Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 06:46

L'Ours, animal totémique de nombreux saints


Dans les premiers siècles du christianisme,
époque où le culte ancestral de l’ours était encore très répandu,
de nombreux saints eurent l’ours comme animal totémique !
Saint Corbinien, dont nous avons parlé dans un article précédent,
ne fut pas le seul à prendre un ours à son service !

 

     Saint Amand 


        La légende veut qu'au VIIe siècle, le moine Amand soit venu dans l'antique forêt de Vicoigne fonder un monastère où il se serait fait enterrer. À l'époque carolingienne, l'abbaye devint un foyer spirituel éclatant que les Normands anéantirent au IXe siècle. Elle fut, après bien des vicissitudes, entièrement rebâtie au XVIIe siècle par l'abbé Nicolas du Bois, suivant un plan grandiose qui devait faire l'admiration des contemporains.(...) Un jour, un ours ayant dévoré son âne, il attela l’ours à sa place pour tirer le chariot. La même légende est rapportée pour de nombreux saints.

   

 
Saint Amand.

  

 

Saint Arige 
Une peinture murale de l’église d’Auron datant de la première moitié du XVe s.
montre l’évêque de Gap, porté en terre sur un char tiré par un bœuf et un ours.

 
Char funéraire de saint Arige
.

    

 

  

 

Saint Colomban

 
Cet ermite apprivoisa un ours dont il partagea la caverne.
Il en fit son compagnon.


 
Saint Gall
,


son disciple, parla à un ours affamé, lui commanda d’aller chercher du bois,
puis le nourrit, lui retira une épine du pied et celui-ci l’aida à construire son
ermitage qui devint l’abbaye de Saint-Gall, en Suisse.

 

 

 

 

  


Saint Gall et son ours (plaque d’ivoire du Xe s.)

 









    
                Saint Gall et son ours, musée de Metz.






Saint Vallier


Saint Martin, évêque de Tours, avait offert à son ami saint Vallier un âne que celui-ci appela « Martin » ! Est-ce l’origine du dicton « Il y a plus d’un âne qui s’appelle Martin » ? Cet âne ayant été dévoré par un ours, le saint obligea l’ours à remplacer sa monture. Et le sobriquet de l’âne passa ainsi à l’ours que les montreurs d’ours appellent « Martin » ! Dans « Martin » se retrouve la racine « art » comme dans Arthus. La Saint-Martin se fête traditionnellement le 11 novembre, jour de l'entrée de l’ours en hibernage[1].
 


   

Saint Ursus ou saint Ours 

 

Ursus, c’est l’ours bien évidemment ! Ses lieux ? Saint Ursus d’Aoste, d’Auxerre, de Ravenne, de Soleure et sans doute bien d’autres… Et la collégiale Saint-Ours à Loches.

Il y eut plusieurs saint Ours. L’un d’eux fut un pèlerin écossais parti pour Rome. Il termina sa vie comme moine.

A Aoste, en Italie, on a fêté l’an dernier la 1007ème Foire de St Ours à Aoste ! Preuve de l’ancienneté de la tradition qui célèbre saint Ursus, soldat de la légion thébéenne, martyr au troisième siècle, honoré le 30 septembre. Dans l’Ubaye existe pour les alpinistes une Via Ferrata de saint Ours qui permet aux alpinistes de grimper jusqu’à une caverne qui a été sans doute le repaire d’un ours.

A Loches, en Touraine, la collégiale Saint-Ours à été construite à l'emplacement de la première église fondée par saint Ours au V° siècle. L'église a été détruite à la Révolution, mais il en reste des vestiges d'époque mérovingienne. Dans une propriété privée, le fort St Ours, existent la crypte et les vestiges de I'ancienne église. Saint Ours serait un légionnaire romain et des vestiges romains ont été trouvé dans cette crypte. Le bénitier de la collégiale Saint-Ours provient d'une colonne gallo-romaine dédiée aux dieux de l'Olympe.


       
Saint Ursmer 

 

Étymologiquement, le nom de Ursmer est lié à l'animal totémique celte l'ours et saint Ursmer, le grand Ours, a évangélisé les populations sauvages et païennes de la Thiérache. Il serait né dans l’Avesnois, près de Floyon, en 644. Il dirigea les abbayes de Lobbes où se trouve l'actuelle collégiale Saint-Ursmer, la plus ancienne de Belgique. Ses reliques seraient dans la collégiale de Binche, en Allemagne, qui lui est dédiée.


      Saint Eloi

 

Saint Eloi, évêque de Noyon, aurait également bâté un ours qui avait dévoré l'une de ses bêtes de trait pour la construction d'un oratoire au VIème siècle. L'identification de l'ours à saint Eloi est encore visible à Paris, à la Maison de l'Abbaye de l'Ourscamp, au 44/46 rue François Miron ; une statue de l'ours est encore visible à l'annexe extra-muros du 95 rue du Faubourg Saint-Antoine. L'Abbaye de L'Ourscamp est située à Chiry-Ourscamp, près de Compiègne. (Voir la Lettre de l'Île-de-France. Mythologie en Parisis et en France n° 66)
 

Nombreuses sont les villes et les villages qui se réfèrent à saint Ours : Saint-Ours-les-Roches près de Pongibaud, Saint-Ours-les-Roches près de Volvic, en Suisse dans le canton de Fribourg.

Il a existé une famille Roch de Saint-Ours originaire d'Eschaillon, dans le Dauphiné dont l’un des descendants, Pierre, officier du régiment de Carignan-Salières, a donné son nom à la ville de Saint-Ours au Québec, dans le Comté du Bas-Richelieu. Ce régiment a été envoyé au Canada pour combattre les Iroquois.


 


Armoirie de Chaource, Aube.

 

La diabolisation de l’ours

 

 

            Pline, dans son Histoire naturelle, déconsidère l’ours dont il dit que « dans sa sottise, aucun animal n’est plus habile à faire le mal.[1] »
Saint Augustin, influencé par ce livre, va contribuer à diaboliser l’ours : « ursus est diabolus », dit-il dans l’un de ses sermons. 




           Cette réputation de sottise vaut, au Moyen Âge, à Brun, l’ours chapelain du roi Noble le Lion, d’être trompé par Renart, dans le célèbre Roman de Renart.

              Dans La chanson de Roland, Charlemagne se représente en songe le traître Ganelon et ses proches sous l’apparence d’ours. Et la peur du diable est telle que les moines de Cluny sont effrayés par son apparition dans leurs rêves ou leurs visions, comme le rapporte Pierre le Vénérable dans son Liber de miraculis[2].

                On prête, dans l’Antiquité comme au Moyen Age, à l’ours et à l’ourse une grande lubricité ; on dit qu’ils s’accouplent à la manière des humains, et avec les humains !

               Pourtant, la femelle n’entre en chaleur qu’une fois l’an, à la fin du printemps ou au début de l’été ; elle est le plus souvent monogame et s’accouple à la manière de tous les autres mammifères. Mais la copulation est plus longue que chez les autres fauves.

               Au XIIe s., en Italie, la famille des Orsini tient sont nom de l’ours et les Colonna, leurs ennemis héréditaires, font courir le bruit que l’un de leurs ancêtres a eu une liaison avec une ourse et qu’ils descendent selon la légende, du « fils de l’ours ».



Voir 
http://e.y.monin.free.fr/pages%20livres/animal/animal.html


 

 

 

 



[1] Cité in : Michel Pastoureau, L'ours, histoire d'un roi déchu, Seuil, 2007, p. 159.

[2] Editions D. Bouthillier, Turnhout, 1988, livre I, chap. XVIII.





[1] Voir L’homme et l’ours de J.-D. Lajoux, Grenoble, 196.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

RegorMougeot 27/08/2008 10:34

Origine de Saint OursHamelin GenevièveBonjourJe suis le webmestre d'un site sur les ours qui se veut une anthologie de l'ours dont voici l'adresse : http://www.surlespasdesours.frJ'ai trouvé votre article sur Saint ours très intéressant car je cherchais l'origine du nom de l'église Saint Ours à Loches dont on m'a donné des photos. Je souhaiterai les mettre avec une explication dans ma rubrique "anecdotes" mais je souhaiterai votre autorisation d'y joindre votre texte sur Saint Ours avec bien évidemment la mention de vore siteMerci s'il vous plait de me répondreTrès cordialementGeneviève

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens