Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 10:18

Diane chasseresse et Actéon

 

 

Chevauchant son cerf royal,

Diane, sœur d’Apollon, porte le croissant lunaire.

Son chien est enchaîné.

« Diane impitoyable, crible de flèches le présomptueux,

mais assiste le cœur pur », disent les anciens textes.

  


Diana auf dem Hirsch, Paulus Attinger, um 1600 (détail),

Foto: Philipp Schönborn.

Bode Museum de Berlin.

 

 

« Je chante la bruyante Artémis aux flèches d’or, la vierge vénérée,

l’Archère qui de ses traits frappe les cerfs,

la propre sœur d’Apollon au glaive d’or,

celle qui, par les montagnes ombreuses et les prés battus des vents,

bande son arc d’or pur, toute à la joie de la chasse,

 et lance des flèches qui font gémir. »

 

(Hymne homérique à Artémis, II, 1 – 8)

 

      Qui ne connaît le mythe d’Actéon chassant le cerf et surprenant Diane alors qu’elle se baignait nue dans une source ? La déesse le transforma en cerf et Actéon fut dévoré par les chiens de sa propre meute.

       Mais qui sait en saisir le sens ?

      « Très rares, dis-je, sont les Actéons auxquels il est accordé par le destin de pouvoir contempler la Diane nue et de devenir tels qu’épris d’amour pour la belle harmonie du corps de la nature et tombés sous le regard de ces deux yeux de lumière, splendeur jumelle de la divine bonté-et-beauté, ils sont transformés en cerfs, en sorte qu’ils ne sont plus chasseurs, mais gibier. (…) en cette chasse divine et universelle, sa prise est effectuée de telle sorte que nécessairement, c’est lui qui reste pris, absorbé, uni…

      Alors les chiens, pensées des choses divines, dévorent cet Actéon, si bien que mort au vulgaire, à la multitude, délivré de l’entrave des sens perturbés, libéré de la prison charnelle de la matière, il ne voit plus sa Diane par des trous, par des fenêtres, mais toute muraille renversée, il est tout œil face à tout horizon. Et tout, dès lors, sous son regard, est un… »

(Giordano Bruno, Des Fureurs héroïques, Les Belles Lettres, 1984, p. 374)

 

D’I-A-n’ : depuis le I, la Manifestation se déploie

dit la Langue des Oiseaux :
Emmanuel-Yves Monin, Hiéroglyphes français et Langue des Oiseaux  alchimique,

Le Point d’Eau, 1982 (5e éd. 1994). 

http://langue.des.oiseaux.free.fr/ 

 


Diane androgyne au château d’Anet.

 

Diane,

c’est Dja Menjuu en Sibérie, la mère de la végétation,

qui, en marchant dans le ciel,

déploie le bas de son manteau pour former l’arc-en-ciel !

 

C’est Ekseri  la Toungouse, divinité céleste

volant au-dessus des eaux avec son plongeon.

 

C’est Y Chel, déesse lunaire yucatèque

qui préside à l’enfantement et à la procréation,

règne sur les maladies et la médecine, sur les eaux et sur la terre.

 

C’est Tlazoltéotl, déesse de la lune,

de la terre et de l’eau, déesse de l’impureté.

 

 
Tlazoltéotl, codex borbonicus.

C’est
Coyolxauhqui, déesse lunaire aztèque décapitée par le soleil.

 


Coyolxauhqui , trouvée dans le Templo Mayor,
grande pyramide à degrés de Tenochtitlan, 
capitale des Aztèques.


C’est
Chalchiutlicue, déesse aztèque de l’eau, des lacs et de la mer.

 

C’est Insumene, déesse lunaire, ancêtre de Marie

qui « était présente à Dieu avant sa naissance »

(moine Rupert, XIIème siècle),

 

Marie qui « est la véritable Séléné, la Lune de Noël »

(Hugo Rahner, Mythes grecs et Mystères chrétiens, Payot, 1954, p. 117),


à qui fait écho saint Ambroise :

« Sur la terre brille Séléné, j’entends l’Eglise… »

(Exameron, IV – 8 – 31,32),


Séléné, l’Hélène cosmique …

 



Séléné, autel de marbre du IIème siècle, Italie.
Musée du Louvre.

C’est
Isha, Isis, Maïa qui enfanta Jupiter sur le Mont Cyllène, Héra, Déméter, Cybèle, Hécate, Tara, Maat, Tanit, Sophia, Chintamani le « Joyau sacré aux perles miraculeuses » qui exauce tous les désirs, …

 

et tant d’autres noms que prit  au cours des temps,

 

la Mère Universelle.

 


Porte de la Maison de Diane à Etampes ( Hurepoix)


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens