Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 11:39

Le culte de Mithra remonte-t-il

 

aux Grecs seulement

 

ou vient-il d'Iran ?

 

  Toujours est-il qu'il précéda celui du Christ,

 

et qu'il lui fut contemporain

 

aux premiers siècles du christianisme.

 

  

 

En Iran, Mithra était le premier des Izeds (anges), ou une personnification d'Ormuzd lui-même, considéré comme le principe générateur qui perpétue et rajeunit le monde.  Il était le fils de la déesse « Anahita, Vierge Immaculée, Mère du seigneur Mythras » (inscription datant de l'an 200 av. J.-C., dédicace d'un temple séleucide d'Iran) dont le temple à Kangavar est très important. Mithra était l'lzed du Soleil et donc le dieu de la lumière, l'ennemi d'Ahriman, dieu des ténèbres et de ses Devs (démons). Mithra fécondait la Terre, il concentrait en lui toutes les forces productives de la nature en sacrifiant le taureau qui les personnalisait.  

  311px-Fresque_Mithraeum_Marino.jpg

 

  Fresque de  Marino.

 

 

Son culte a été adopté  par la Grèce et s'étendit à tout le monde gréco-romain lorsqu'il fut repris par les légions romaines. En Asie Mineure, son culte est confirmé chez les Hittites deux mille ans avant J.-C. Il arriva à Rome en même temps que le christianisme.

 

(Source : Wikipedia)

 

 

 

300px-Taq-e_Bostan_-_High-relief_of_Ardeshir_II_investiture.jpg

 

Investiture de l'empereur sassanide Adashir I ou II, par le yazata Mithra.
(IIIème siècle, bas-relief de Taq-e Bostan, Iran.)
   
 300px-Mithras_banquet_Louvre_Ma3441.jpg

 Fresque de  Marino.  

A remarquer : le serpent, le caducée, les bonnets phrygiens. 

 

   

Le sacrifice du taureau est sans conteste la scène la plus représentée dans les sanctuaires du dieu, qu'il s'agisse de sculptures, de bas-reliefs ou de fresques. Mithra chassait, rattrapait et tuait le taureau symbolisant l'origine de la vie, et le sang de l'animal fertilisait la terre.

  Mithra, "Dieu-Soleil" de Perse, précède le mythe chrétien d'au moins 600 ans. Comme le Christ, il serait né dans une grotte, d'une vierge (à entendre au sens juste de vierge de toutes notions), au solstice d'hiver et fut appelé "le bon berger". Il était appelé "la voie, la vérité et la lumière", "le rédempteur", "le sauveur", "le Messie".

En Europe, Noël vient remplacer la fête du "Soleil Invaincu", Sol Invictus, fête romaine instituée sous l'empereur Aurélien au troisième siècle, reprenant des aspects du culte d'Apollon et de celui de Mithra.

Associé au taureau, le jour sacré de Mithra était le dimanche, le "jour du Seigneur," des centaines d'années avant l'émergence du mythe christique. Il était particulièrement célébré autour de la période du renouveau printanier, comme Pâques. Il avait 12 compagnons ou disciples, accomplissait des miracles et fut enterré dans un tombeau. Après trois jours, il se leva et sa résurrection était célébrée chaque année. Les paroles de la Cène sont empruntées à celles des sectateurs de Mithra.  

 Mithra est ainsi un dieu sauveur. L'immolation du taureau a une dimension cosmique : " Le sacrifice est le fait non des hommes, mais des dieux, et c'est un acte de création : le sacrifice fonde le monde. " (R. Turcan, Mithra et le mithriacisme, p.103).  

Dans le monde gréco-romain, le culte de Mithra est devenu un Mystère. Lors de son initiation, le néophyte passe de l'obscurité à la lumière, meurt symboliquement, puis renaît à une vie autre. Les initiés portaient chacun un grade : corbeau (corax), fiancé ou jeune marié (nymphus), le soldat (miles), le lion (leo), le Perse (Perses), l'Heliodrome (Heliodromus) et le Père (Pater). Ceci est principalement attesté en Italie, notamment par de nombreuses inscriptions et par la mosaïque du sanctuaire de "Sette Sfere" à Ostie.    

 (d'après http://www.webnietzsche.fr/mythes.htm)

 

   

"O Providence, O Fortune, accordez-moi Votre Grâce - communiquez-moi ces Mystères  

que seul un Père peut appréhender, & communiquez-les au seul Fils - son Immortalité -  

au Fils initié, qui le mérite de par son Habileté, par lequel le Soleil Mithra, le Grand Dieu,  

par Son Archange m'a commandé d'être investi ; pour qu'ainsi je puisse seul, moi l'Aigle  

[tel que je suis, de par ma propre personne], m'élever vers les Cieux  

& contempler toutes choses."

http://lam.mithra.free.fr/doc/rituel_mithraique.pdf  

   

 

180px-Ostia_Antica_Mithraeum.jpg

 

   Mithraeum d'Ostie.

 

Comment est décrit le Mithraeum d'Ostie?  

"La pièce principale du sanctuaire est une salle allongée, la « grotte » proprement dite (spelunca, spelaeum), pourvue d'un autel ou d'un simple relief cultuel à une extrémité, et de bancs surélevés (podia) tout le long des deux côtés. L'entrée se fait souvent par une antichambre (pronaos). La grande caractéristique de ce sanctuaire par rapport aux autres cultes païens est la localisation du sanctuaire (le naos) à l'intérieur même de la salle d'assemblée où avaient lieu les principales manifestations de la communauté cultuelle : l'initiation, les repas rituels, etc. La niche cultuelle avec son relief de la taurochtonie et ses objets cultuels constituaient le point focal d'attention de la communauté. La salle de culte est de dimensions modestes et correspond à une communauté de taille réduite."  

(Wikipedia)  

 

Le rite du taureau captif, que l’on retrouve aussi bien en Normandie qu’au Monte Gargano italien est celui du culte à Mithra si répandu en Gaule au temps des Romains. L’enceinte mégalithique protégeait une tombe gigantesque. Saint Pair (Paternus) et saint Scubilion eurent mission de détruire, en 480, le circuit initiatique s’achevant à la ‘chambre de Gigean’.

 



Jusqu’au IXe siècle le Mont-Saint-Michel, baptisé ainsi par Charlemagne,
  

s’appelait le Mont Tombe.
Voir: LE MONT-SAINT-MICHEL DE NORMANDIE
  

 

L'ENERGIE DE GARGANTUA, SES TOMBES ET LES MONTS GARGAN  

 

Il est certain que des mégalithes existaient au sommet du ‘Mont Tombe’ que remplacera le sanctuaire du Mont-Saint-Michel : deux menhirs et une enceinte sacrée. Une description romaine en fait état pour justifier l’implantation d’un temple où il est question d’ossements, et de quelques parures anormalement grandes et "très antyques", le tout retrouvé dans deux fosses mises à jour à l’occasion de travaux de terrassements.    

(D’après André Douzet http://www.france-secret.com/montstmichel_art.htm ) 

 

 

 

undefined

 

     Grotte sanctuaire du Monte Gargano.

   

Au Monte Gargano, un jour, un riche propriétaire terrien de Siponto faisait paître ses troupeaux. Tout à coup, son plus beau taureau disparaît. Après de longues recherches, il le trouva agenouillé près de  l'ouverture d'une grotte. Irrité, il voulut décocher une flèche envers l'animal rebelleMais aussi incroyable que cela paraisse, la flèche, au lieu de toucher le taureau  le blessa au pied.  

  

  MichelMichael_MichelGargVIII.jpg

 

Statue du VIIIe-IXe siècle. 

Basilique du Monte San Angelo.

 

 

 Saint Michel est souvent représenté avec la balance du peseur d’âmes ; il est psychopompe, succédant en cela à Osiris, dieu égyptien du monde des morts, à Rashu, l’ange placé près de Mithra dans l’ancienne religion des Perses. Au Tibet, la pesée se fait avec des cailloux blancs pour les bonnes actions et des cailloux noirs pour les mauvaises.  La pesée des âmes est aussi évoquée dans le Coran. 

 

L'ARCHANGE SAINT MICHEL AU MONTE GARGANO

 

 

Il est remarquable de voir que, dans les mentalités humaines, les ères s'interpénètrent : l'Ere du Taureau a perduré au début de celle du Poisson et continue encore avec les corridas espagnoles où le matador en habit solaire met à mort le taureau dans un autre rituel. L'ère du Verseau se conjugue actuellement avec l'Ere du Poisson et celle du Bélier puisque l'immolation du mouton continue dans tous les pays musulmans.

   

 

 

 

glycon.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Régor 26/12/2011 15:54


Merci pour cette confirmation bien structurée et convainquante. Mais peut-être faut-il aller encore plus loin : le soleil que nous connaissons n'est que le reflet dans le miroir du
véritable SOLEIL ! Celui qui ne fait pas d'ombre... Voir pour cela l'Oeuvre de Karuna Platon et tout particulièrement Le Secret de la Roche au 9 marches.


 


EN PAYS CATHARE, LA ROCHE
"FOUGASSE", NON LOIN DE LA CROIX DE MORENCI


LA VOUIVRE EN CREUSE


LA TRIPLE IMAGE DE ST MICHEL ET LA VIERGE NOIRE DE SOUBREBOST

Jean-Michel 26/12/2011 11:12


D'étranges similitudes qui s'expliquent aisément. Les mystères de Mithra sont à l'origine des théologies juive et chrétienne. La religion basée sur l'existence d'un dénommé Christ n'est qu'une
copie du culte voué à Mithra. Les changements nécessaires ont été effectués pour adapter au soleil de l'agneau (ou constellation du bélier) ce qui avait été édifié autour du soleil du taureau à
l'époque où l'équinoxe de printemps se présentait dans cette dernière constellation.

Partout de l'Occident à l'Orient, en Afrique, en Chine et jusqu'au Japon, on retrouve le même culte de la nature et du soleil, astre auquel les différentes religions ont donné le nom de leur
"messie" respectif... Forts de magnifiques allégories, les textes dits "religieux" et autres contes mythologiques (tel les 12 travaux d'Hercule) décrivent le mouvement du soleil et des planètes
visibles à l'oeil nu dans les 12 constellations qui entourent notre magnifique planète bleue. La vérité s'est perdue au grès des assimilations, brassages, conquêtes et autres exodes pour en
arriver au point ou le quidam prend ces textes au sens littéral. Une aubaine pour celui qui veut diriger un peuple sous l'emprise de la peur, sous le joug de la récompense et du châtiment en
prétendant pouvoir intercéder en sa faveur. Ainsi, le Christ comme Mithra n'ont probablement jamais existé et sont, sans grand doute, des allégories du soleil.

On peut revoir le film Zeitgeist pour s'en convaincre. Les plus sceptiques liront avec intérêt "Abrégé de l'origine de tous les cultes " publié vers 1820 sous la plume de Charles Dupuis (on
trouve une version pdf gratuite téléchargeable sur google book). L'ouvrage est conséquent mais la partie introductive (Clé de l'Origine) permet une vue d'ensemble de la question.

Il est bien regrettable qu'un astre voué à dispenser la lumière et la vie ait été détourné à des fins d'aveuglement et de guerre. Les fêtes de Noël n'ont pas de rapport avec l'éventuelle
naissance d'un dénommé Christ. C'est bien le Neu Helle des peuples germaniques, de Neu (nouveau / neo / Nö) et Helle (Helios / el = le soleil) que l'on fête. Là où la course du soleil vers le sud
prend fin 3 jours après le solstice d'hiver pour repartir vers le nord et nous apporter plus de lumière (les jours rallongent). Planter des tilleuls à danser a bien plus de sens que réunir 50 000
"croyants" sur la place Saint-Pierre de Rome. C'est au moins un début de retour à la nature et à sa célébration, un bon moyen de cesser son exploitation et de retrouver la communion avec
elle.

Que ce Nö-el apporte à chacun la lucidité (du latin Lux : lumière) pour faire de 2012 une merveilleuse année.

Jean-Michel

Régor 24/12/2011 17:12


Pour le S, il s'agit de "les évangiles". Quant à l'Instructeur, voye sur Internet les Oeuvres de Karuna Platon...

Terrevive 24/12/2011 14:58


Quel est l'Instructeur du Verseur d'eau à l'heure actuelle ?


Et qui sont les "s" ?


Merci beaucoup.

Régor 24/12/2011 12:42


Il est intéressant de voir que, si le mythe de Mithra précède dans le temps celui du Christ, celui-ci va beaucoup plus loin. La Lumière vient progressivement éclairer les ténèbres ; le Christ
ajoute aux mythes précédant le témoignage de la résurrection dans son Corps de Gloire de quelqu'un qui a été mis au tombeau ! Ainsi la vocation de chaque être humain s'éclaire grandement. A cela
s'ajoute, à l'époque actelle, les Enseignements de l'Instructeur du Verseur d'Eau qui révèlent le sens ésotérique de nombre d'Enseignements du Christ rapportés par les s, tout comme d'ailleurs
pour les Enseignement transmis par le Bouddha.

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens