Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 08:28
"En ce 1er février, joyeux  IMBOLC ou Chandeleur  avec cette croix  solaire
porte-bonheur dite croix de la Déesse Brigit ou Brigantia,
sans oublier les crêpes rondes et dorées  comme le soleil.
 Croix-de-la-Deesse-Brigitt--1-.JPG

 

  

Pour faire une telle croix : "Rassemblez :

 - 3 douzaines de paille de blé, d'herbes, de roseaux ou de joncs de même longueur

- de la ficelle pour attacher les bouts

- une pince à linge pour tenir le milieu des pailles entrelacées

 tandis qu'on travaille.

Mode d'emploi : ..." sur "Vivre la tradition celtique" de Mara Freema.

 

 BRIGIT, BRIGANTIA (la Lumineuse).
Elle est la déesse-mère,
elle règne sur les arts, la guerre, la magie et la médecine.
Elle est la patronne des druides, des bardes (poètes, musiciens),
des vates (divination et médecine) et des forgerons."

Pierre A.


Brigit, ou en abrégé Brigh, la « Très Haute » est l’unique divinité féminine celtique et fut assimilée à sainte Brigitte d'Irlande ou Brigitte de Kildare (451-525), née à Faughart près de Dundalk, dans le comté de Louth, en Irlande. (Wikipédia)
 
« Brigite la poétesse, c’est la fille du Dagda. C’est cette Brigite qui est la femme poète, ou la femme de sagesse que les poètes adoraient, parce que sa protection était grande et célèbre. C’est la raison pour laquelle on appelle de ce nom la déesse des poètes dont les sœurs étaient Brigite la femme de médecine et Brigite la femme du travail de la forge. »
Une trinité donc, comme il se doit !
Les trois druides de Tuatha Dé Danann sont en même temps des dieux, fils de la prêtresse-druidesse-déesse Brigite. Mais au-delà desdites triades, « Unique Vérité il y a, et il ne saurait y en avoir plus », nous rappelle avec force Le Manuscrit des Paroles du Druide sans nom et sans visage. (Emmanuel-Yves Monin, p. 442)
 
Berth, Brigh, Brigit, sainte Brigitte…, ce sont là parmi les multiples noms de la Mère Universelle.
Berth, ou Brigh, assume un certain nombre de fonctions symboliques qui peuvent être rattachées au domaine féminin, par exemple le filage, le tissage, la production d’une nourriture abondante, la sauvegarde de la fertilité végétale, animale, humaine.  
 
LE MENHIR DE LA PRESQU’ÎLE DU PLEC  
 
 
La Quenouille de sainte Brigitte.  
  ©  Photo Mnémosyne.

      Ce menhir christianisé se dresse à l'entrée de la presqu'île du Plec, sur la rivière d’Ethel.
 
Connue sous le nom de Queguil Brehet, soit Quenouille de sainte Brigitte, cette colonne de granit mesure 3 mètres. Elle est couronnée d'une stèle appelée Gourhet Brehet (Fuseau de sainte Brigitte) ; sa face est sculptée d'un Christ en croix. La christianisation de ce symbole païen est sans doute associée à la construction de la chapelle Sainte-Brigitte au début du XVIIe siècle.
 
Cette "quenouille" est à l'évidence phallique!
Dans les fondements de l'église des Dames de la Congrégation, fut trouvée une pierre taillée en polygone, où se voient trois femmes nues jusqu'aux reins. L'une tient une quenouille de la main gauche, l'autre tient deux fuseaux, la troisième un vase. Ce sont les Parques, symboles de la naissance, de l'existence et de la mort. Elles tissent inlassablement le destin des êtres humains. Le vase, c'est l'urne fatale où se trouvent les noms de ceux qui doivent mourir. C'est aussi le passé, le présent et l'avenir.
(voir Du Tissage des Formes aux Entrelacs de la Vie : http://sens-des-entrelacs.wifeo.com/)
 
"Un roi païen écossais fut le père de sainte Brigitte d’Irlande et sa mère était une esclave chrétienne, baptisée par saint Patrick. Elle fut nommée ainsi d'après le principe divin féminin (Brigit) chez les Celtes. Elle se construisit sous un gros chêne une cellule autour de laquelle plusieurs femmes se rassemblèrent et la prirent pour mère. Elle fonda ainsi un couvent, autour duquel se forma la ville de Kildare. Elle adopta pour ce couvent la règle de saint Césaire (vers 513), règle qui fut reprise par plusieurs couvents d'Irlande. Ce couvent est le premier monastère double d’Europe : il regroupait des moines et des moniales.
Elle mourut à Kil Dara et elle a été enterrée à Downpatrick avec saint Patrick et saint Columcille (saint Colomba d'Iona) qui sont les deux autres saints patrons de l'Irlande."  (Wikipédia)
 
 
  
 ©  Photo Mnémosyne.
 
         La fête irlandaise d’Imbolc, le 1er février, dans la mythologie celtique, est celle sur laquelle les sources médiévales sont les plus faibles. Le sens du nom est « lustration » :
« La Lustration n’est pas une purification comme ils disent ! Il y a Rétablissement de la Lumière sur une surface donnée, par expulsion d’un état empêchant l’accès de cette Lumière.
Crois-tu que lustrer ton Bâton aux serpents, lustrer ton écuelle, sera les “purifier” ? Mention de rêveur de prendre sa boue, sa poussière, sa noirceur pour la Chose elle-même ! Il ne purifie pas le soleil en enlevant les nuages, le Druide qui les souffle au lointain ! (…)
Le Rituel de Lustration est un Devoir de Connaissant : c’est honorer la Lumière en Lui proposant des Surfaces pour le Plaisir Divin de l’Officiant ; et par lui et pour lui : de son Entourage.
Le Connaissant lustre ; les Dieux Il-lustrent la Lumière, en manifestances : toute image est donc porteuse, donc Message de Lumière, Véridique ILLUSTRATION. »
(Le Manuscrit des Paroles du Druide sans nom et sans visage, Emmanuel-Yves Monin, p. 394)
Cette Lustration prend place à la fin de l’hiver, à l’équinoxe.
 
Remarque : Maître Eckhart dit dans l'un de ses Sermons : "Polir le miroir de son coeur jusqu'à ce qu'il soit désincrusté de tout."
 
Cette Fête pouvait aussi avoir pour fondement un culte lié à la fécondité. Il est évident que ce menhir est essentiellement phallique et qu’il a pu être lié à de tels cultes, très courants alors.
En Irlande, la célébration de sainte Brigitte à cette date conduit à penser qu’Imbolc se déroulait sous le patronage de la déesse pré-chrétienne Brigit.  
   BrigitsCross.jpg
Croix de sainte Brigitte.
Photo Patricia M.

 
 

[1] Book of Leinster, IV, folio 187c, p.825 (Bibliothèque du Trinity Collegeà Dublin).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Régor 02/02/2012 16:34


Merci d'avoir ainsi complèter. A chacun de "lustrer le mioir de son Coeur" pour être aussi "Brillante"

RegorMougeot 05/02/2008 06:43

Bonjour, Sainte Brigitte, à la fois Celte et Chrétienne fêtée le 1er Février.Elle préside à la Fertilité et à la protection du Foyer et des Troupeaux Brigitte fonda une communauté religieuse à Kildare, sur le site de l'ancien sanctuaire païen dans lequel on gardait une feu perpétuel. Sainte Brigitte était aussi vénérée comme sage-femme de la Vierge Marie, celle qui enveloppa l'Enfant Jésus dans ses langes. Il est coutume la nuit qui précède le jour de sa fête, de laisser un morceau de tissus devant la maison. si on le retrouve marqué le lendemain matin, c'est que Ste Brigitte est passée et a béni la maisonnée pour lui porter chance. Une autre légende, qui se rapporte au retour du soleil : Brigitte la BrillanteSainte Brigitte accrocha ses vêtements qu'elle venait de laver à un rayon de soleil pour les faire sécher; le rayon de soleil se solidifia miraculeusement, et se mit à briller et à répandre sa chaleur jusqu'à sécher les vêtements.On façonnait avec de la paille une croix de ste brigitte qui illustrait cette légende. Cette croix purifie la maison. Brigitte est une triple Déesse : elle représente l'aspect virginal, vierge jeune fille représentée portant des fleurs de printempsMère, sous les traits d'une femme enceinte et associée aux récoltes (Lammas - equivalent de Ceres - les moissons)une vieille femme, qui est la sorcière de la Toussaints (Halloween)  Ainsi passe les saisons..... amicalementPatricia

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens