Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 11:32

L’ours, animal totémique de Benoît XVI !


Article paru dans "La lettre d'Ile-de-France. Mythologie en Parisis et en France", 
bulletin trimestriel du Groupe Ile-de-France de Mythologie Française,
n° 67, juillet, août, septembre 2008.


 

       La cathédrale d’Evry, la seule construite en France au XXe siècle, est dédiée à saint Corbinien. Elle fut consacrée en 1997. Une tapisserie retrace la vie de ce saint : Evêque de Freising, il est né à Saint-Germain-lès-Arpajon (Essonne) en 680. Cette ville s’appelait alors Saint-Germain-de-Châtres ; le saint y créa un monastère et l’église actuelle lui est dédiée. Il est fêté le 8 septembre, tant en France qu’en Bavière parce qu’au cours d'un de ses voyages, pendant la traversée de cette région, la légende raconte qu'il fut attaqué par un ours qui dévora son âne. Corbinien, après avoir prié, lui ordonna de lui servir de monture. 
 

  

Photo Bernard Lecomte, site http://www.patrimoinedefrance.org/ico018.htm 

 

       « Alors qu'il accomplissait son voyage vers Rome, il arriva sur le territoire de Brennones et fit halte à la lisière d'une forêt. [...] Un ours sortit de la forêt, mit en pièces le cheval de Corbinien et commença à le dévorer. [...] Mais l'homme de Dieu apprit cette nouvelle avec calme et dit à Anséric : "Prends le fouet que voici, approche-toi de l'ours, donne-lui une correction et châtie-le pour son méfait qui nous a causé ce préjudice". Comme Anséric n'osait le faire, l'homme de Dieu lui dit : "Va, et n'aie pas peur de lui, mais agis ainsi que je te l'ai ordonné, puis garnis-le du bât et bâte-le, charge mon bagage sur son dos et fais-le marcher jusqu'à Rome, avec nos chevaux". »

      C'est pourquoi Corbinien est souvent représenté accompagné d'un ours. Il s'installa à Freising où il évangélisa la population et fit bâtir une cathédrale. La ville devint le centre de la vie chrétienne bavaroise. Il mourut le 8 septembre730 et fut vénéré comme un Père de la Foi. La châsse contenant les reliques du saint est conservée dans la crypte de la cathédrale de Freising.


      L'ours de saint Corbinien figure sur les armoiries du pape Benoît XVI qui fut archevêque de Munich-Freising
 :


 

      « De gueules chapé d’or, au 1 à la tête de maure brunâtre coiffée de sable, les lèvres, la couronne et le collier de gueules, et portant à l’oreille un anneau d’or, qui est de Freising, au 2 à la coquille d’or qui est de Saint Jacques, au 3 à l’ours brunâtre lampassé de gueules portant un bât de gueules croisé de sable, qui est de Saint Corbinien, posé sur deux clés passées en sautoir, l’une d’or, l’autre d’argent, qui sont de Saint Pierre, liées par un cordon de gueules et sur le pallium, et surmonté d’une mitre pontificale d’argent bordée d’or frappée d’une croix de même. »


       Dans son ouvrage intitulé Ma vie, souvenirs, il s'est comparé à cet ours transformé par le saint en bête de somme :

     « L'ours n'est-il pas l’image de ce que je dois faire et de ce que je suis ? Je suis devenu ton mulet chargé de ton joug, et c'est ainsi que je suis tout près de toi pour toujours ».

      Dans son discours de Munich le 12 septembre 2006 (ZENIT.org) il a dit : « L’ours de saint Corbinien, arrivé à Rome, fut rendu à la liberté. Dans mon cas, le "Maître" en a décidé autrement ». (cf. www.vatican.va).


     Il est intéressant de voir comment la boucle se boucle !

     Comme le montre si bien Michel Pastoureau dans son livre L'ours, histoire d'un roi déchu, l’Eglise catholique a contribué très largement à la quasi-extermination de l’ours brun en Europe au temps de la christianisation. Elle a repris les préjugés de Pline dans son Histoire naturelle qui déconsidère l’ours dont il dit que « dans sa sottise, aucun animal n’est plus habile à faire le mal. » (p. 159) Saint Augustin, influencé par ce livre, a contribué à diaboliser l’ours : « ursus est diabolus », dit-il dans l’un de ses sermons. Et la peur du diable est telle que les moines de Cluny sont effrayés par son apparition dans leurs rêves ou leurs visions, comme le rapporte Pierre le Vénérable dan son Liber de miraculis[1] ! Pour mettre fin au paganisme ancien, il fallait déconsidérer le prestige de l’animal le plus puissant d’Europe à qui était voué un culte depuis les temps préhistoriques, détrôner "L’ours, le premier des dieux", comme le met en évidence le livre de Jean-Dominique Lajoux.

      Or, dans la prophétie, publiée pour la première fois en 1595, de saint Malachie, cet évêque d'Irlande né en 1094 et mort en 1148 à Clairvaux, on trouve 111 devises latines correspondant aux 111 papes qui, selon elle, régneraient depuis Célestin II (1143-1144) jusqu'à la fin du monde. Pie XII lui attribuait un fort crédit. La 111ème devise, celle du dernier pape, est « Gloria oliviae » (De la gloire de l'olivier), et les branches d'olivier sont le symbole de l'ordre de Saint-Benoît !

 Ainsi le dernier pape à régner sur Rome porterait-il l’ours sur ses armoiries !

 

 

 La rencontre de saint Corbinien et l'ours.


 


[1] Editions D. Bouthillier, Turnhout, 1988, livre I, chap. XVIII.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens