Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 15:26

L’Ouroboros dans l’Alchimie

 


     " Lorsqu'on veut représenter l'univers, on trace un serpent qui se dévore la queue, et dont le corps est parsemé d'écailles. Les écailles représentent les étoiles dans l'univers. L'animal est extrêmement pesant comme la terre, et extrêmement glissant comme l'eau ; ensuite, chaque année, il se dépouille de son âge avec sa peau, comme dans l'univers, l'année produit changement et renaît. Et l'usage de son propre corps comme nourriture signifie que toutes choses qui sont engendrées dans l'univers par la providence divine doivent de nouveau se résoudre en lui-même."

                                                     Harapollon (prêtre égyptien du 1er siècle av. J.-C.)


Le Livre des douze Portes,
Georges Ripley.
Ripley Scrowle, détail, Londres, British Museum, MS.
(Additional 5025. Four rolls drawn in Lübeck, 1588)

http://hdelboy.club.fr/Ripley.html




                      TRAITE DE LA PIERRE PHILOSOPHALE
                                            LAMBSPRINCK

 

C'est une grande merveille et une ruse étrange

Que de faire d'un Dragon la Médecine suprême.


 

 

Le Mercure, convenablement

et alchimiquement précipité ou sublimé,

dissous dans son Eau propre et derechef coagulé

(http://www.esoblogs.net/IMG/Traite__de_la_pierre_philosophale.pdf)

 

 

            « A l'intérieur de l'oeuf cosmique, le dragon, ou Materia Prima, est le point de départ du Grand Oeuvre et donne naissance à la “flos sapientum”, la fleur des sages1.

            “Ô que cette chose est admirable, qui contient en elle mesme toutes les choses dont nous avons besoin. Elle se tüe elle mesme; & ensuite elle reprend vie d'elle mesme; elle s'épouse elle mesme, elle s'engrosse elle mesme, elle naist d'elle mesme; elle se resout d'elle mesme dans son propre sang; elle se coagule de nouveau avec luy, & prend une consistance dure; elle se fait blanche; elle se fait rouge d'elle mesme; nous ne luy adjoutons rien de plus et nous n'y changeons rien, si ce n'est que nous en separons la grossièreté & la terrestréïté.2

 

            Ainsi le passage des ténèbres à la Lumière commence par l'Oeuvre au Noir (arabe : El Kymia, dérivé de l'égyptien : Kem It, “noir”) où, à travers les couches profondes de notre propre matière, nous pouvons atteindre à la Lumière.

            “C'est pourquoi Basile Valentin explicite le mot clef des alchimistes V.I.T.R.I.O.L. de la façon suivante : "Visita interiora terrae ; rectificando invenies occultum lapidem" (Visite les entrailles de la terre ;  tu y trouveras, en purifiant, la Pierre cachée)3”.

 

            Par “entrailles”, nous entendons la totalité du corps humain qui contient toutes les possibilités de manifestation, mais non révélées car non éclairées par la “lueur de la Conscience4”. Il s'agit de reconnaître notre perfection qui EST. C'est pourquoi nous pouvons dire que la Pierre cachée que nous sommes, c'est la Pierre Philosophale, le Menhir Radiant, le Trésor que gardent les dragons et les géants, l'Escarboucle de la Vouivre...5 »

 

 

1 Gravure dans Pandora de Reusner.

2 Limojon de Saint-Didier, Le Triomphe Hermétique, cité par Eugène Canseliet dans L’Alchimie expliquée par les Textes classiques, Pauvert, 1972.

3 Titus Burckhardt, L’Alchimie, Science et Sagesse, Encyclopédie Hachette, p. 117.

4 C. Castaneda, La Force du Silence, Gallimard, 1988.

5 K. Appavou et R. R. Mougeot, La Vouivre, un symbole universel, EDIRU, 2006, p. 57-58.


 Héraldique.


 


Monstre fabuleux contenant la massa confusa
de laquelle s'élève le pélican (symbole du Christ et du lapis).
Hermaphroditisches Sonn-und Mondskind, 43, p. 57.




&&&

"La pierre philosophale : des Evangiles aux traités alchimiques"

de Omraam Mikhaël Aïvanhov 

 présenté ainsi par Prosveta Éditions :

            « Les Évangiles peuvent être compris et interprétés à la lumière de la science alchimique. En apparence, ils ne font que rapporter ce que fut la vie d'un homme, Jésus, né il y a deux mille ans en Palestine ; mais en réalité, à travers les différentes étapes de sa vie, depuis sa naissance jusqu'à sa mort et sa résurrection, ce sont aussi des processus alchimiques qu'ils décrivent.

« Malgré les condamnations dont elle a fait l'objet de la part du clergé, depuis le Moyen Age l'alchimie a profondément imprégné la mystique et l'ésotérisme chrétiens. Et si on étudie certaines figures à l'extérieur et à l'intérieur de Notre-Dame de Paris ou de Notre-Dame de Chartres, on découvrira que les bâtisseurs des cathédrales possédaient des connaissances alchimiques dont l'architecture et la sculpture portent de nombreux témoignages. »




 Le Pélican alchimique s'ouvre le coeur pour nourrir ses enfants.
Barthelemy l'Anglais ; illustration dans De Proprietatibus Rerum.
Le Mans, XVe siècle.


Voir : LE SERPENT PREMIER A L'ORIGINE DE LA CREATION


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens