Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 21:53

AMATERASU, DEMETER ET BAUBÔ,

 

DÉESSES PAÏENNES

 

Conte de celles qui parlaient avec leur entrejambe

 


 

         Dans l’ancienne Babylone, lorsque Innana aux cuisses de cèdre appelait un amant, un cri si violent sortait de ses cuisses que, d’aussi loin qu’ils l’entendaient, les héros de ce temps accouraient comme des taureaux sauvages pour emporter le prix !

 

Elle ne fut pas la seule à parler par cette fente envoûtante…

Lorsque Amaterasu om kami, la déesse-Soleil du Japon d’avant le bouddhisme, se retira dans une grotte à la suite des actes sacrilèges de son frère, les conséquences pour le monde furent terribles. Celui-ci se trouva plongé dans l’obscurité et le froid. Tous les dieux d’alors, devant cette catastrophe, se consultèrent. Comment faire sortir la déesse-Soleil de sa retraite ?

Ils organisèrent un complot afin de lui prouver que la joie pouvait exister en son absence, qu’on pouvait rire malgré tout, et lui posèrent le piège de sa propre image.
L’une des divinités d’alors, la déesse Ame No Uzume, entama devant la grotte une danse sauvage ; elle dénuda sa poitrine, baissa la ceinture de son vêtement jusqu’à son sexe, remua les hanches de manière suggestive, dansa encore en écartant les cuisses, et de son entrejambe jaillit un rire si clair qu’aussitôt cent myriades de dieux et de déesses éclatèrent de rire.

Amaterasu, étonnée ainsi qu’on puisse rire en son absence, sortit de sa grotte, et le monde fut sauvé (…)

   

 

 

 


Réapparition de la déesse Amaterasu.

 

Savez-vous que Déméter,
cherchant sa fille Perséphone enlevée par Hadès dans les enfers,
fut plongée dans un abîme de tristesse ? 


Août, le Triomphe de Cérès.
Tura Comé, XVe siècle.



        Elle arracha le bandeau qui attachait son immortelle chevelure et parcourut la terre ; elle fouilla partout, interrogeant sans relâche, criant, pleurant, suppliant qu’on la tue. Et dans son désespoir, elle maudit les terres fertiles.. Les épis de blé ne mûrissaient plus, les mamelles des femmes se desséchaient, les sources tarissaient…

Déméter ne se lavait plus, sa chevelure souillée était lamentable, ses vêtements en lambeaux. Près d’un puits, un soir, elle s’adossa, épuisée par ses recherches vaines, laissant voir sans pudeur sa beauté inutile.

Alors apparut une sorte de femme qui s’approcha d’elle en dansant, ondulant des hanches en agitant ses seins. La déesse Baubô, la déesse des rires obscènes, cette créature magique sans tête, dont les yeux se trouvaient à la pointe des seins et à qui la vulve tenait lieu de bouche, était là.

 

 

 

La déesse Baubô.

 

Et de sa jolie bouche du bas sortirent maintes plaisanteries et rires. Déméter commença par sourire, puis gloussa avant d’émettre un rire de bas-ventre si clair qu’il réchauffa la terre entière. Les deux femmes, la petite déesse du ventre et la grande déesse-mère, rirent de concert et firent toutes deux avec leurs grandes et petites lèvres un concours de mimiques, de murmures, de rires et de cris qui mit en joie toute la création… Les dieux de l’Olympe éclatèrent de rires qui résonnèrent comme mille tonnerres de Jupiter. Ces rires parvinrent jusque dans les enfers.

Et Hadès en riant consentit à libérer Perséphone la moitié de l’année. La terre était sauvée !

 

 

 

Tableau de Magritte.

 

Il n’est nulle tristesse qui puisse résister aux rires de cette bouche du bas, cette vulve d’où monte l’énergie de la vie…

 

                      Extrait de Contes de la Bouche du bas, à paraître.

 

 

 

Sheela-Na-Gig, déesse celte de la création et de la destruction,

sculptée sur un chapiteau de l’église St-Mary-and-St-David

à Kilpeck, Herefordshire.

 

LE SERPENT KUNDALINI


CONTER AU GRE DE LA VOUIVRE

link

link



 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yves Binon 31/10/2014 13:14

7 (sept)

Yan Blusseau 31/08/2011 11:49



Bonjour,


 


je suis responsable culturel de l'association didactique Museo dei ragazzi du Palazzo Vecchio de Florence.


Nous réalisons une sorte de leçon relative à l'art de la grotesque. Nous serions trè intéressés à recevoir de votre part, si cela vous est possible, certaines photos que j'ai pu voir dans un
article nommé "paganisme dans nos Cathédrales", notamment celles de la cathédrale de Metz...


J'espère recevioir de vos nouvelles


Cordialement


 Yan Blusseau


 



Régor 01/09/2011 11:09



C'est très positivement que je vous réponds. Vous pouvez copier les images qui n'ont pas de copyright et qui vous intéressent sur le blog, mais je peux vous les envoyer avec une meilleure
définition si vous avez un e mail. Eventuellement aussi celles qui ont un copyright s'il y en a. Cordialement


Régor (robert-regor.mougeot@worldonline.fr )


 



Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens