Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 06:53

Dans les premiers temps du christianisme

 

et jusqu'au Moyen Âge,

 

des converties se sont travesties en homme

 

pour leur sécurité

 

ou pour vivre dans un monastère d'hommes.

 

Certaines furent même accusées de viol.

 

 

Celles qui se convertirent,

voulurent échapper à la condition féminine

imposée dans l'Empire romain

puis par la hiérarchie religieuse.

 

Elles voulurent fuir le mariage imposé,

la soumission absolue au père ou au mari,

ainsi que la maternité

en gardant leur virginité pour se consacrer au Christ.

Ce qui les mena souvent au martyre,

selon les hagiographies.

 

Certaines durent se travestir en homme pour entrer dans la vie monastique.

 

 

Sainte Thècle :  son histoire est racontée dans le texte dit "apocryphe" des "Actes de Paul " :  

 "Elle rencontre ainsi Tryphaena qui voit en elle comme une seconde fille et parvient à en faire sa première convertie. Puis, travestie en homme, elle rejoint finalement Paul, qui lui accorde alors de prêcher le christianisme.

Avant de revêtir l’habit masculin, Thècle passe donc par différentes étapes où sa féminité l’expose à tous les dangers."

  (Frédérique Villemur, Saintes et travesties du Moyen Âge )

http://clio.revues.org/index253.html

  ThecleCathBarcelone.jpg

 

Sainte Thècle, cathédrale de Barcelone.

 

Sainte Pélagie : elle s'appelait, d'après certaines sources, Marie.

"Il semblerait qu’elle soit un doublet légendaire de la vierge martyre d’Antioche, datant de la fin du IIIe ou du IVesiècle : la légende hagiographique couvre d’anonymat son existence réelle. Mais la transmission à travers traducteurs et copistes a nourri la curiosité attachée à son travestissement comme signe d’une conversion efficace, d’autant que Pélagie représente au départ la féminité charnelle poussée à l’extrême, comme la populaire Marie l’Égyptienne. Pélagie mène une existence dissolue dans sa ville d’Antioche avant sa rencontre avec Dieu et, par le biais du travestissement, trouve la voie de sa pénitence dans la vie d’ermite. "  (Ibidem)

 

 

stePelagie.jpg

 

"Lors, ayant reçu, par la Parole de Dieu, le saint appel, elle partit vivre en solitaire dans un ermitage, dans le désert du Sinaï. Là, afin de pouvoir accomplir sa mission, elle se fit passer pour un dénommé Pélage. Elle accueillait les visiteurs et leur parlait de Dieu afin de les convertir. Elle obtint ainsi de multiples conversions de jeunes bédouins et de voyageurs. Espérant racheter sa vie passée, elle avait donc pris l'habit d'ermite, et habitait une petite cellule dans laquelle elle servit Dieu en pratiquant une rigoureuse abstinence. Elle jouissait d'une réputation extraordinaire, et on l'appelait frère Pélage."(Wikipedia)

 

"Marguerite, nous rapporte la Légende dorée, après avoir fui le mariage, s’être coupé les cheveux et déguisée en homme, sous le nom de Pelagius entra au couvent et vécut parmi les moines si saintement qu’il/elle se retrouva nommé(e) par l’abbé à la tête d’une communauté de vierges. Accusé d’avoir engrossé une soeur qui avait fauté, puis chassé, Pelagius devient ermite et passe la fin de sa vie dans une caverne."  (Frédérique Villemur, Saintes et travesties du Moyen Âge )

 

 

Sainte Eugénie :

"Fille d'un gouverneur, elle se promène avec deux de ses valets lorsqu'elle entend une prédication et des chants qui la ravissent. Elle décide alors de rejoindre les chanteurs, qui sont des moines, et de mener leur vie. Pour cela, elle se fait couper les cheveux, revêt des habits d'homme et prend le nom d'Eugène. Elle acquiert une grande renommée au sein du monastère, notamment par son pouvoir de guérir les malades.

Apprenant cela, une femme nommée Mélanthia, gravement malade, la fait venir chez elle. Eugénie la guérit, mais Mélanthia, persuadée d'avoir un homme en face d'elle, souhaite la récompenser en lui offrant ses charmes. Bien entendu Eugénie refuse, et la dame, humiliée, la fait traîner devant le tribunal en l'accusant d'avoir voulu la violer.

Près d'être jetée aux lions, en présence du gouverneur Philippe qui est son père, Eugénie décide de révéler la vérité : elle déchire sa tunique, montrant à la foule un sein qui n'a rien de masculin. Son père la reconnaît, et l'affaire s'arrête là." (Wikipedia)

 

Sainte-Eugenie.jpg

 

Sainte Marine ou Marina :

 

"Marine est née en Bithynie au VIIIè siècle. Son père, veuf, entra au monastère, fit l'admiration de ses frères par sa sainte vie et introduisit sa fille, déguisée en garçon, sous le nom de Marin.
Ce fut un moine parfait, quand une calomnie l'accusa d'avoir séduit une jeune fille. Elle ne voulut pas se justifier en dévoilant son sexe, subit avec patience une dure pénitence. La vérité ne fut connue qu'à la toilette mortuaire en 750. La coupable fut guérie par un miracle de "Marin" après sa mort.
Les reliques furent transférées de Constantinople à Venise le 17 juillet.

 (http://nominis.cef.fr/contenus/saint/7320/Sainte-Marine.html

 

 

"Marine et Eugénie verront également l’épreuve de leur sainteté

mise en œuvre par des femmes qui les accusent de viol.

Mais l’agression sexuelle s’inscrit ici différemment dans les récits.

C’est pour suivre son père devenu veuf et désirant se retirer au couvent

que la jeune Marine est déguisée par lui en moine, sous le nom de Marin."

 (Frédérique Villemur, Saintes et travesties du Moyen Âge )

 

Sainte Jeanne d'Arc :

 Très différent est son cas : c'est pour commander l'armée du roi que Jeanne revêt l'habit de soldat !

 

300px-Ingres_coronation_charles_vii.jpg

 

Jeanne d'Arc au sacre du roi Charles VII,
toile de Ingres (1780-1867)

 

"L’armure et l’habit masculin sont l’enjeu de sa condamnation en tant que signes de sa mission chrétienne. Son travestissement la conduit à la mort tandis qu’il jette le doute sur sa nature même : elle est exposée nue pour « oster les doubtes du peuple », rapporte le Journal d’un bourgeois de Paris, sous le règne de Charles VII."

  (Frédérique Villemur, Saintes et travesties du Moyen Âge )

 

 

Très vite, dans l'Eglise, l'emprunt par une femme de l'habit d'homme, fut puni d'anathème !

 

Les moeurs ont considérablement évolué mais il reste encore des pays où la femme ne peut se vêtir d'un pantalon sans s'exposer au fouet, à la prison ou pire encore !

 

Les religions patriarcales refusent encore à la femme nombre de responsabilités, et surtout de vouloir vivre de la manière qui lui convienne...

 

   

Lorsque le Christ est représenté travesti en "femme" pour souligner son androgynie...

logo.jpg 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens