Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 15:01

 

 Suite de :

Dans le sud tunisien près de Tataouine, ancien bagne colonial, fut tourné l’opus IV de « La Guerre des Etoiles », et Tataouine fut retranscrit Tatooine par George Lucas !  

et de  

 

"Les Sept Dormeurs" de Chenini,

la sourate de la Caverne qui parle d'eux ont été évoqués.

 

Ainsi que "Les Sept Dormants" d'Ephèse

 

 dont le culte est célébré depuis des siècles

 

au Vieux-Marché,

 

dans les Côtes-d'Armor.

  

 

SAM_5101.JPG

   

La mosquée de Chenini  

près de laquelle se trouvent les tombes des "Sept Dormeurs"

 

220px-PSM V53 D688 Church of the seven saints 

« Le [hameau] des Sept-Saints est situé à 4 km environ au nord-est du bourg de Plouaret, sur un plateau qui domine le cours de la pittoresque rivière le Léguer et dans le voisinage de l'ancien pont de Coat-Urvoy, qui relie la commune de Vieux-Marché à celle de Pluzunet, sur la rive droite de la rivière. » (Wikipédia)

 Le dolmen"du Stivel (mot qui signifie source ou lavoir en langue bretonne) est formé de quatre pierres verticales formant piliers, recouvertes de deux pierres horizontales formant tables de couverture. L'ensemble est long de 4,40 mètres et large de 2 mètres environ. Depuis la construction de la chapelle, pour partie au-dessus du dolmen, celui-ci se trouve dans une crypte" ( Wikipédia) où se trouvent les statues des Sept Saints, ceux emmurés à Ephèse, d'après la légende.

 

220px-Les_Sept-Saints_dans_le_choeur.jpg

 

 "La gwerz ar seiz sant" ou "gwerz des Sept-Saints de la paroisse de Plouaret" (la commune du Vieux-Marché ne s'est détachée de celle de Plouaret qu'en 1860) est un chant en "breton massacré" (médiocre langue bretonne mêlée de français) long de 54 versets dont certains remonteraient au VIIe siècle. La manière de compter par exemple, où la gwerz dit que la dormition des Sept Dormants d'Éphèse a duré « 18 ans, plus 8 fois 20 ans » (donc 177 ans) est  typique de la manière dont comptaient les bretonnants au haut Moyen Âge." (Wikipédia).

 

220px-Les_Sept-Saints_La_fontaine.jpg  Fontaine des Sept-Saints.

 

Le pèlerinage des Sept Saints initié

 

par le professeur Massignon

 

"Louis Massignon, professeur au Collège de France et spécialiste des questions orientales, visite la crypte des Sept Dormants d'Éphèse aux Sept-Saints le 19 septembre 1951 et assiste au pardon de 1953 ; il est frappé par la similitude entre les paroles de la vieille gwerz chantée en breton, et les versets de la sourate XVIII du Coran, dite de la Caverne. « C'est d'ailleurs l'intuition d'une solidarité généalogique et topographique, dans le cadre de la méditation du thème de la résurrection des morts de l'époque mégalithique que j'ai vécue, en venant, après avoir visité la crypte d'Éphèse, prier avec les paroissiens bretons, avec qui j'ai fait trois fois déjà la procession traditionnelle et le feu de joie, tantad, au pardon des Sept Saints ». Il évoque à propos de la dévotion des Sept Dormants d'Éphèse aux "Sept-Saints" « un mythe hors-classe » et relance en 1954 « un pardon greffé d'islam », c'est-à-dire un pèlerinage commun réunissant chrétiens et musulmans". (Wikipédia)

 

 Sans-titre-True-Color-01.jpgHomme de paix et non-violent, Le professeur Massignon cherche ainsi, en pleine guerre d'Algérie, à réconcilier chrétiens et musulmans pour que cesse la guerre.

 « Le pardon a lieu le quatrième dimanche de juillet suivant la Sainte-Madeleine. Le pèlerinage commence le samedi matin, et continue l’après-midi par un colloque, auquel prennent part des représentants des trois religions monothéistes et un représentant agnostique. Le thème varie tous les ans. Le soir à la chapelle, grand-messe à 21h00 suivie d’une procession et d’un « tantad » (feu de joie). Le dimanche à 11h, grand-messe du Pardon suivie d’une procession qui va à la fontaine où a lieu une cérémonie musulmane, là la sourate XVIII du Coran est psalmodiée par un imam et traduite en français. Ainsi se terminent les cérémonies » (Wikipédia).

 

Un appelé du contingent ayant passé deux ans en Algérie durant la guerre écrit dans ses Mémoires (inédites) ces impressions et souvenirs à son retour  :

 

« En France, personne ne voulut entendre ce que nous essayâmes de dire à notre retour d’Algérie, moi et quelques-uns. On ne réveille pas facilement les consciences de ceux qui n’en ont pas. Beaucoup d’appelés et de rappelés qui participèrent à cette guerre sans nom ne purent exprimer leur drame et furent marqués à vie. Nous n’avions pas eu notre mot à dire avant, nous ne l’eûmes pas non plus après. Heureusement, il y eut, parmi les chrétiens dont j'étais, Témoignage Chrétien, Mauriac, La Bollardière, l'évêque d'Alger Mgr Duval et quelques individualités, comme le Père B. que je rencontrai quelques années plus tard en Haute-Volta, curé de Dori, et qui avait pris une part active du côté de la justice.

Il y eut les manifestations pour la paix en Algérie, puis pour la paix en Indochine. Je flirtai avec le mouvement non-violent animé à l’époque par Jo Pyronnet. (…) 220px-Joseph_Pyronnet_pretre_Noel2009.jpg

 

Place Bellecour à Lyon en 1961, six volontaires de l'ACNV se sont enchaînés, et déclarent vouloir être traités chacun comme «Michel Hanniet», condamné pour son opposition à la guerre.

 Et

Jo Pyronnet, Compagnon de l'Arche, prêtre en 2009220px-Bellecour-1961_Les_six_Michel_Hanniet.jpg                                                                 

 

(Wikipédia)

  

(...) Ma première nuit de cellule fut extraordinaire. Nous faisions du sitting sur la place publique, avec à nos côtés, le professeur Massignon du Collège de France.

  250px-Gandhi_smiling_1942.jpgCe vieillard digne et rayonnant, aux cheveux argentés, fut ramassé et jeté brutalement comme les autres dans un car de flics. Nous nous retrouvâmes une cinquantaine enfermés dans une grande cellule d’un hôtel de police, après les contrôles d’usage. Sur proposition d’un Petit Frère de Foucault, chacun se présenta et dit pourquoi il était là. Il y avait un pasteur protestant connu à l’époque, des militants ouvriers, communistes, socialistes ou autres, un prêtre, des religieux, des enseignants de tous bords… Il n’y avait alors que la police pour pouvoir rassembler ces gens que beaucoup de convictions opposaient. Le professeur Massignon nous parla de Gandhi, du Père de Foucault, de l’Islam, de Hallâj. Ce fut une révélation. Même le flic de faction devant la cellule, fut intégré au dialogue, écouta, parla et participa !

Ce ne fut que bien des années après que je lus les livres de cet homme, que j’étudiai l’Islam, la Charles_de_Foucauld.jpglittérature soufie, que je découvris cette autre tradition dont j’ignorais tout. Que ne dois-je pas à cette nuit providentielle ! Lorsque, au petit matin, nous fûmes relâchés au fond du Bois de Vincennes, nous étions tristes d’être déjà séparés. Massignon mourut après avoir été ordonné prêtre chez les Petits Frères de Foucault. Il avait failli, comme d’autres l’ont fait, René Guénon par exemple, se convertir à l’Islam. J’approchai alors sans en avoir conscience, de ce que pouvait être un « pur croyant ».  Ce fut en moi comme une petite graine de sénevé. »

La Paix des braves apporta l'amnistie : « Nul ne pourra faire l'objet de mesures de police ou de justice, de sanctions disciplinaires ou d'une discrimination quelconque en raison :

- d'opinions émises à l'occasion des événements survenus en Algérie avant le jour du scrutin d'autodétermination ;

- d'actes commis à l'occasion des mêmes événements avant le jour de la proclamation du cessez-le-feu.

- Aucun Algérien ne pourra être contraint de quitter le territoire algérien ni empêché d'en sortir. » (Accords d'Évian, cités par Wikipédia)

Ainsi furent amnistiés en même temps héros non-violents et tortionnaires !

 

"Des violations de cette amnistie générale ont débouché, d'une part, sur des incidents isolés tel le massacre d'Oran (communauté européenne) consécutif à la proclamation d'indépendance le 5 juillet 1962 et, d'autre part, au début des représailles et règlements de compte contre des Harkis ainsi que ces derniers entre eux (communauté musulmane). Mais globalement, aucun criminel de guerre appartenant à l'un ou l'autre des belligérants n'a été poursuivi après la guerre." (Wikipédia)

"Des historiens et des démographes se sont penchés sur la question : selon Guy Pervillé « Contrairement au mythe accrédité en Algérie [...] la guerre n'a pas causé 1 million ni 1 million et demi de morts algériens [...] même si la comparaison des recensements d'avant et d'après 1962 ne permet pas d'établir en toute certitude un bilan inférieur à 300 000, voire à 250 000 morts ». Xavier Yacono, dans un article paru en 1983, estime toujours à partir des recensements les pertes algériennes à 250 000 morts environ." (Wikipédia).

 

La Turquie, pays des Sept Dormants d'Ephèse, parle de génocide ! A tort ou à raison ?

 

Tous, nous sortirons de la Caverne qu'est la Terre

pour ressusciter à l'exemple des Sept Dormants ou Dormeurs !

 

glycon.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le faucheur 03/08/2012 20:27


Vous êtres cité dans la Gazette du Poulbot


PELERINAGE ISLAMO-CHRETIEN DE VIEUX-MARCHE EN BRETAGNE : SEPT-SAINTS, 21-22 JUILLET 2012


Les 7 martyrs de la Caverne nous montrent le chemin
vers notre but ultime : le Paradis et
nous invitent au dialogue inter-religieux


Sept jeunes hommes furent condamnés à mort pour ne pas avoir voulu se soumettre aux idoles de leur temps et ils s'endormirent pour l'éternité emmurés dans une caverne avec leur petit chien. Dieu
les ressuscita, plus de cent ans après. Cette histoire est fêtée par les catholiques, les chrétiens orthodoxes et les musulmans. Cette histoire des 7 saints a été étudiée par Louis Massignon.

Régor 05/08/2012 20:57



Merci.Cela me fait chaud au coeur. J'ai rencontré une fois le professeur Massignon lors d'une manifestation non-violente pour la paix en Algérie, et dans la cellule de la prison, il nous a parlé
de Gandhi, du Père de Foucaud, d'Al-Hadj, martyr mystique de l'Islam... Je suis allé à la Chapelle des Sept Dormants... Il reste toujours autant à faire pour la Paix..., d'abord en soi, puis avec
les plus proches et enfin avec les étrangers puisque nous sommes tous des étrangers à ce monde, de passage seulement...



Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens