Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 11:20

LA TRIPLE ENCEINTE DRUIDIQUE

 

Kinthia Appavou

 

 

La croix celtique recèle le symbolisme de la triple enceinte druidique.

 

Cette dernière décrite par René Guénon était tracée « sur une pierre druidique découverte vers 1800 à Suèvres (Loir-et-Cher) »[1] :

 

  Photo 035

La signification de cette triple enceinte renvoie à la cosmogonie des Celtes notamment illustrée dans la théogonie du Barddas publié en 1862 par William Ab Ithel.

La tradition bardique a été transcrite en gallois moderne par Edward Williams alias Iolo Morganwg, sous forme de poèmes lyriques connus sous le nom de « Triades du Bardisme ».

 

Concernant la triple enceinte, nous pouvons donc y voir les trois cercles d’existence dont il est question : 

 

« Il y a trois cercles de l’existence : le cercle de la région vide (Ceugant), où, excepté Dieu, il n’y a rien, ni de vivant, ni de mort, et nul être que Dieu ne peut le traverser ; le cercle de transmigration (Abred), où tout être animé procède de la mort, et l’homme l’a traversé, et le cercle de la félicité (Gwynfyd), où tout être animé procède de la vie, et l’homme le traversera dans le ciel.

 

Trois états d’existence des êtres animés : l’état d’abaissement dans Annwn (l’abîme), l’état de liberté dans l’humanité, et l’état d’amour ou de félicité dans le ciel.

 

Trois phases nécessaires de toute existence par rapport à la vie : le commencement dans Annwn, la transmigration dans Abred, et la plénitude dans le ciel ou le cercle de Gwynfyd ; et, sans ces trois choses, nul ne peut être, excepté Dieu. »[2]

 

C’est ainsi que dans Les étoiles de Compostelle, le maître Le Gallo initie son apprenti Jehan  :

 « L’ensemble des connaissances druidiques de la terre et du ciel a déterminé une théogonie révélant à qui veut les connaître les origines de la vie, la croyance en la survivance de l’âme, la vie éternelle, le Dieu unique et les rapports entre la divinité et le magnétisme solaire, terrestre, humain, animal, végétal et minéral.(…)

Le premier cercle, le plus grand, de diamètre 81, est le cercle de Keugant (en breton), dit-il. C’est le chaos où rien n’existe que Dieu. Bon ! C’est de Keugant que le Dieu unique fait sortir les âmes, ces âmes passent alors dans le second cercle qui est celui d’Abred, de diamètre 27. C’est le cercle de la vie terrestre, où les âmes jouent leur destinée entre le Bien et le Mal, et alors, selon le choix qu’elles auront fait, elles retourneront dans le premier cercle du néant, celui de Keugant, ou bien elles s’élèveront dans le troisième cercle de Gwenved (en breton), de diamètre 9, celui de l’ascension suprême auprès de Dieu. C’est la victoire définitive sur la bestialité et les tentations rencontrées dans Abred. »[3]

  Photo 034

La roue de l’incarnation, c’est le cercle d’Abred, passage obligé pour les âmes incarnées, mais pour l’homme, « Trois choses principales (à obtenir) dans l’état de l’humanité : la science, l’amour et la force (morale) au plus haut degré possible de développement, sans la mort (c’est-à-dire avant que la mort arrive). Cela ne peut être obtenu antérieurement à l’état d’humanité, et ne peut l’être que par le privilège de la liberté et du choix. Ces choses sont appelées les trois victoires. »[4]

 

Tout être animé transite dans le cercle d’Abred mais l’état de l’humain permet seul de franchir le cercle de Gwynfyd/Gwenved, le « monde blanc » équivalent du « paradis » :

« Trois (avantages) principaux (du cercle) de Gwynfyd : absence de mal, absence de besoin, absence de mort.

Trois choses qui seront rendues (à l’homme) dans le cercle de Gwynfyd : le génie primitif, l’amour primitif et la mémoire primitive ; car sans cela il ne saurait y avoir de félicité »[5] afin de se libérer des « trois calamités primitives (du cercle) d’Abred : la nécessité, la perte de la mémoire et la mort . »[6]

 

La croix celtique, construite sur la base des trois cercles concentriques, symbolise cette triple enceinte, qui selon René Guénon, peut aussi représenter les trois grades de l’initiation, mais il précise la nuance qui existe entre les formes circulaire et carrée : « elles se rapportent respectivement au symbolisme du Paradis terrestre et à celui de la Jérusalem céleste (…).

La sphère, qui représente le développement des possibilités par l’expansion du point primordial et central, se transforme en un cube lorsque ce développement est achevé et que l’équilibre final est atteint pour le cycle considéré. »[7]

 

450px-Aberlemno Kirkyard stone[1]  

Croix celtique d'Aberlemno (Ecosse)

in http://en.wikipedia.org/wiki/Aberlemno

 

 

Dans son principe, la cosmogonie des Celtes est simple :

Un Dieu unique donnant naissance à trois mondes :

Le cercle du Néant ou l’Abîme nommé Ceugant ou Annwn d’où sont issues tout ce qui existe, dans le visible et l’invisible ;

Le cercle de transmigration nommé Abred où transitent tout être animé afin d’atteindre l’état de liberté à travers le dernier règne qu’est le règne humain ;

Le cercle de Félicité nommé Gwynfyd où les âmes libérées atteignent l’état d’amour et le bonheur absolu.

 

 

Les âmes n’ont pas d’autre raison d’être que d’accomplir leur destinée, et par conséquent tout est parfait.  

  SN852785

  

  Mandala par Kinthia Appavou - 2001

 



[1] GUENON, René, Symboles de la Science Sacrée, Gallimard, 1962.

[2] MORGANWG, Iolo, Les Triades, Editions Beltan, 1987, p. 18 à 20.

[3] VINCENOT, Henri, Les Etoiles de Compostelle, Denoël, 1982, p. 176.

[4] MORGANWG, Iolo, op. cit., Triade 27, p. 33.

[5] Ibidem, Triades 31 et 32, p. 37-38.

[6] Ibidem, Triade 18, p. 24.

[7] GUENON, René, op. cit., p. 81.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maxore 19/08/2015 07:06

Etant Donné Que Dieu Etre Suprème Dit On Qui Contrôl L'univers Et Cet Univers Remplie Du Bien Et De Mal Et Sa Base Est La Science L'intelligence L'amour La Haine Et La Force. Le Néant Et Le Hasard Ne Sont Pas Repertoriés On L'appel Insuffisance D'intelligence Puisque Il Suffit De Se Lancé Et Avoir Un Resultat. Dieu Est Parfait Dit On Est Ce Tout Est Parfait ? A L'impossible Nul N'est Tenu. En Français On Peut Dire Le Miracle. L'univers Varie

Chercheur 10/12/2014 12:13

Confondre Keugant, l'Absolu, avec Anwn, l'enfer, est plus que discutable et sens la
contre-initiation. Un "pêché" contre l'esprit !

Régor 16/12/2014 14:21

L'auteure reconnaît qu'il y a eu une erreur de sa part . Malheureusement je ne peux plus accéder aux articles pour les corriger. Il faut donc lire non pas "Le cercle du Néant ou l’Abîme nommé Ceugant ou Annwn d’où sont issues tout ce qui existe, dans le visible et l’invisible" mais :"Le cercle Ceugant d'où est issu tout ce qui existe dans le visible et l'invisible" alors que "Annwn est l'abîme, plus que l'enfer", comme l'a remarqué Chercheur que nous remercions de sa vigilance.

Chercheur 12/12/2014 20:10

Désolé, mais quand je lis "le cercle du néant ou l'abîme nommé Ceugant ou Annwn...",
je ne peux souscrire à ces formulations. Le sens des termes pose toujours problème.
Je ne peux confondre Dieu avec le néant et en Ceugant seul Dieu existe, le néant n'
étant rien par définition. Pour certains auteurs, Annwn est plus que l'enfer : l'au-delà !

Chercheur 10/12/2014 12:13

Confondre Keugant, l'Absolu, avec Anwn, l'enfer, est plus que discutable et sens la
contre-initiation. Un "pêché" contre l'esprit !

Kinthia 16/12/2014 13:56

Merci pour votre remarque, je n'ai pas bien relu et j'ai laissé une erreur que je vais corriger, vous avez parfaitement raison.

Trouveur 11/12/2014 09:34

Vous avez lu un peu trop vite ! "le cercle de la région vide (Ceugant), où, excepté Dieu, il n’y a rien, ni de vivant, ni de mort, et nul être que Dieu ne peut le traverser " est bien l'absolu ; "l’état d’abaissement dans Annwn (l’abîme)"

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens