Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 20:52

DE LA CROIX, DU SERPENT ET DU CŒUR RADIANT DU CHRIST 

 

 

 

« En vérité, je vous le dis : Personne ne sera sauvé, s’il n’a foi en ma croix. » (Evangile de Philippe, 6, 2-5).

 

Loin de signifier la souffrance et la douleur, le symbole de la Croix est un symbole datant de la plus haute Antiquité et il n’est nul besoin de démontrer son universalité. A quatre branches, c’est l’image symbolique de l’Homme, bras écartés, dans son abandon et sa réceptivité, le cœur à découvert et à nu.

C’est ainsi que le Cœur Rayonnant du Christ nous montre la voie à suivre, celle du Point Central à l’intersection des branches de la Croix où le haut, le bas, la droite et la gauche se résorbent dans l’Unité.

 

Cette Unité où tout se rassemble et d’où partent les émanations du Cœur de 'Ieshoua, c’est la Vie.

 

Cette Vie est là de toute éternité, et ‘Ieshoua nous convie à re-susciter la Vie en chacun de nous afin que du Cœur jaillissent les pulsations de la Vie Eternelle, présentes en chaque instant de notre existence, si nous sommes à l’écoute.

  

Mais le premier symbole du Christ a été le poisson (IIe siècle) car en grec "poisson" s'écrit : IXΘYΣ, ou ichtys ou ichthus, acronyme dont les lettres constituent les premières lettres de Iêsous Christos Theou Hyios ou  Uios Sôtêr, c’est-à-dire Jésus Christ, de Dieu le Fils (Fils de Dieu), Sauveur.

Le monogramme du poisson est devenu le symbole du « Christ » et un signe de ralliement et de reconnaissance.

 

  CroixSerpent1.jpg CroixSerpent2.jpg

 

Acronyme ICHTUS des premiers siècles chrétiens.


 

Par ailleurs, un autre symbole connu sous le nom de Chrisme va représenter également le Christ. La légende rapporte que l’empereur Constantin Ier eut une vision de ce symbole représentant les deux premières lettres de Chrêstos (X « khi » et P « rho ») et il le fit inscrire sur son étendard à la bataille du pont Milvius en 312, suivi de l’inscription in hoc signa vinces que l’on traduit par « avec ce signe tu vaincras ». Après sa victoire en 313, il reconnut officiellement le christianisme, alors persécuté, en signant le concile de Milan. On trouve donc ce symbole sur les monnaies de l’époque :

 

  CroixSerpent3.jpg

 

L’empereur Magnence (350-353).

 LACHAUD, Francis in  http://www.monnaie-romaine.com/articles/chrisme.php.

 

 

On notera le rajout de l’alpha et de l’omega aux deux extrémités des bras du « Y » et plus tard le « serpent » autour de l’axe central (on dit qu’il s’agit de la lettre « sigma » mais on le trouve inscrit à l’envers comme à l’endroit sans qu’on puisse dire qu’il s’agisse d’une erreur d’orthographe…).


 

CroixSerpent4.jpg 

 Eglise de Coll, vallée de Boi (Catalogne).

  in http://architecture.relig.free.fr/chrisme.htm


A propos du chrisme, lire :

Le Traité de Réintégration des Structures de l'Existence, 1993. Y. Monin.

 

  CroixSerpent5.jpg

 

Bossost, Val d’Aran, diocèse du Comminges.

  in http://pedagogie.ac-toulouse.fr/histgeo/monog/stbertr/valchris.htm


 

Un curieux tracé sur le dallage du centre oraculaire de Didyme (Turquie) nous montre le symbole du Chrisme mais dont la hampe du « P » constituerait la moitié d’un petit cercle tracé à l’intérieur du grand.

  

  CroixSerpent6.jpg

 

Dallage du temple oraculaire d’Apollon à Didyme (Turquie).

 

 Kinthia-1.jpg 

 

        

Nous trouvons cette figure étonnante par la similitude qu’elle présente avec le Chrisme, et le cercle intérieur dont la hampe du « P » émerge nous fait penser à l’astre lunaire, tandis que le grand cercle pourrait représenter l’astre solaire. Curieusement, nous retrouvons une autre figure connue, celle de la croix égyptienne connue sous le nom d’Ankh.

 

 
La croix ansée tenant dans chacune de ses mains le ouast ou ushabti. 
 

Détail d'un bas-relief. Temple d'Amon-Rê à Karnak.

 

 

 CroixSerent7.JPG

 

Croix ansée dont la « tête » est un cercle.

in http://fr.wikipedia.org Source Klaus Röder, travail personnel, date 26/10/2006. 

.

 

« Les trois lettres du signe ânkh, â n kh expriment la vie manifestée. En effet, la vie est la manifestation de l’Esprit dans la matière. (…) Or la lettre â est la lettre de l’individualisation et de sa mesure ; nekh exprime la force réactive ; le mot ânekh signifie donc la mesure individuelle de la force réactive. » (HERB, 464).

 

La vie manifestée, dont l’Homme est la mesure, et chaque individu possède une clé de l’Univers, car la croix ansée représente aussi la « clé » qui permet de passer du plan individuel au plan universel. Il est certain que les textes apocryphes trouvés en Egypte possèdent d’étroites relations avec la pensée égyptienne.

« On trouve, dans les textes du Livre des Morts, des Sarcophages et des Pyramides, de nombreux exemples de cette affirmation : «“Tu es venu vivant… Tu vis vivant… ”. On lui promet la participation à l’œuvre des forces cosmiques, s’il “apprend à les connaître” et à s’identifier à elles mais on lui recommande de résister aux forces mauvaises qui veulent empêcher ses progrès ; on lui souhaite de “ne pas perdre son cœur” et d’arriver à “épuiser sa soif ” (c’est-à-dire les désirs qui le rattachent à la Terre), etc. » (HERB, 464-465).

La similitude du propos avec la pensée gnostique est sans conteste. La croix sera d’ailleurs le symbole par excellence pour éloigner ces « forces mauvaises », pour exorciser les « possédés ».

 

Par ailleurs, le symbole est également très proche de celui qui représente la planète Vénus ou l’Etoile du Matin :

 

  Kinthia-2.jpg

 

 

Le pentagramme fut aussi utilisé comme symbole de Vénus et pour symboliser le sexe féminin en général. « L'adoption de ce symbole est directement lié à l'observation de la planète : les positions successives de Vénus dans le ciel à chaque période synodique[1] dessinent approximativement un pentagramme autour du Soleil, sur un cycle total de 8 ans (c'est-à-dire cinq périodes synodiques de Vénus) »[[2].

 Kinthia-3.jpg

 

 L’association du pentagramme et de la croix égyptienne donne :

   Kinthia-4jpg.jpg


L’homme inscrit dans le cosmos, symboliquement le cercle, donne :

  Kinthia-5jpg.jpg

 

Or la forme géométrique de l’étoile à cinq branches recèle le nombre d’or, Phi φ dont le nombre est 1,618 qui est « considéré comme intervenant dans l’équilibre et l’harmonie de la structure des êtres et des choses » (NF, 19).

Ainsi, au centre de toute la structure se trouve le cœur de l’être humain : en dessous de ce centre, le niveau inférieur, entre la tête et le cœur, le niveau intermédiaire comprenant la gorge, centre des émotions, et la tête constituant le niveau supérieur puis au-delà de la tête, l’axe vertical s’ouvrant à l’infini depuis la terre.

 

Les trois niveaux de l’être sont bien marqués, les plans physique, émotionnel et mental : nous comprenons mieux aussi la signification de la croix à trois traverses.

 

Pour en revenir au Chrisme, il est intéressant de noter que seule la moitié de la sphère a été conservée pour former un P :  ne pourrait-il symboliser Vénus ou la Lune, en tous les cas l’élément féminin qui est intégré à l’ensemble du symbole du Chrisme ?

  Kinthia-6.jpg

 

 

Se surajoute la Roue associée à des cultes solaires dans toutes les traditions, culte qui remonte depuis les temps préhistoriques : ce symbole est omniprésent dans l’ancienne Europe depuis l’âge du bronze et fut très usité dans la civilisation celtique.[3] La Roue solaire, c’est aussi la croix à trois dimensions représentant les six directions de l’espace (les quatre directions de l’espace, le zénith et le nadir).

   Kinthia-7.jpg


Pour donner :

Kinthia-8.jpg

La féminité et la masculinité sont unis dans ce symbole du Chrisme, c’est dire que le Christ incarne celui qui a réunifié ses opposés complémentaires, l’Androgyne.

 

La roue, symbole solaire, implique un centre qui est aussi un « creux », un « vide » inatteignable, un rappel de ce que les textes disent de cette part qui est indéfinissable et qui échappe à toute nomenclature. Et de fait, même ce que l’on nomme le Christianisme est un des rayons de la roue partant de ce noyau central. C’est pour cela que l’on comprend mieux la parole de ‘Iéshoua lorsqu’il dit qu’on peut faire mieux en allant au-delà du modèle qu’il représente, en entrant soi-même en contact directement avec ce Centre et en devenant comme lui Fils de Dieu :

« Soyez meilleurs que moi, rendez-vous semblables au Fils de l’Esprit-Saint ! »[4].

Que ce soit le Christ, Bouddha ou Mahomet, chacun de ceux-ci a fait l’expérience directe de cette transcendance, et les autres n’ont pu qu’approcher de manière spéculative les Dits de ces maîtres. Sortir de la spéculation pour entrer dans une voie opérative est la seule façon de véritablement comprendre (c’est-à-dire, prendre avec) le plan causal d’où émanent tous les rayons.

 

 

 

                                                                                            Kinthia APPAVOU



[1] In http://fr.wikipedia.org à Vénus. En note : «  La période synodique d'une planète est le temps mis par cette planète pour revenir à la même configuration Terre-planète-Soleil, c'est-à-dire à la même place dans le ciel par rapport au Soleil, vu de la Terre. (…)  En conséquence, il s'agit de la période de révolution apparente, la durée entre deux conjonctions planète-Soleil, telle qu'observée depuis la Terre.

[2] Ibidem. In Liungman, Carl G. "Symbol 29:14" [archive] in Symbols -- Encyclopedia of Western Signs and Ideograms .

[3] Cf.  GREEN, Miranda, The Sun-Gods of Ancient Europe, 1991

[4] [1] Ibidem, 6, 19-21

  

 

 

Croix portant le Chrisme. Val d'Amour à Belestat, Ariège.


 LA VIERGE NOIRE DE LA CHAPELLE NOTRE-DAME DU VAL D'AMOUR A BELESTA, EN PAYS CATHARE

LA VOIE DU COEUR DANS LES DIVERSES TRADITIONS : LE BOUDDHISME, LE CHRISTIANISME, LA CHEVALERIE MEDIEVALE, LE CHAMANISME

glycon.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alexandre 28/01/2013 11:41


Cette Energie, nous ne pouvone la vivre qu'en faisant l'Expérience de la Vie.
ET accepter LE PARFUM de la Rose  ! Notre Rose....comme en tout lieu il y a
une 'Notre Dame' ( de ceci ou de cela ...)
Première incarnation (inconsciente) jusqu'à la trentaine,
sortie du premier monde, expulsion du paradis , à partir de cet âge et OBSERVATION
par le biais du principe mercurien ( mais qui n'est pas encore fixe ),' le miroir'...
Adam est tombé avec son côté ( Eve : chimère première )
Il doit maintenat LABOURER la terre ( sortir du labyrinth aprés la mort du "minotaure' )
Car ne l'oublions pas il est désincarné ( ou né une deuxième fois...!)
ce qui est INCOMPLET !
Il faut alors faire attention, sectes, vendeurs de solutions, charmes en tout genre,
sirènes, écuries d'Augias, Pauvres , Folie, Magie ....Tant d'épreuves pour enfin
ETRE CERTAIN, ETRE CEINT/ SAINT...prêt pour le mariage en BLANC !
Seul la troisième phase d'INCARNATION , de " RETOUR DU ROI "
achèvera l'Oeuvre... et plus rien n'est alors à chercher !
Plus de maîtres extérieurs , bien évidemment...MAIS
LE MAITRE incarné pleinement dans la matière - à vivre .

Tel est le sens de " trois fois né ".

Alexandre

( Voir cette même histoire, dans le commentaire sur le film PI...Rien de nouveau sous le soleil mais la FORME in-forme... Pour la pleine conscience du cosmos qui est la Beauté , de l'Ordre des
chose, la cadence à respecter .)

Kinthia Appavou 27/01/2013 13:05


Oui, bien entendu... Il s'agit de VOIR avec l'Oeil du Coeur... et ce que chacun peut voir en l'autre avec cet Oeil n'est que part de soi, par réflection. Le jeu des relations n'est que réflction
pour notre réflexion, et la voie opérative ne peut passer que par l'Incarnation, loin de toute spéculation mentale.


Quant au S, il symbolise l'Energie enroulée comme le Serpent autour de l'axe central. Qui peut percevoir que tout symbole est Réalité ?


Seule l'Energie anime les corps, sans cela nous ne serions que des carcasses vides. Et l'Energie est la même pour tous : on peut lui donner tous les noms qu'on veut (Dieu, Amour, Principe,
Ame...) mais Elle est indifférenciée et se sert des montures que nous lui offrons. Que cette Energie se déploie par chacun librement et sans aucune entrave, càd sans aucune "déviation" ou
"perversion" provenant des miasmes engrangés dans nos mémoires individuelles et collectives, ce serait HAUT-NET, effectivement.

Alexandre 26/01/2013 10:12


Bon pied, bon oeil !
Et le coeur n'a pas de langue de bois car Il EST HAUT-NET !

Alexandre

Soledad 26/01/2013 08:26


Quel est l'organe de la vue ? Les yeux de chair fonctionnent de même pour chacun..., mais qui a l'oeil exercé ? Et la présence à Soi-Même ? "On ne voit bien qu'avec le Coeur" (Le petit
prince) ! Lui voit ce qui le regarde, et ce qui le regarde n'est pas autre que Lui... "Il n'y a pas d'autre Ailleurs que Moi Demeure infinie" (Platon le Karuna). Le même Moi habite Celui qui
regarde et Celui qui est regardé, qu'ils en aient conscience ou non ; lorsque l'on ne s'arrête plus aux différences de formes répertoriées par le mental et que celui-ci ne joue plus que son rôle
de serviteur et n'usurpe plus le pouvoir, l'Indiférencié est une évidence. Chacun humain porte en Lui le mêm Germe d'Immortalité. Quant au S, "est-ce"... le Ciel qui rejoint la Terre ou l'inverse
? Les deux ne sont qu'un... et les chaussures marchent d'un seul pas... pour celui qui avance !

Alexandre 24/01/2013 13:11


La question suivante peut-être posée ( et pesée pour la juste mesure )
Est-ce que tu vois que tu te vois quand je te vois ?
ou encore Est-ce que tu vois que je te vois quand tu me vois ?...
C'est bien ça ce "S" au pied de lacroix, à l'image des chaussures, de notre incarnation,
du mystère chrétien.
De ce " Est-ce ?" (  EST soi , dirait l"habitué de la langue des oiseaux ) l'élévation,
dans la CONSCIENCE OPERATIVE de l'Unité. C'est cela mettre la Pierre à l'épreuve, Oser.
L'expérience Alchimique dépassant tout conformisme ( religion du confort par les formes )
, toutes techniques , il ne s'agit pas d'être universitaire ( mais d'Expérience ) ou bien
alors Univers I Taire ( l'Ordre émis et reçu dans la beauté du silence ).
C'est cela vivre de l'information, Etre en Forme, Etre Force .
Feu, Eau, Air se déversant dans le creuset Terre = le Coeur de l'incarnation,
la rubedo, Le Mystère des mystères: La Pierre Rouge.
" IN HOC SIGNO VINCES "...c'est cela être FRANC.

Alexandre... de là où tu sais.

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens