Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 15:04
 
 
SAINTE MARTHE
 
MAÎTRISANT LA TARASQUE
 
 
 
 
 
La Tarasque, tout comme le Dragon-Vouivre, représente l'Energie de la Terre, le pulsif de la vie selon la Nature, qui peut dévorer l'homme et dont il faut acquérir la maîtrise.
 
« La force originelle créatrice de vie est aveugle sans celle de la connaissance (la conscience qui sait) et devient le jeu sans fin des instincts, sur la roue des renaissance (samsâra). La force connaissante, sans la force originelle de vie, devient le dissolvant poison de l'intellect, principe démoniaque, hostile à la vie. »
 
Lama Anagarika Govinda, Les Fondements de la Mystique tibétaine, Albin Michel, p. 230. 
 
 
 
 
  La sonorité des mots véhicule une énergie. La Hiéroglyphie et la Langue des Oiseaux[1] montrent qu'il en est ainsi pour MARTHE, sonorité MeReTe que l'on retrouve dans les mots : MaRTeau, MaRTyr, MeuRTre, MéRiTer, MoRT (ce qui aime (M) l'eau (O), l'air (R) et la terre (T) mais qui n'a plus de Feu. Ainsi disait-on jadis d'un mort, « Feu untel »). Mais aussi MaRTin.
 
MaRTHe, Mère Terrestre, mais le H vient indiquer qu'elle l'est par l'Esprit. Le H, 8e lettre de l'alphabet, indique que, comme le dit La Table d'Emeraude, que « Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et ce qui est en bas  est comme ce qui est en haut pour faire l'Unité d'une seule chose. »
 
 
 
Sainte Marthe exorcisant la Tarasque.
 
 
La Tarasque a donné son nom à Tarascon, où elle sévissait et où elle est encore fêtée aujourd'hui.
Elle se cachait dans une grotte de la région et se laissa docilement conduire par la ceinture que sainte Marthe lui passa au cou !
 
Voir Louis Dumont,
La Tarasque, NRF Gallimard, 1987.
 
 
 La procession de la Tarasque
devant le château de Tarascon
en 1788.
  
 
   Procession récente.
 
 
 
Tartarin est évidemment lié à la Tarasque !
  
 
 
 
Légende : L'illustre Tartarin et son ami le commandant Bravida
Emmenant la vieille Grand-Mère
Pour l'embarquer à bord du Tu-tu-pan-pan
en partance pour Port Tarascon
 
 
Remarquons encore que la vieille Grand'Mère,
c'est la Mère Grand, sonorité MeReGue
que l'on retrouve dans Marguerite qui,
elle aussi, maîtrisa le Dragon.
 
 &
 
Nombreuses sont les représentations
 
de sainte Marthe  
dans nos églises et cathédrales.
 
 
 
 
Beauvais : à l'église Saint-Etienne.
Sa statue encadre avec celle de sainte Marguerite,
le Christ dans ses liens.
 
 
 
 
Vitrail de l'égise de Sainte-Croix,
Allier.
 
 
 
 
 
 
Vitrail de l'église de Saint-Emillion,
Gironde.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
 
 

[1] Voir Hiéroglyphes Français et Langue des Oiseaux, Emmanuel-Yves Monin.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

RegorMougeot 04/02/2008 10:48

La Tarasque dans Port-Tarascon d’Alphonse Daudet  Mais à ce moment des hurlements épouvantables remplirent l'air, une bousculade enragée qui fit accourir le commandant, croyant à quelque assaut de son bord par une bande de pirates. Les Tarasconnais de l'avant bondissaient, gesticulaient, vociférant tous ensemble dans le bruit du vent et des vagues. «La Tarasque... Il a tiré sur la Tarasque... Il a tiré sur la mère-grand...- Outre! Que disent-ils donc?» fit Tartarin, qui pâlissait. À dix mètres maintenant du navire, la Tarasque de Tarascon, la monstrueuse idole, dressait au-dessus des flots verts son dos squameux, sa tête chimérique au rire féroce et vermillonné, aux yeux sanglants. Faite de bois très dur, solidement charpentée, elle tenait la lame depuis le jour où, comme on le sut plus tard, un coup de mer l'avait arrachée du pont de Scrapouchinat. Elle roulait au gré de tous les courants marins, luisante, algueuse, coquillageuse, mais sans avarie, échappée aux typhons les plus épouvantables, intacte, indestructible; et sa première, son unique blessure, était celle que Tartarin de Tarascon venait de lui faire...Lui! à elle! La cicatrice toute fraîche apparaissait au milieu du front de la pauvre mère-grand!Un officier anglais s'exclama: «Regardez donc, lieutenant Shipp, quel drôle d'animal est-ce que cela? - C'est la Tarasque, jeune homme, dit Tartarin solennel. C'est l'aïeule, la grand'mère vénérable de tout bon Tarasconnais.»L'officier resta stupéfait, et il y avait de quoi, en apprenant que ce monstre bizarre était la grand'mère de l'étrange peuplade noiraude et moustachue, recueillie sur une île sauvage à cinq mille lieues en mer.Tartarin s'était découvert respectueusement en parlant ainsi, mais déjà la mère-grand était loin, emportée par les courants du Pacifique, où elle doit errer encore, insubmersible épave que les récits des voyageurs, sous le nom de poulpe géant, de serpent de mer, signalent tantôt ici, tantôt là, à la grande terreur des équipages baleiniers. Aussi longtemps qu'on put la voir, le héros la suivit des yeux, sans mot dire; quand elle ne fut plus qu'un petit point noir à l'horizon blanchissant des flots, alors seulement il murmura d'une voix faible:«Pascalon, je vous le dis, voilà un coup de fusil qui me portera malheur!» Et tout le reste du jour il demeura soucieux, plein de remords et de terreur sacrée.

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens