Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 07:45

 « Ce héros qui est en chacun de nous.

La puissance des mythes »,

de Laureline Amanieux, Albin Michel, 2011.

 

Article paru sur http://commentaires-livres-films.over-blog.com/

 

  HerosA.jpg

 

 

    L’auteure se réfère essentiellement au livre de Joseph Campbell The hero with a Thousand Faces (traduit sous le titre Héros aux mille et un visages, éd.Oxus), et qui inspira à Georges Lucas La Guerre des Etoiles. Pour lui « nos mythes sont encore vivants » et, précise l’auteure, « doivent le rester car nous avons besoin d’eux pour accomplir la quête de notre vie. »

 

     Aussi étudie-t-elle « le chemin du héros dans nos mythes », pour celui qui suit « l’appel de l’aventure » pour « quitter le monde ordinaire ». Tout le long du premier chapitre, elle décrypte longuement le conte Le Petit Poucet, tout en l’émaillant de maints autres exemples. Le refus de l’Appel entraîne des catastrophes ; le suivre, c’est « franchir le seuil d’un autre monde » inexploré, subir des épreuves, subir un démembrement pour renaître et, si le héros accepte le retour dans le monde des siens, devenir un guide.

 

     Se pose alors la question : « Comment devenir le héros de notre vie ? » Et pour cela « trouver notre mythe personnel », car « le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre[1] »

Nous ne pouvons que tenter de naître à nous-même à travers les épreuves difficiles et nombreuses qui peuvent nous faire échouer, mais nous ne devons pas douter de réussir. Pour cela, « rejouer comme un enfant », trouver « le moteur de notre vie » et « avoir conscience de la force qui nous anime ». Les moyens ? « Activer notre imagination », « Ecouter les Grands Rêves », « Retrouver les traces du passé » en cherchant « la Source vivante de tous les mythes », « Trouver un rite personnel » et « Laisser nos quêtes évoluer avec l’âge ».

 

    Il s’agit alors de « suivre la source de notre joie », ce que Joseph Campbell appelait follow your bliss. L’auteure développe maints exemples pris dans la Chevalerie et cite la Quête solitaire du Graal. « Notre créativité est possible en laissant derrière nous ce qui est fixé et normé », en inventant « nos propres règles en suivant notre cœur et notre joie, sans pour autant renier ce qui vient de la société ». Nécessaires aussi, « le questionnement moral », « l’équilibre », l’acceptation que : « Toute créativité repose aussi sur des contraintes et une discipline ». Indispensable de « sortir de la tradition » reçue et surtout, de « suivre sa quête amoureuse ».

 

     Les héros de l’humanité ont eu le souci de « partager le fruit de leur quête ».

 

    « Comment effectuer un voyage héroïque intérieur ? », selon Freud, Jung puis Campbell. Pour moi, cela est plutôt restrictif, puisqu’il s’agit d’une quête qui est nôtre, unique, et cependant il est intéressant de noter qu’il s’agit d’«  un voyage intérieur pour mieux vivre avec l’extérieur » et que « nos problèmes sont des opportunités ».

 

    Les mythes ont comme fonction de « nous réconcilier avec la vie », ils rendent « notre vie verticale » et non plus seulement horizontale. « Dire oui à la vie », c’est : « affirmer la vie, affirmer tous ses aspects aussi bien monstrueux que magnifiques, sans effectuer de tri. » « L’héroïsme, c’est alors d’agir sans ressentiment envers la vie et sa part de violence inaliénable ».

Le mythe a aussi comme fonction de « représenter l’univers », de « donner des règles et des valeurs », de permettre de « franchir des seuils psychologiques » pour devenir adulte.

     Sources de sagesse, les mythes permettent de « voir en l’homme un mystère infini », de « respecter la nature », de trouver la même vérité « sous mille noms », ce qui est « un rempart contre l’intégrisme et l’extrémisme religieux, sans pour autant détruire la spiritualité de chacun » puisque « leurs symboles ne s’accompagnent d’aucun dogme ».

 

     Il s’agit donc d’« expérimenter l’humanité des mythes », intimement : « derrière tout humain se profile une figure mythologique s’il a le courage de développer le meilleur de lui-même ». « Explorer notre esprit humain » permet de traverser la souffrance pour renaître en « faisant peau neuve ». Ainsi trouve-t-on son salut et peut-on trouver « le paradis sur terre », cette Terre que l’on considère alors comme « un temple sacré ». Ne jugeant plus, il est possible de devenir « transparent à la transcendance » et « d’irradier à travers nous comme une source de lumière inépuisable. »

 

     Dès lors : « Comment rendre la mythologie vivante pour la collectivité ? » « Le mythe crée des liens, rassemble les hommes autour de valeurs fortes. ». Se pose la nécessité de « réécrire un mythe de la création » à valeur universelle par lequel on puisse « reconnaître l’autre dans sa différence et pourtant se sentir proche de lui ».

     Cependant, malgré des ouvertures indéniables, ce livre a quelques difficultés à dépasser le psychologique. « Un nouveau mythe racontera comme tous les autres, un voyage héroïque et des passages de l’enfance à l’âge adulte, puis à la vieillesse : il traitera des grandes périodes et des grandes crises de l’existence. » L’imaginaire seul peut-il conduire chacun « à découvrir les forces de la nature de soi » ?

 

     Suffira-t-il pour cela de se tourner vers les artistes ? Certes, un film, un tableau, une lecture, une musique, une chanson peuvent nous faire ressentir un choc profond. Les exemples donnés (Le Voyage de Chihiro, James Joyce, Dante, Wolfram von Eschenbach, William Blake) sont intéressants, mais peu nombreuses sont actuellement les œuvres d’art qui témoignent de « la radiance de la vie » et montrent ce qu’est « être vivant » !

    « Le Chevalier au Lion »,de Chrétien de Troyes, témoigne pour nous, d’après l’auteure, de la possibilité « de rebâtir sur le temps perdu » - Mais y a-t-il jamais eu un temps perdu ? Pouvait-il en être autrement ?

    Henry Bauchan, à la fin du XXème siècle, réécrit Antigone en psychanalyste ! Anouilh a écrit son Antigone en pleine Seconde Guerre mondiale. Ont-il enrichi ou limité l’Antigone de Sophocle en l’actualisant ?

     En réécrivant la Genèse, dans Biographie de la faim, Amélie Nothomb, ne se laisse-t-elle pas limiter au niveau psychologique ? Sa notion de l’amour pour le salut de l’humanité est-il un tremplin suffisant pour aller au-delà du psychologique ?

    D’après l’auteure du livre, Haruki Murakami dans Chronique de l’oiseau à ressort trace une fresque impressionnante qui actualise la descente aux enfers d’Orphée et peut être lue au niveau psychologique mais aussi au niveau métaphysique.

    Un autre exemple est donné de la pianiste Hélène Grimaud, grandie dans les épreuves, menant une double quête, celle de la musique pour « devenir transparent à la transcendance », et celle de la protection des loups et des espèces situées au-dessous.

     Ces artistes sont qualifiés dans le livre de « passeurs de courage »

 

    La conclusion du livre est empruntée à Joseph Campbell qui « fait du mythe une route dynamique que chacun peut suivre. » La question essentielle étant : « Vais-je oser vivre » ?

    Cependant, il est dommage de ne pas montrer que le Bouddha, le Christ, Lao Tseu, Ibn Arabi, et d’autres encore, sont plus que des héros et ont fait un autre Passage…

    

                             Axel

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens