleur de Lotus déployant ses pétales et ne pouvant rayonner sans ses racines prises dans la vase, l'être humain doit percevoir « qu'à ce niveau, "chtonique" se réfère à la "racine de la déité" ».

                        
Voir La Doctrine du Sacrifice, Coomaraswamy, 
                        et 
La Vouivre un symbole universel, Editions EDIRU.
 
 MichelTunis.jpg
 
Vitrail de la cathédrale de Tunis.



MichelVezelay.JPG

Cathédrale de Vézelay.



undefined
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

trucs, astuces et conseils de madalen35 01/11/2012 07:30


Merci pour ce texte très intéressant.

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens