Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 07:08

A CHARNÉ, SAINT ERNÉE DEVOILE SA JAMBE :

 

 LE SIGNE DU  « CONNAISSANT » 

 

COMME POUR SAINT ROCH…

 

Photos et texte de Kinthia Appavou

 

  St-20Ernee-20a-20Notre-DameCharnXIIe-20s.-1-.JPG

 

Statue de St Ernée à l’église Notre-Dame de Charné.

 

Saint Ernée fait partie de la légende de cette partie du terroir français que l’on nomme le Passais, (Orne) situé dans le diocèse primitif du Mans.[1]

   

Son image nous a saisis : d’une part par sa simplicité, mais aussi par un détail qui ne peut être insignifiant. Ne nous a-t-il pas été dit que « mettre sa jambe à nu signifie montrer sa force, sa puissance et sa virilité » ?

Mais aussi : « Dévoiler sa jambe est ton premier acte vers la connaissance de toi-même qui n’est rien d’autre que la connaissance de ton Seigneur. Mais seul le Seigneur peut dévoiler Sa jambe ou permettre à Ses Saints de le faire. »2]

Alors nous regardons d’un peu plus près sa Vie et nous découvrons un être lumineux qui a marqué de son empreinte et de son rayonnement ce terroir où il a vécu.

Originaire d’une puissante famille de l’Aquitaine, et très tôt appelé par la Grâce Divine, il quitte sa vie confortable pour partir dans les solitudes du Passais accompagné de deux compagnons, Saint Alnée et saint Bohamad et d’autres qui le suivirent. L’évêque Innocent leur fit bon accueil, et les incita à s’installer dans le Passais, région au sol fertile connue sous le nom de Celsiacus (Ceaucé). Ernée se fixa dans la partie ouest / nord-ouest du diocèse.

Ernée fit construire un oratoire dédié à saint Martin, autour duquel il fonda un monastère qui put accueillir une trentaine de moines à qui il transmit sa ferveur religieuse.

La réputation du monastère grandit et un événement majeur s’y produisit qui devait à jamais figurer dans la légende. En l’an 560, Clotaire, roi de la Gaule, dut combattre pour écraser une rébellion fomentée par son fils soutenu par le chef Conomor de la Basse-Bretagne. Il avait entendu parler de l’abbé et de sa communauté, et passant non loin de là, décida d’y faire halte sur le chemin.

Ernée, averti de sa visite, lui fit un accueil des plus chaleureux, avec les plus beaux chants qui se puissent entendre en l’honneur des rois. La légende semble suggérer que le miracle des Noces de Cana se reproduisit en ce lieu : le roi et ses convives ne manquèrent pas de vin, malgré le fait qu’il y en avait très peu dans leur réserve. Rien ne manqua, Ernée fit au roi la prédiction de sa victoire sur les rebelles, et y contribua par ses prières.

 

TTE_DE-1.JPG

 

 Clotaire 1er,

musée municipal de Soissons.

 

Clotaire, en retour, pour le remercier de son hospitalité, fit des dons à l’abbaye de Ceaulcé qui agrandit son patrimoine. Le domaine de l’abbaye s’étendit. L’abbaye bénéficia de la protection royale même sous le règne du frère de Clotaire, Childebert, qui désirait promouvoir la grandeur de l’Eglise et construisit bon nombre de monastères et d’hôpitaux.

 

200px-Louvre_childebert_ml93.jpg

 

Childebert 1er,

musée du Louvre.

   

Ernée montrait à voir une vie réduite à l’essentiel, non pas d’austérité subie, mais de simplicité choisie, passée à prier, à honorer Dieu, à être au service de Dieu à travers son amour et sa générosité pour les autres, à veiller sur ses frères, à pourvoir à leurs besoins en se contentant de peu.

Sa vie forgée par son ascèse lui valut déjà la réputation d’être un saint homme : un jour, une femme vint le trouver avec son enfant muet car on lui avait dit qu’Ernée lui rendrait l’usage de la parole.

Le Saint lui répondit : « O bonne sœur, lui dit-il, ce sera le Seigneur qui le guérira, et non pas moi, homme pécheur. Allez donc prier pour cet enfant dans l’église et faites une offrande dès que je serai revenu du travail, je prierai de mon côté à cette intention ».[3]

Alors le miracle put s’accomplir : « Il oignit les lèvres de l’enfant avec de l’huile sainte, et il ne discontinua point son oraison, pendant toute la nuit, jusqu’à ce que le lendemain il eût enfin obtenu la grâce qu’il implorait ».[4]

Comme pour saint Roch, Ernée intercède : « Le médecin soigne, le Saint bénit, Dieu seul guérit ».[5]

Plus tard, il guérit un aveugle en invoquant le nom de Jésus-Christ et l’oignit également de l’huile sainte.

D’autres miracles eurent lieu. Il dirigea son monastère et fit école pour instruire les moines afin qu’ils puissent prêcher la bonne parole. La réputation de l’abbaye s’étendit jusqu’à accueillir des clercs et des hommes venus du monde séculier pour s’y instruire.

Il mourut dans un âge avancé, le 5 des Ides d’août, vers l’an 560. La légende rapporte qu’à l’approche de sa mort, Dieu envoya en rêve à tous ses disciples ainsi qu’à quelques prêtres, la révélation de cette fin imminente. Tous accoururent à son chevet comme un seul homme, et purent l’accompagner durant son trépas et assister à ses funérailles.

Il vécut de sa belle vie et mourut de sa belle mort.

Des miracles eurent lieu par la suite : deux aveugles recouvrèrent la vue, et quatre infirmes furent guéris. Des prodiges se poursuivirent au lieu où reposait son corps, dans l’église de Saint-Georges située dans le village de Ceaulcé. Quant au monastère, il fut un foyer de lumières durant des siècles jusqu’aux invasions des Normands. C’est à cette époque qu’on transféra les reliques de saint Ernée dans l’église Notre-Dame de Beaune, au diocèse de Dijon.

 

Autel-de-Notre-Dame-de-Charn--.JPG

 

Autel de Notre-Dame de Charné.

 

Mais il est curieux de voir l’évolution du nom qui fut donné à la ville d’Ernée (Mayenne) : d’Ernée, le nom se transforme en Charné.  

  Eglise-de-Notre-Dame-de-Charn----XII--me-s-JPG

 

Eglise de Notre-Dame de Charné du XIIème siècle classée monument historique ;

elle a conservé son cimetière classé lui aussi site historique.  

  Vitrail-20de-20Notre-Dame-20de-20Charne-20a-20Ernee-1-.JPG

 

Vitrail de Notre-Dame de Charné.  

 

La Langue des Oiseaux nous dit : Air-né / Chair-né

L’Air est l’élément d’En-Haut, l’esprit.

La Chair est l’élément d’En-Bas, la matière.

De façon très subtile, pouvons-nous comprendre que l’esprit s’est fait chair en la personne du saint incarné ?

Curieusement, l’église dédiée à Notre-Dame de Charné est remplie d’ex-voto attribués à la Vierge Noire du lieu, connue pour être la Vierge aux miracles.

Comme Ernée, comme saint Roch et tant d’autres, nous pouvons constater que la sainteté n’est pas l’apanage de quelques êtres privilégiés, mais la possibilité qui est donnée à tout être humain d’atteindre son Unité et de déployer l’Energie en émanant.  

  SteBarbe-Eglised-Ernee-1--copie-1.JPG

 

Sainte Barbe à l’entrée de l’église de Notre-Dame de Charné.

 

 


[1] Cf. Dom PIOLIN, Histoire de l’Eglise du Mans et Mgr GUERIN, Paul, Les Petits Bollandistes, Vies des saints, tome 9

[2] Régor, Du cheminement initiatique imagé par Saint Roch et sa vie exemplaire d’après les enseignements d’Emmanuel, Les Amis du Désert, 1988 (2e éd. 1990), p. 99 et 100-101 : http://saint-roch-guerisseur-pestes.wifeo.com/.

[3] In http://homepage.mac.com/thm72/orthodoxievco/ecrits/vies/synaxair/aout/ernee.pdf article d’Archim Andrite Cassien, Saint Ernée et ses compagnons les saints Alnée, Bohamad, Auvieu, Front, Gault ou Gal et Brice, solitaires dans le Passais, au diocèse primitif du Mans.

[4] Ibidem.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Régor 03/11/2011 10:47



L'Energie est ce qu'Elle est et peut être utilisée pour le meilleur ou le pire : Le sorcier noir Milarepa a su se convertir en yogi extraordinaire !



Kinthia 02/11/2011 22:11



Oui, toutes vos observations sont très justes à propos des logos qui reprennent des symboles traditionnels... D'ailleurs, il y aurait un travail intéressant à faire sur ce sujet qui peut donner
lieu à un bel article illustré avec de belles images de logos qui véhiculent, à travers la vie quotidienne, ces symboles archétypaux qui marquent nos consciences. En effet, retrouver Mélusine
comme logo de Starbucks ou le dragon couronné comme logo de Lindt n'a à priori rien à voir, sinon que ces marques utilisent l'énergie que ces symboles véhiculent pour "dynamiser" leurs marques...
Ce n'est pas du tout rationnel, mais cela fonctionne très bien, parce que c'est au-delà du raisonnement mental... Nous avions mis dans notre livre de la Vouivre l'image de la "bière du Dragon"
qui illustre aussi ce phénomène... Qui se sent inspiré pour faire ce travail ?



Ced 31/10/2011 02:53



Logo de la marque de chocolat Lindt :


http://4.bp.blogspot.com/-mgyK55pC610/TdgFMOetZiI/AAAAAAAAABM/xUfSLMmXRXc/s1600/lindt+logo.jpg



Régor 21/10/2011 08:52



Les humains reprennent sans cesse les symboles archétypaux, en les déformant parfois plus ou moins. D'instinct, on sait qu'une image symbolique, qu'un blason ( les villes, les trains, les
avions... ont encore leur s blasons) va protéger, porter chance, être un gage de réussite. Ce sont des dynamisateurs. Mais leurs énergies peuvent etre utilisées aussi bien pour le
bien que pour le mal, pour la magie blanche ou la magie noire. Exemple : Milarepa, sorcier noir avant sont retournement complet. Plus près : pourquoi le nom de super-phénix à une centrale
nucléaire ? Il est vrai qu'il faudra bien renaître des ses cendres... Les Lois cosmiques sont à connaître... et a utiliser justement : Au-delà des notions duelles.Les bafouer, les méconnaître
entraîne toujours des rectifications.



Ced 21/10/2011 02:30



Toujours aussi passionnant,merci.


Je vous livre quelques autres trouvailles (votre lecture a aigusé mon regard) :


 


Le Logo du FC Metz :http://www3.ac-nancy-metz.fr/eco-l-pergaud-metz/IMG/arton263.gif


(que vous avez souvent evoqué)


 


Logo d'Alpha-Romeo (autre marque) :http://www.clic4car.ch/article-photo/13-0.jpg


 


Armoiries de russie :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Coat_of_Arms_of_the_Russian_Federation.svg


 


Le drapeau du mexique :http://flagpedia.net/data/flags/ultra/mx.png


 


Le griffon qu'on retrouve souvent dans l'imagerieaeronautique: http://t1.gstatic.com/imagesq=tbn:ANd9GcQwRL8BFg2g6zNwLbqy0JbnSj0AfPmJv36JbFZns9-XcwrJstE&t=1


 


Vierge foulant le serpent (plus haute statue de France,73m):


http://duboisyves.free.fr/naturellementvotres/recits_photos/canal_jonage_vierge_de_miribel.htm


 


 


Et le dragon du centre-ville Niort (rappel du legendaire local) : 


http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/273039/gd/1252001709/Les-pieds-dans-le-plat.jpg


 


 


Merci.


 


 



Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens