Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 11:39

CURE DE SEVE DE BOULEAU

 

 

 

            Alors puisque c'est la saison, on en parle un peu partout, c'est le temps de la cure de sève de bouleau, j'ai essayé de retranscrire les infos lues un peu partout et plus particulièrement sur le numéro d'avril d'Alternative Santé !
Elle contient des minéraux (calcium, magnésium, potassium, sodium), des oligo-éléments (fer, cuivre, manganèse, zinc) des hormones végétales, du sucre, de la vitamine C.
La sève a une action dépurative, diurétique et reminéralisante.
Elle favorise, en fait, le travail des reins, vessie, intestin, foie, elle diminue la concentration en acide urique.
Elle agirait aussi sur l'élimination des amas graisseux.
Elle aurait une action antiarthritique et sur les terrains allergiques, sur les maladies de peau (eczéma, couperose). En massant le cuir chevelu avec, elle favorise la pousse des cheveux.
Pour choisir la sève, ils préconisent qu'elle soit fraîche, au plus près de la récolte, éviter en congelé, ou pasteurisée, les conservateurs chimiques.
Une cure de 3 semaines est conseillée avec 1 verre chaque matin, elle a un goût peu sucré et un aspect légèrement trouble.
Il faut la conserver au réfrigérateur 1 semaine maxi.
La récolte de la sève s'effectue au printemps, au moment de sa montée (mars début avril, en Belgique plus ou moins vers le 10 mars).
Les nuits sont encore froides et le jour, les premiers rayons chauds du printemps apparaissent.
Ce sont les écarts de température qui favorisent une montée de sève abondante.
La durée de la récolte est de plus ou moins trois semaines et l'écoulement se tarit progressivement. Il est conseillé de ne pas en prélever plus de 10 litres par arbre.
Le Traité de Vinification, pages 188-189, n'interdit pas la récolte de sève descendante, appelée aussi sève élaborée, plus riche en protéines et sucres fabriqués dans les feuilles. Ne pas prélever plus de 2 litres par arbre.

Mise en place du chalumeau
  On choisira un arbre jeune d'une circonférence de 25, 30 cm (idéal).
L'entaille doit se situer au-delà de 30 cm du sol (idéal plus ou moins 1 m).
On entaillera à un endroit différent chaque année, à une distance d'au moins ¼ de tour, sans jamais réutiliser une ancienne entaille.
Pour obtenir une bonne coulée, à l'aide d'un foret ou d'une mèche de 10 mm, forer un trou perpendiculairement et légèrement incliné vers le bas dans l'écorce, jusqu'au bois mou (plus ou moins 4,5 ou 5cm de profondeur).
La sève doit s'écouler après quelques secondes, ce qui confirme sa montée.
Placer la pointe du chalumeau dans l'orifice et l'enfoncer au marteau (en douceur pour ne pas casser le chalumeau) jusqu'à 4,4cm de profondeur. La sève s'écoule dès lors goutte à goutte à travers le chalumeau. Attacher le seau au crochet. Placer le couvercle à travers le chalumeau. Tout est prêt pour la récolte. En pleine saison un bouleau moyen produit de 1 à 3 litres de sève par jour.

Extraction du chalumeau après la récolte
            La récolte terminée, on retire le chalumeau en le frappant légèrement de part et d'autre avec un marteau, juste assez pour le décoincer (pas trop fort pour ne pas le casser). Il est important de boucher le trou définitivement avec un mastic végétal ou par de la terre qui se trouve au pied de l'arbre.

  

La sève de bouleau se récolte comme l'érable, après l'hiver, lorsque l'arbre fait remonter sa sève brute jusque dans les branches pour développer son feuillage.
Il suffit de faire une perforation de 2 à 3 cm maxi dans l'écorce de l'arbre à 1 m du sol environ et d'y insérer un tube genre durite pour laisser écouler la sève. La récolte se fait en général entre mars et avril. Et on peut faire une cure de sève de bouleau jusqu'au mois de juin sans problème (c'est franchement bon et les propriétés sont tout à fait utiles au début de l'été).
En fait, chacun peut faire sa propre récolte, mais il faut le faire au bon moment. D'autre part, j'ai vu faire des récoltants qui rebouchent le trou avec un pansement à l'argile. C'est bien aussi de faire cela dans le respect de l'arbre !
Pour la sève récoltée, attention à la conservation qui est très courte.

Toujours récolter pendant les 2 e et 3 e semaines de mars. Toujours saigner un bouleau pendant la montée de la sève. Plus l’hiver aura été rigoureux et l’arbre haut, meilleure sera la sève.

Récolter la sève de bouleau sur des arbres adultes d’un diamètre de 40 cm et plus. Ne jamais dépasser 4 à 5 litres de sève par arbre. Cette dernière se récolte soit par une saignée de 3 cm de profondeur dans le tronc de l’arbre à 80 cm du sol (figure 1), soit par l’arcure d’une branche taillée en biais (figure 2). Il faut compter au moins 1 litre par arbre par jour pendant une durée d'environ 4 à 5 jours. Refermer les plaies après récolte de la sève avec un produit ad hoc contre les chancres. Conditionner la sève en frigo.

  Bouleau1.jpg

 

Sur le tronc (fig. 1) :

 

  Bouleau2.jpg

ou sur l’arcure d’une branche (fig. 2) :

 

 

Vers le milieu du mois de mars, quand l'arbre entre en sève, on fait une entaille à l'écorce du bouleau, puis on le perce avec une tarière, de bas en haut, jusqu'à une profondeur du quart de son diamètre. A cette ouverture, on adapte un tube, soit un tuyau de plume d'oie et de sureau, qui conduit la sève dans un vase placé en dessous et destiné à la recevoir. Plus l'entaille faite dans l'arbre est haute, plus la sève contient de parties sucrées et mucilagineuses, mais aussi moins elle est abondante. Les Russes assurent que la meilleure est celle qui est fournie par les branches qui n'ont que 6 à 7 centimètres de diamètre.
Dans l'intervalle de 24 heures, un gros bouleau peut donner de 11 à 16 litres de sève, et sans qu'il en souffre, on peut la laisser couler pendant quarante-huit heures. Ensuite, on bouche l'ouverture avec une cheville de bois. La sève coule d'autant plus d'abondance que les jours sont plus chauds et les nuits plus froides. Les arbres qui croissent dans les terrains secs, pierreux et élevés, en donnent moins que ceux qui croissent en plaine dans les sols gras et fertiles.

Faire une incision de +/- 10 cm de long et 0,5 cm de large à environ 1 mètre de hauteur. Placer une petite gouttière en V de 2 cm de largeur (en inox). Placer un récipient de 3 litres sous la gouttière. Prélever matin et soir. Après la récolte, reboucher les trous avec du mastic végétal.

Ou bien : forer un trou de 13 mm de diamètre à 10 cm de profondeur et y placer un bouchon perforé muni d'un tube de verre prolongé par un tuyau en plastique raccordé à un récipient de 3 litres.

 

Le récipient est pourvu d'un bouchon perforé de deux tubes : un tube en verre relié au tuyau de plastique par où s'écoule la sève, un tube en verre pour laisser s'échapper l'air.

La surgélation en sachets de plastique n’est pas recommandable car le froid intense dissocie des principes qui ne se recomposent pas lors du réchauffement.  En quelle quantité peut-on boire l’eau de bouleau ? Il n’existe pas de règles particulières pour sa consommation. Je considère que c’est une cure et comme notre organisme n’aime pas d’être brusqué, j’estime qu’il ne faut pas dépasser le litre par jour durant 5 jours.   Quand percer le tronc pour la récolte ? Comme les paramètres de montée de sève sont très nombreux, il est difficile même pour un même arbre de déterminer le moment où la sève va se présenter. Dès la fin des gelées nocturnes et un radoucissement moyen de la température on peut forer et placer le tuyau. Tous les 3 jours, on peut repasser la mèche car bien que la sève ne soit pas encore montée, un film vient se déposer et colmate le forage. C’est donc un petit travail d’observation et de patience. Si les bourgeons commencent à s’ouvrir ou que les feuilles commencent à se déployer, c’est déjà trop tard, le gros de la sève est déjà monté. D’une année à l’autre la quantité de sève varie. Sur l’arbre de la photo, certaines années j’ai soutiré jusqu’à 8 litres et d’autres années, il ne donnait pratiquement plus après 3 litres.

 

 

 

logo.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nadia 24/03/2016 11:29

Bonjour j'ai essayé une cure d'eau de bouleau avec Evoleum http://www.evoleum.fr/fr/eau-de-bouleau/22-limpija-eau-de-bouleau.html, c'était génial mettez vous au bouleau !

Roger Lazay 24/03/2016 16:02

Il est plus simple et moins coûteux d'avoir un bouleau dans son jardins ! Mais de toute façon, c'est bienfaisant pour la santé !

roger bouget 29/02/2016 10:39

bonjour quelque saurait me dire ou l on peu acheter (sur le net ou autre ) des chalumeaux pour la collecte de sève merci

Ninou 28/02/2016 08:46

J'adore la sève d'arbre mais quand je lis comment procéder,je ne pourrai jamais le faire percer un trou...l'arbre doit drôlement souffrir, je suis plutôt du genre à leur fournir des soins énergétiques. La nature est precieuse est merveilleuse, n' abusaient pas trop d'elle et pensaient à la remercier à chaque fois!

Regor 28/02/2016 20:50

Il est bien de parler au bouleau, de lui demander la permission, et juste de le remercier… Mais aussi cette cure est très précieuse au printemps ! Et le bouleau ne souffre pas plus que les fruits, les légumes et les salades que nous mangeons ! Le bouleau s'arrête lui-même de donner sa sève lorsqu'il n'en a plus en trop grande quantité. Cela se fait à la montée lorsque celle-ci est quasi en excédent. Cela ne nuit ni à sa santé, ni à sa croissance….

faf 01/04/2015 19:40

A quel moment arrete t on de prelever la sève? Ca commence fevrier mars, ok, mais la fin? on le sait comment ? quand le boulot ne donne plus de sève?
merci

miori 05/03/2014 11:55

10cm de profondeur!! c'est beaucoup trop et inutile (la sève est en surface). Halte au massacre de cet arbre. 3 cm maxi.

régor 02/04/2015 07:18

La sève s'arrête d'elle-même de couler à un moment donné ; boucher alors le trou avec une petite branche de bouleau. Si l'on veut arrêter plus tôt : boucher le trou avec une petite branche de bouleau et mettre de l'argile verte pour empêcher l'écoulement.

Roger Lazay 15/03/2014 09:03

La profondeur dépend du diamètre de l'arbre ! Il faut en effet être très respectueux de la nature qui nous prodigue tout ce qui nous est nécessaire pour notre guérison et ce dans tous les domaines. Il est bon de parler à l'arbre et de le remercier pour son don. Faire commerce de sa sève est mauvais, alors que chacun peut se procurer cette sève par lui-même.assez facilement.

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens