Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 08:04

 

 

Le Message caché de George Sand

 

ou

 

la réhabilitation

 

des valeurs initiatiques européennes.

 

 

 

George Sand 

 En ce temps où les images du Moyen Age se déploient partout d'une manière extraordinaire par les fêtes de village, le retour de la calligraphie, les jeux de rôle, les films etc., il est possible de relire les romans et la correspondance de George Sand et d'interroger sa vie avec un œil neuf. Partout, dans son oeuvre, ne transparaît-il pas des racines nourricières qui plongent dans le terreau des anciennes traditions celtiques, dans le christianisme naissant, dans l'immense époque baptisée Moyen Age ?

C'est ce que vient de faire un spécialiste de l'esprit médiéval[1], systématiquement, et son étude[2] nous montre de manière étonnante que George Sand rassemble, comme elle souhaitait le faire, "toutes les manifestations incomplètes de l'ETERNELLE VERITE"[3], et sait, d'instinct, trouver (comme tout Trouvère) les "perles dans le fumier du Moyen Age"[4], ces perles que l'on ne peut, nous dit l'Evangile, donner aux pourceaux.

Son oeuvre, ainsi lue, est donc, par excellence, "une Oeuvre d'Art authentique (qui) dissimule sous plusieurs niveaux de lecture les Structures universelles par des Images et des Thèmes archétypaux et (...) elle “touche” par conséquent l'être dans son essentiel, son tréfonds, son âme, sa vérité de base, et ce, même malgré lui, pour sa ré-animation, sa protection et celle de sa civilisation."[5]

Il faut relire La Petite Fadette, La Mare au Diable, François le Champi, Consuelo, Lélia, etc. en recherchant en eux le Beau, le Bien, le Bon, la Joie de Vivre, l'Impersonnel qui y sont présents à chaque page, ces valeurs admises universellement...

George Sand met en scène les trois types d'êtres humains, "les êtres d'imitation"[6] qui fonctionnent dans les croyances communes, "les êtres de déduction"[7] humanistes, artistes, religieux, et "les êtres d'induction"[8] qui atteignent à l'Union avec Dieu, marquant ainsi le but ultime du devenir humain.

Les héros de ces romans ne font-ils pas, en effet, véritablement un cheminement "initiatique", c'est-à-dire un cheminement en direction de la Source initiale, de l'Origine de toute manifestation humaine ? Nobles sentiments, dévouement, dignité, sincérité, fraternité, tolérance, charité, goût du travail bien fait, enthousiasme pour la vie, vertus, intelligence, valorisation de la conscience et de la raison, déploiement de toutes les facettes de l'existence, virilité..., mais aussi dénonciation des scélérats, des misérables, des hypocrites, des moutonniers ..., voilà ce qui les distingue.

Comment donc caractériser cet être que l'on qualifie de héros ou de chevalier ?

"Il est sobre, sain, jeune ; a charme et grâce. Fort, chasseur dans tous les sens du terme, il est toujours en activité, donc toujours de passage, et toujours solitaire...

Qu'il soit homme ou femme, déguisé comme ceci ou comme cela (il adore les déguisements !), c'est un être qui sait justement s'aimer : il est en effet intuitif et, harmonisant sa vie intérieure à sa manifestation, il vit ce qu'il a véritablement à vivre sur Terre, naturellement : sa vocation", résume, citations à l'appui, l'auteur de l'ouvrage évoqué[9]. Son éthique de l'honneur est celle de la chevalerie et force l'admiration.

En opposition, et pour montrer toutes les facettes de ce Héros, de l'Homme Parfait, George Sand nous expose un personnage dénaturé : à un ami qui lui reproche son découragement, Sténio crie : "ai-je brigué la ferveur d'être admis à la Table Ronde de vos chevaliers?"[10]. Et il va sombrer dans la vie dissolue, au contraire du Chevalier qu'on reconnaît à "sa santé robuste, sa taille droite, sa démarche ferme et l'absence d'infirmité ..."[11], quel que soit son métier dans les apparences...

George Sand connaît la valeur initiatique de la vie simple, du travail de la terre, du travail manuel, des vertus domestiques tout autant que des passions sublimes et des aventures hors du commun ! Elle espère une éducation "vraie pour ramener les masses égarées". Elle croit aux sciences naturelles. N'est-elle pas de connivence avec les paysans du Berry aussi bien qu'avec tout ce qui est Compagnonnage, Art Traditionnel, Alchimie ? Et ne fait-elle pas, cela est révélateur, illustrer ses Oeuvres par des images dont les thèmes sont archétypaux ?

Ces romans ne nous cantonnent donc pas dans le Berry, mais ouvrent sur une Europe où les idées, comme la musique, circulent librement. Quelle diversité de types, que de provinces visitées ! Et que de frontières franchies par Consuelo ! Dans l'Europe du Moyen Age, n'était-ce pas ainsi ? "Celtique d'origine, kis par infusion, ibère par place, grec par exception, romain par submersion, germain enfin, goth, visigoth, bourguignon, vandale, hérule, normand par alluvion successive, ce peuple composite représente l'Europe au complet."[12]

Et l'auteur enthousiaste des Lettres au "Troubadour de l'Eternelle Vérité" écrit : "On vous dirait aujourd'hui “EUROPEENNE”, d'avoir su sélectionner ainsi vos Héros fondamentaux, les Images de base, les Figures de proue non seulement de “l'esprit français”[13], mais de tous les peuples qui entourent la France."[14]

Si ses héros, de quelque époque et de quelque condition qu'ils soient, sont hors temps, c'est parce qu'ils se conduisent en Chevalier, tout comme elle d'ailleurs. "Et vos pantalons, vos courses à cheval, vos prises de position, votre activité : n'est-ce pas là l'évidence de votre état de Chevalier ?

Et vos amours avec quelques-uns des plus beaux esprits de votre siècle, votre correspondance tant intellectuelle qu'affective, ne sont-elles pas signes de votre appartenance aux Fidèles d'Amour ?"[15]

 

Le lecteur habile pourra donc retrouver, disséminées dans toute l'Oeuvre de George Sand, les traces des valeurs initiatiques qui ont été celles de toute l'Europe durant des siècles, valeurs qui ont forgé les hommes véritables, héros, saints, chevaliers, compagnons bâtisseurs des cathédrales et des demeures alchimiques.

Au-delà des particularismes notés par l'auteur ("bon sens suisse", "beauté antique de l'Italien", etc.), l'homme véritable, dira-t-elle, c'est "le Maître d'Oeuvre qui collabore à la pensée divine, la rend manifeste sur terre."[16]

N'est-ce pas ce qu'a fait cette Femme de Lettre qu'un amoureux de la Langue des Oiseaux ne se retiendra pas d'orthographier "Femme de l'Etre"!

 

         Régor Mougeot



[1] - Auteur du Bréviaire du Chevalier (tomes I et II), du Message des Tapisseries de la Dame à la Licorne, Point d'Eau.

[2] - George Sand, Troubadour de l'Eternelle Vérité.- Yves Monin (Emmanuel) .- La Table d'Emeraude, 1992.

[3] - Les Compagnons du Tour de France.- George Sand .- Oeuvres, Vol. I, p. 2.

[4] - Consuelo.- George Sand .- Edition La Sphère, 1979, p.372.

[5] - De la Chevalerie à la Libération.- Yves Monin (Emmanuel) .- Point d'Eau, 1990, p. 5.

[6] - Oeuvres Autobiographiques.- Ed. Georges Lubin, Gallimard, La Pléïade, 1971, Tome II, p. 1159.

[7] - Mademoiselle de la Quintinie.- Ed. d'Aujourd'hui, 1975, p. 114.

[8] - Les Amours de l'Age d'Or .- Ed. Lévy, 1846, p. 4.

[9] - Ibid. la note 2, p 64.

[10] - Lélia.- George Sand .- Editionde l'Aurore, 1987, tome II, p 62.

[11] - Mauprat .- George Sand .- Folio Gallimard, 1981, p. 37.

[12] - Pelletan, un ami de George Sand.

[13] - Ibid. la note 4, p.130.

[14] - Ibid. la note 2, p.58.

[15] - Ibid. la note 2, p.59.

[16] - Le Message des Constructeurs de Cathédrales.- Christian Jacq .- Edition du Rocher, 1980, p. 207.

 

 

-Sand-Nadar1864.png

 

 

Un livre magnifique à découvrir :

 

georgeSand

 

 

Chevalerie, Amour Courtois, Compagnonnage :

 

Voies Eternelles, codifiées au Moyen Age,

évoquées cycliquement

pour s'extraire de l'« encroûtement »

de la « civilisation corrompue »

et atteindre « l'absolu »,  « l'Eternelle Vérité ».

Vaines tentatives, vu les institutions

ou l'orgueil qui les dénaturent ?

 

Un dilemme très réaliste,

rappelé par George Sand et ce panégyrique....

 

 

Un site très bien élaboré à découvrir également :

 

http://g.sand.etlemoyenage.free.fr/

 

 

logo.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens