Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 08:39
CRÉATION 2012 :  DANSEZ !
 
UNE ŒUVRE CHORÉGRAPHIQUE PARTICIPATIVE

 

camargo1

 
DANSEZ ! réunira quatre danseurs et quatre musiciens de la compagnie et dix ou quinze danseurs "extra-ordinaires" des lieux d'accueil.

Cette nouvelle grande forme est une affirmation, un approfondissement et une contraction des neuf Parcours Chorégraphiques réalisés de 2008 à 2011 avec les théâtres et villes de Bagneux, Fontenay-aux-Roses, Dieppe, Paris, Évry, Brétigny, Bonneuil-sur-Marne et Vitry-sur-Seine.

A la fois Spectacle, Bal, Concert, Atelier.
A l'écoute des vies qui dansent, cette création s'inscrit dans le mouvement de l'art Participatif, cet Art de la démocratie qui implique son public dans la création physique de l'œuvre, conférant ainsi un nouveau statut à l'œuvre, au spectateur et à l'artiste.
Des centaines de vies se sont observées, mêlées, liées dans la danse et la curiosité de l'Autre durant ces quatre années, nous poussant à inventer de nouvelles formes d'échange des connaissances.
Dans ce magnifique tourbillon de mouvements, des récits ont surgi où la danse "qui ne peut disparaître" est à la fois un lieu de l'histoire, de plaisirs et d'inventions rendant possible le présent, dessinant l'avenir.
 
Pour cause de "restrictions budgétaires" affectant plusieurs structures en Ile-de-France, le Théâtre de l'Agora a été contraint de réorganiser son calendrier.
La date de la représentation de création prévue en mai est reportée en octobre.


CRÉATION :  VENDREDI 5 OCTOBRE 2012 - 20H  / Théâtre de l'Agora
Scène nationale d'Évry et de l'Essonne
                         Soirée d'ouverture de saison

ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION au 01 46 83 42 40 (Cie) ou 01 60 91 65 65 (Théâtre)

 
LES DANSES
Les quatre danseurs de la Compagnie habitent ce lieu. Ils ont chacun créé un personnage fait de distance et de possibles proximités avec les autres. Ils sont à la fois dedans, dansant avec le public, les danseurs « extra-ordinaires », et dehors, dessinant une ligne chorégraphique singulière, au-delà de toutes les danses présentes.
Les danseurs extra-ordinaires des Parcours Chorégraphiques sont présents tout au long du spectacle, dans leurs danses, mais aussi dans les improvisations, les danses historiques et les danses de bal.
Le public est invité à entrer dans l'œuvre, à rejoindre certaines danses, à participer.

LES MUSIQUES
Le Deluxe Orchestra accompagne les déambulations, ou est  distribué parmi et avec les danseurs dans l'espace.

L'ESPACE
Dansez ! est réalisé dans le Théâtre, depuis l'entrée jusqu'au plateau.

L'espace évolue du Blanc au noir au cours de l'événement, mouvements de tapis et draperies dessinant et multipliant les compositions.
LA PRÉPARATION DANS LES LIEUX D'ACCUEIL
Deux "Pratiques Mêlées" réunissent les danseurs des Parcours Chorégraphiques. Les danseurs "extra-ordinaires" rejoignent les répétitions de la compagnie.

DISTRIBUTION

Conception et chorégraphies                       Dominique REBAUD
Interprétation                                             Séverine ADAMY, David MATHOR, Olga PLAZA, Wu ZHENG
Musiques                                                  Claude BARTÉLEMY
Musiciens                                                 Claude BARTÉLEMY, Stan DELLANNOY, Christophe GIRARD, Jean-Luc PONTHIEUX
Avec les danseurs "extra-ordinaires" des territoires des Parcours Chorégraphiques
Espace / Lumière                                        Arnaud SAUER
vouivrevouvant.jpg
Repost 0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 08:25


Dans l'église Saint-Julien de Réau, datant du XVIIème siècle

 




 Saint Roch image, depuis la fin du Moyen Age,

une filière de guérison de la peste,

de toutes les maladies de peau

pour les hommes et leurs troupeaux...

Connaissez-vous sa légende ?

http://saint-roch-guerisseur-pestes.wifeo.com/

Ici, l'ange représentant les énergies cosmiques

 n'est pas présent, mais le chien

apporte bien le pain quotidien...


 

Repost 0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 17:43

tchendukua_logo.JPG

 

 

KogisA

 

Bonjour,

dans le cadre de la tournée de conférences

" Regards croisés sur ce monde qui vient ",

 nous avons le plaisir de vous inviter

Le jeudi 11 octobre 2012

à 20h

à rencontrer des représentants de la communauté Kogi

lors d'une conférence sur le thème : 

" La Nature pour quoi faire ? "

Lieu : Salle Georges Pompidou
142 Rue de Fontenay 
 94300 Vincennes
 
Cette conférence est réalisée en partenariat
avec la mairie de Vincennes et

Nicolas Hulot, Jean-Paul Delevoye,

et Eric Julien, fondateur de Tchendukua.

  Attention, nombre de places limitées, réservations en ligne : 

 http://www.tchendukua.com/participer/billeterie-conferences.html

En espérant vous compter parmi nous lors de cet événement,

l'équipe de Tchendukua-Ici et Ailleurs

 

 

" Regards croisés sur ce monde qui vient ", 

nous avons le plaisir de vous informer

qu'une soirée exceptionnelle aura lieu

le jeudi 25 octobre

à 20h

sur le thème :

" La Nature pour quoi faire ? "

lieu : ASIEM

6 rue Albert de Lapparent 

75007 Paris

en présence de représentants de la communauté Kogi,

  avec le professeur Gilles-Eric Séralini, Hesna Cailliau,

et Eric Julien, fondateur de Tchendukua. 

 attention, nombre de places limitées, réservations en ligne : 

 http://www.tchendukua.com/participer/billeterie-conferences.html

 

 

Les dates

  • Lille - 9 octobre - 10h00 - Soin de soi, soin des autres, la vision des Indiens Kogis - Gratuit
  • Lille - 9 octobre - 14h30 - Equilibre du monde, équilibre de la société - Gratuit
  • Lille - 10 octobre - 20h00 - Vivre ensemble, la politique retrouvée - *Annulé*
  • Vincennes - 11 octobre - 20h00 - La Nature pour quoi faire ? - Gratuit
  • Montpellier - 13 octobre - 20h00 - Traditions : Des principes universels aux cultures singulières - 5€
  • Toulouse - 15 octobre - 20h00 - La Santé malade de la santé - 15€/10€
  • Genève - 18 octobre - 20h00 - La Nature pour quoi faire ? - Gratuit
  • Lyon - 23 octobre - 20h00 - Education : Quelles transmissions pour quelle société ? - 5€
  • Paris - 25 octobre - 20h00 - La Nature pour quoi faire ? - 5€

Important - Suite à votre commande, vous recevrez une confirmation par courriel. Merci de l'imprimer, et de le présenter lors de la conférence.

Pour les conférences gratuites, merci de vous enregistrer via la billetterie en choisissant "mode de paiement par chèque". Aucune somme ne vous sera demandée.

 

KogisB.jpg

 

 

La sagesse ancestrale des chamans Kogis (Colombie) se révèle dans leur conception de la santé

 

L'association "Tchendukua" recycle les montres usagées au profit des Indiens Kogis

 

 logo.jpg

 

 

Repost 0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 09:52

 

 

 StMichel.jpg

 

Lien : Saint Michel et le dragon

 

L’archange saint Michel, dont le nom, étymologiquement EL « dieu » et MI CHA « qui est semblable », signifie « Qui est comme Dieu » est très populaire dans l’Occident chrétien et l’un des patrons de la France.

 

« Qui est comme Dieu ?» est probablement une question plutôt qu'une affirmation et il doit sa majesté d'archange à sa profonde humilité. Il représente, dans l’imagerie, les Energies Cosmiques et maintient à leur juste place les Energies Telluriques. Lesquelles sont une seule et même Energie puisque, comme le dit La Table d’Emeraude, « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et ce qui est en bas comme ce qui est en haut pour faire le miracle d’une seule chose. » (L'image de saint Michel, symbole de l'unité duelle des énergies telluriques et cosmiques )

Il est dommageable que ces énergies telluriques aient été diabolisées par la peur de ce qu’est la manifestation dans son Principe.

 

StMichel2.jpg

 

L’Archange Michel,

Le Pérugin 1499 env.

 

Apparu au Monte Gargano au Ve siècle (L'archange saint Michel est apparu dans la grotte du Monte Gargano au Ve siècle, dans les Pouilles… ), dans les Pouilles italiennes, saint Michel se manifesta au Mont-Saint-Michel, en Normandie au VIIIe siècle (Le Mont-Saint-Michel de Normandie ). Il est remarquable de constater qu’une ligne de force tellurique joint les Lieux de saint Michel d’Irlande (Le monastère Saint-Michel d'Irlande ), de Cornouailles, de Normandie (Le Mont-Saint-Michel de Normandie ), des Pouilles italiennes pour se poursuivre par

 

Saint Michel à l'église de Balata, Martinique  

 

 

 

 

jouythelldr1.jpg

Repost 0
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:37

Photo de la statuette de sainte Radegonde

 

dans le mur pignon d'une maison médiévale

 

de Saint-Marcel 36200 dans l'Indre (je crois)

 


où l'on voit la Sainte surmontant deux Vouivres entrelacées !

 

 

  SteRadegondeVienne-copie-2.jpg

   

Les dragon-serpents-vouivres symbolisent traditionnellement

 

les énergies telluriques qui induisent les colorations d'un terroir.

 

La Grand'Goule de Poitiers 

ou « Bonne Sainte Veurmine »,
 
est soumise par sainte Radegonde (IVe s.)

sur les bords du Clain.
 
 

GoulePoitier2.jpg

 

  http://vivrevouivre.over-blog.com/article-16135302.html

Dans la forêt de Montmorency, près du Pavillon de Chasse, la fontaine Sainte-Radegonde, sainte qui a soumis la Grand'Goule de Poitiers, guérit les maladies de peau.

peintvouivre.jpg

Repost 0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 09:21

 

La Terre au moment de l'équinoxe :

 

 

 

Fichier:La Terre à l'équinoxe.png

 

 http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quinoxe_d%27automne

 

 

EquinoxeErdeven.jpg

 

 

EQUINOXE D'AUTOMNE 2012

Observation du lever de soleil 
aux alignements de Kerzerho à Erdeven, 
Rendez-vous à 7h45


Rendez-vous sur le parking !

A samedi matin !

Fichier:Kerzerho alignement.jpg
 
                       Quelques photos de mégalithes prises lors du festival de Plouharnel
 

logo.jpg

Repost 0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 18:47

 

 

 

vouivreJacques.jpg 

© Photo Jacques S.

 

 

Chacun pourra réfléchir sur les  nombreux symboles exposés sur cette image...

 

A l'église Saint-Etienne de Beauvais : Le Christ androgyne

 

&&&

VIDEO CONFERENCE SUR LA VOUIVRE

CLIPS SUR LA VOUIVRE

http://fr.youtube.com/watch?v=AloKRUYIRI8

http://fr.youtube.com/watch?v=Cs6E7zQo35s

 

 

 

drgvouivre.jpg

Repost 0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 09:28

Chemin faisant...

    MerillaPlantes.jpg 

Aquarelle K.A.

 

Elles nous ont accompagnés tout au long de notre histoire... Elles nous ont parés, nourris, soignés, parfois servi à des fins occultes... Elles ont escorté les mages et les sourcières, composé les remèdes de simples, « de bonne fame » (du latin fama, réputation) des herboristes, passionné les botanistes, inspiré les poètes et les artistes qui leur prêtent forme féerique... Filles de Mère Nature, ce sont les :

Plantes sauvages

 

Que savons-nous d'elles ? Discrètes ou éclatantes, nous les piétinons, les cueillons ou les ignorons... Pour les découvrir, apprendre à les reconnaître et leur rendre hommage, allons à leur rencontre dans leur habitat originel, au rythme des saisons et des fêtes naturelles traditionnelles (solstices, équinoxes et fêtes celtes), le long des sentiers de la campagne gâtinaise.

Chemin faisant et au fil de l'inspiration, quelque figure de land art * pourra être notre manière d'honorer la Nature, à travers les tracés géométriques qui structurent toute oeuvre traditionnelle (mandalas, jardin zen...).

En soirée, après un pique-nique convivial, animations artistiques autour de la Nature.

* Le Land art est un mouvement artistique américain (années 70) qui crée dans la nature des décors à partir de matériaux naturels, destinés à se déliter au fil du temps. Un des artistes les plus représentatifs de cette mouvance (appelée aussi « art éphémère ») est Andy Goldsworthy, dont les oeuvres ont été immortalisées par la photographie.

 

LORS DE CES RENCONTRES :

 

- DÉCOUVERTE DES PLANTES SAUVAGES selon leur " biotope " au fil des saisons : marche dans la nature, prélèvement d’échantillons et récolte possible d’herbes, fruits et/ou baies...

- LAND ART : création de petits décors en pleine nature avec des éléments ramassés (cailloux, écorces, feuillages, branches, plumes...), qu'on peut photographier en souvenir de nos oeuvres...

- VEILLÉE FESTIVE : musique, contes, poésie, chants... ;  instruments bienvenus ! ...

- En fonction du temps, COMPOSITION D’UN HERBIER PERSONNEL, promenade botanique, documentation...

 

DATES POSSIBLES, avec improvisations intermédiaires en semaine à la demande :

 

" SENTIERS D'HIVER " : 15 et/ou 16 décembre 2012 - 2 et/ou 3 février 2013

" SENTIERS DE PRINTEMPS " : 16-17 et/ou 23-24 mars 2013 - 4 et/ou 5 mai 2013

" SENTIERS D'ÉTÉ " : 22 et/ou 23 juin 2013 - 3 et/ou 4 août 2013

" SENTIERS D'AUTOMNE " : 21 et/ou 22 septembre 2013 - 2 et/ou 3 novembre 2013

" SENTIERS D'HIVER " :  21 et/ou 22 décembre 2013

Merci de confirmer votre participation 15 jours avant la date prévue :

du samedi midi au dimanche après le goûter suivant la formule choisie (1 ou 2 jours).

Apporter quelques mets pour les repas en commun ; petit déjeuner et goûter bio offerts.

 

PARTICIPATION :

 

30 € la journée, 50 € le week-end.

 

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS :

 

merilla.lavenant@yahoo.fr / Tél. 01 69 01 68 80 avant 20 heures (rép.).

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

 

- Lieu d’accueil et d'hébergement :

A Auxy-Buthiers, petit village de Seine-et-Marne au coeur de la forêt gâtinaise.

(autres lieux possibles  hors hébergement)

- Accès :

En voiture par l'autoroute A6 Lyon (sortie 14 Malesherbes, péage 1,50 €) ou en RER ligne D (terminus Malesherbes, à 4 km d'Auxy).

- A prévoir :

Vêtement chaud, de pluie, chaussures de marche, duvet ou housse de couette en cas de nuitée.

Panier, canif ou ciseaux, appareil photo.  Quelques denrées pour le(s) repas.

Carnets, stylos et cahiers d'herbiers à disposition.

 

A BIENTOT !

 

  MerillaHarpe.jpg


MERILLA LAVENANT

 

Professeur documentaliste à la retraite, musicienne et botaniste, je vis depuis toujours le lien profond qui nous unit à la Nature. Dans le cadre de mon activité professionnelle, j'ai animé avec mes élèves un Atelier Nature (mise en scène thématique et saisonnière du patio du collège).

 

 

************

 

91.itteville.jpg

Repost 0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 11:32

A GOA SE TROUVENT

 

LES RELIQUES DE SAINT FRANCOIS XAVIER,

 

SAINT VÉNÉRÉ PARTICULIEREMENT EN ASIE

 

Kinthia Appavou*

 

  1Goa.JPG

 

  Panneau figurant dans la basilique Bom Jesus à Goa.

 

 

 

FRANCOIS XAVIER, L’APÔTRE DE L’ORIENT !

   

 

François de Jasse et Xavier est né dans le château de Xavier, en Espagne, le 7 avril 1506.

François Xavier était un brillant étudiant qui excellait à la fois dans les études et dans les sports.

Ignace de Loyola, son compagnon de collège, lui répétait sans cesse les mots de Jésus : « A quoi sert-il à l’homme de conquérir le monde s’il doit perdre son âme ? », ce qui le mena à sa lente conversion.

Devenu prêtre, François Xavier voyagea pendant 13 mois et aborda les côtes ensoleillées de Goa le 6 mai 1542.

Dès lors, l’apôtre de l’Orient entreprendra des voyages ardus.

Il embarqua pour son dernier voyage, celui qui le mena à sa demeure céleste, le 3 décembre 1552.

Il rendit son dernier soupir à l’aube sur l’île de Sancian en proférant ces mots :

« O Seigneur, en Toi j’ai placé toute ma confiance ».

 

« Même la mort ne pouvait vaincre le missionnaire zélé ! »

 

Tels sont les mots qui résument simplement la vie d’un saint homme qui a marqué de son empreinte toute l’Asie, des pêcheurs de perles près de Ceylan jusqu’au Japon où il fonda les premières communautés chrétiennes.

Il décide de partir pour la Chine, et c’est en chemin qu’il meurt sur l’île de Sancian (Sancian, au large de Canton en Chine), le 3 décembre 1552, à l’âge de 46 ans.

 

Mais c’est en Inde qu’il accomplit pleinement sa vocation : son aura s’étend au-delà de la communauté chrétienne puisque lors de l’ostension des reliques de St François qui a lieu tous les dix ans à Goa, viennent de nombreux pèlerins de toute obédience. Chaque jour à Goa, plus de 10.000 pèlerins vénèrent les reliques de saint François Xavier [1]

 

  Photo-n--2----Reliques-de-St-Francois-Xavier---Basilique-.JPG

Reliques de saint François à la basilique Bom Jésus à Goa.

 

  3Goa.JPG

 

Mausolée de marbre de Toscane.

 

 

C’est à Goa que saint François Xavier a posé le pied, terre d’Orient et terre d’élection.[2] Goa, colonisée par les Portugais, lui offre le terrain qui voit s’épanouir sa vocation de missionnaire. Il réussit à se fondre si bien dans le paysage et à s’adapter aux coutumes du pays, dans une foi constante, discrète et persévérante, qu’il devient un modèle pour tout apôtre digne de ce nom. 

 

  4Goa.JPG

 

François Xavier prêchant à Goa.

 

 

A la fois homme d’action et contemplatif, François Xavier a réussi à concilier sa vie intérieure avec les exigences de la vie extérieure : « De jour, il appartenait tout entier au prochain ; de nuit, il appartenait tout à Dieu. »[3]

 

C’est en nous rendant dans le Old Goa, que nous pouvons admirer la basilique de Bom Jesus, de style baroque, construite à partir de 1594 sur le modèle du Gesù à Rome. On peut voir sur la façade le monogramme IHS.[4] C’est là que se trouvent les reliques de saint François Xavier reposant dans un coffre en cristal. En effet, son corps fut ramené de l’île de Sancian à Goa par les Jésuites dans leur collège-séminaire Saint-Paul en 1554.

Rappelons qu’il eut comme compagnon de collège (il fut étudiant au collège Sainte-Barbe de la Sorbonne à Paris), Ignace de Loyola avec qui il fonda la Compagnie de Jésus le 15 août 1534[5].

Goa.JPG

 

Basilique Bon Jésus.


 

6Goa

 

Façade de la basilique.


   

Saint François Xavier vécut dans l’amour du Christ et n’a eu de cesse de se vouer à son prochain.[6]


 

  7Goa.JPG

 

Portrait de saint François Xavier à la basilique.


 

  8Goa.JPG

 

Statue de saint François Xavier à l’entrée de la basilique.

 

 

                                                                        Kinthia Appavou

 

 

*Co-auteure de La Vouivre, un symbole universel : Aux éditions du Cosmogone, à Lyon, 4e édition de La Vouivre, un symbole universel

- La spirale évolutive du tarot essentiel : La spirale évolutive du tarot essentiel de Kinthia Appavou

- Jean, Nicolas et les quatre éléments : http://regorm.free.fr/ouvrages/livres/kinthia.html

 

 

 


[2] Goa : la fin et le commencement : http://www.sfx-paris.fr/content/goa-fin-et-commencement

[3] LEON-DUFOUR, Xavier, extrait de Saint François Xavier, itinéraire mystique de l’apôtre, collection Christus n° 86, 1997 in http://www.inxl6.catholique.fr/article1913.php.

[5] C’est sur le lieu du martyr de saint Denis ( A Montmartre, l'image de saint Denis, exemple parfait du saint céphalophore  ) que furent prononcés le jour de l’Assomption (15 août 1534) les vœux d’Ignace et de ses six compagnons de vivre dans la chasteté, la pauvreté et le service envers autrui pour la Gloire de Dieu en quel que lieu que ce soit.. Ce sont ces vœux qui, par le concours des circonstances les conduiront à Rome où le Pape ratifiera officiellement le 27 septembre 1540, la Compagnie de Jésus.  L’Ordre des Jésuites était né.

Cf http://www.jesuites.org/content/ignace-de-loyola et la crypte du martyrium, lieu où furent prononcés l’engagement des Compagnons de Jésus. Cf http://www.montmartre-secret.com/article-32228337.html

[6] Voir en microfilm : Lettres de Saint François de Xavier de la Compagnie de Jésus. Apôtre des Indes et du Japon. Traduites de l’édition latine de Bologne par M. Léon Pagès, Paris, 1855 in: http://archive.org/stream/pts_lettresdesaintfr_3720-0664#page/n169/mode/2up

 

Voir

 

A propos du Christ et de la Résurrection: l'Energie Christ aujourd'hui

 

Le Christ représenté sous la forme du serpent crucifié, par Moïse et par les Pères de l'Eglise

 

Le Christ, comme la Vierge, représentés avec les vouivres sous leurs pieds

 

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/

 

 

  tau.jpg

 

Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 10:07

Nançay : le Radiotélescope

 

Un article du blog du

Cabinet de Groupe de Patricia Martin :

  http://cabinetgroupenation.blogspot.fr/

   

Ce blog propose une sortie à Nançay le mardi 24 juillet 2013 : "A l’écoute des Etoiles – visite du Radiotélescope de Nançay "–  (voir les conditions sur le blog)

Le 3ème radiotélescope mondial.

 

Les radiotélescopes sont formés de surfaces collectrices, constituées de grillages métalliques, dont le maillage doit être plus petit que la longueur d'onde captée. La taille des radiotélescopes varie également en fonction de la fréquence de l'onde captée. Ainsi, pour des signaux de basse fréquence (grande longueur d’onde), les radiotélescopes devront avoir une surface collectrice suffisamment grande pour reconstituer une image radio nette. Les miroirs des radiotélescopes doivent vérifier les mêmes contraintes en termes de forme de la surface réfléchissante que les télescopes optiques. Pour donner un exemple, la forme du miroir sphérique du radiotélescope de Nançay ne s'éloigne jamais de plus de 5 mm de la forme d'une sphère.

 

 

Le plus grand radiotélescope fixe du monde est situé à l'observatoire d'Arecibo, à Porto Rico : son antenne parabolique mesure 305 m de diamètre. Le radiotélescope de Nançay (dans le Cher, en France) est le troisième du monde par sa surface collectrice. Sa géométrie est particulière : un grand collecteur plan recueille les ondes radio, qui se réfléchissent vers un second miroir sphérique. Après réflexion sur ce deuxième miroir, les ondes convergent vers un collecteur, disposé sur un chariot qui se déplace en fonction de la trajectoire de la source dans l'espace. Le diamètre des plus grands radiotélescopes orientables est compris entre 50 et 100 m ; leur résolution atteint environ 1 minute d'arc, soit sensiblement celle de l'œil humain aux longueurs d'onde visibles.  

 

 

Pour atteindre de plus hautes résolutions, on fait travailler un réseau d'antennes. Le plus grand télescope de ce type est le Very Large Array qui devrait être d'ici peu supplanté par le Allen Telescope Array.

Sommes-nous seuls dans l'Univers ?

L'Homme s'est toujours demandé ce qu'il y avait là-haut, dans les étoiles.

Les réalisateurs de science-fiction nous ont montré des « Aliens » amicaux, d'autres beaucoup plus hostiles, donnant ainsi leurs propres interprétations d'une vie en dehors de notre planète, mais ce n'est que dans les années 50, avec Enrico Fermi, que la question de l'existence d'extraterrestres a été portée sur la scène scientifique avec son fameux paradoxe.


 

Franck Drake, quant à lui, a écrit une équation permettant de se donner une idée du nombre de civilisations intelligentes et communicantes dans notre Univers. Il est l'initiateur du premier projet SETI le 8 avril 1960.

http://josephv.free.fr/seti/projet.html

 

   

Oui, l’ADN, autrement dit les “briques de base” de la vie, a pu venir de l’espace via des météorites ! Si la théorie n’est pas nouvelle, la Nasa vient d’annoncer que de nouvelles recherches confirmaient cette hypothèse.

 “Des composants de l’ADN ont été retrouvés dans des météorites depuis les années 1960, mais les chercheurs ne savaient pas vraiment s’ils avaient été créés dans l’espace ou s’ils provenaient d’une contamination par la vie terrestre”, résume le Dr Michael Callahan, du Centre Goddard de la Nasa, qui a dirigé l’étude publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences of USA. Pour ses nouvelles analyses, l’équipe du Centre Goddard a rassemblé des échantillons de douze météorites riches en carbone, dont neuf découvertes en Antarctique. “Pour la première fois, nous disposons de faisceaux de preuves qui nous semblent fortement indiquer que ces briques de base de l’ADN ont été réellement créées dans l’espace”, affirme le Dr Callahan.

Selon la Nasa, cette découverte apporte de nouvelles indications sur la façon dont la chimie interne des astéroïdes et des comètes est susceptible de générer la base des molécules essentielles à la vie biologique. Et de citer le cas d’échantillons de la comète Wild 2 récupérées par la mission Stardust et analysées au Goddard Astrobiological Analytical Laboratory : les scientifiques y ont détecté des acides aminés, qui entrent dans la composition de protéines.

Source : Nasa - Illustration : Nasa’s Goddard Space Flight Center/Chris Smith.


 

Les radiotélescopes ont également l'avantage de capter les signaux radio à travers les nuages de poussières de l'espace qui font écran à la lumière visible. C'est ainsi que, bien que le centre de notre galaxie soit caché par des nuages de poussières, les radio-astronomes ont pu faire d'importantes découvertes à son sujet. De plus, les radiotélescopes fonctionnent par tous les temps, aussi bien le jour que la nuit. Certaines galaxies très éloignées envoient de puissantes ondes radio, alors qu'elles sont à peine visibles sur les photographies. Les radiotélescopes sont donc particulièrement utiles pour explorer les confins de l'Univers.


Sons radiotélescope.


http://antwrp.gsfc.nasa.gov/apod/ap000530.html


   

 

Cette image de la galaxie des Antennes est une mosaïque qui combine deux types d’images prises dans trois longueurs d'onde différentes par Hubble, dans le visible et Alma, dans le millimétrique et submillimétrique. Les données Alma (orange et jaune) montrent les nuages de gaz froid très denses, lieux de naissance des étoiles. © B. Saxton (NRAO/AUI/NSF) ; Alma (ESO/NAOJ/NRAO) ; HST (Nasa, Esa, et B. Whitmore (STScI) ; J. Hibbard (NRAO/AUI/NSF).

   



 

Le radiotélescope de Nançay étudie entre autres les « Pulsars » :


Un pulsar est le nom donné à l'objet astrophysique produisant un signal périodique, de période allant de l'ordre de la milliseconde à quelques dizaines de secondes. Il est considéré comme étant une étoile à neutrons, tournant très rapidement sur elle-même (période typique de l'ordre de la seconde, voire beaucoup moins pour les pulsars milliseconde) et émettant un fort rayonnement électromagnétique dans la direction de son axe magnétique.


   

 

Le nom de pulsar vient de ce que lors de leur découverte, ces objets ont dans un premier temps été interprétés comme étant des étoiles variables sujettes à des pulsations très rapides. Pulsar est l'abréviation de « pulsating radio source » (source radio pulsante). Cette hypothèse s'est rapidement révélée incorrecte, mais le nom est resté.

L'axe magnétique d'une étoile à neutrons n'étant en général, à l'instar de la Terre, pas parfaitement aligné avec son axe de rotation, la région d'émission correspond à un instant donné à un faisceau, qui balaie au cours du temps un cône du fait de la rotation de l'astre. Un pulsar se signale pour un observateur distant sous la forme d'un signal périodique, la période correspondant à la période de rotation de l'astre. Ce signal est extrêmement stable, car la rotation de l'astre l'est également, toutefois il ralentit très légèrement au cours du temps.

 

   

 

Les pulsars sont issus de l'explosion d'une étoile massive en fin de vie, phénomène appelé supernova (plus précisément supernova à effondrement de cœur, l'autre classe de supernovas, les supernovas thermonucléaires ne laissant pas derrière elles de résidu compact). Toutes les supernovas à effondrement de cœur ne donnent pas naissance à des pulsars, certaines laissant derrière elles un trou noir. Si une étoile à neutrons a une durée de vie virtuellement infinie, le phénomène d'émission caractéristique d'un pulsar ne se produit en général que pendant quelques millions d'années, après quoi il devient trop faible pour être détectable avec les technologies actuelles.


 

Les pulsars ont été découverts en 1967 de façon quelque peu fortuite par Antony Hewish et son étudiante Jocelyn Bell (maintenant Jocelyn Bell-Burnell) qui étudiaient des phénomènes de scintillation réfractive dans le domaine radio et avaient de ce fait besoin d'un instrument mesurant des variations d'un signal radio sur des courtes durées (une fraction de seconde). L'instrument a de ce fait permis de détecter la variation périodique d'objets qui se sont avérés être des pulsars, le premier d'entre eux portant le nom de PSR B1919+21 (ou CP 1919 à l'époque). Cette découverte fut récompensée par le prix Nobel de physique, attribué en 1974 à Hewish ainsi qu'à son collaborateur Martin Ryle, qui avaient construit l'instrument ayant permis la découverte, mais pas à Jocelyn Bell, chose qui apparaît aujourd'hui comme étant une injustice.

Les pulsars ont depuis permis le développement important de très nombreuses disciplines de l'astrophysique, allant de tests de la relativité générale et de la physique de la matière condensée, jusqu'à l'étude de la structure de la Voie Lactée et bien sûr des supernovas. L'étude d'un pulsar binaire, PSR B1913+16, a pour la première fois permis de mettre en évidence la réalité du rayonnement gravitationnel prédit par la relativité générale, et a également été récompensée du prix Nobel de physique (Russell Alan Hulse et Joseph Hooton Taylor, en 1993).


   

  

Un radiotélescope européen pour sonder l'Univers :

Nançay fait partie du réseau « LOFAR » :


   

 

Le réseau d'antennes radio Lofar, en cours de construction aux Pays-Bas et dans d’autres pays d’Europe, vient de commencer à cartographier l’Univers. Il a pour objectif de découvrir les galaxies les plus lointaines jamais vues et capter les signaux radio de civilisations extraterrestres. Sa première image vient d’être rendue publique lors de la réunion annuelle de la Société Royale d’Astronomie à Glasgow.

Ce réseau Lofar (Low Frequency Array) se compose de 44 stations réparties aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suède, en France et au Royaume-Uni. Chaque station se compose de plusieurs petites antennes qui captent et mesurent les émissions radio de l’Univers. Le signal capté est envoyé à un superordinateur qui traite les données avant de générer les images.

    

 

 

Comme son nom l'indique, ce radiotélescope fonctionne en basses fréquences (30 à 240 MHz). Lorsqu’il sera pleinement opérationnel, Lofar atteindra une sensibilité et une résolution angulaire inégalées, ce qui fait espérer des avancées importantes dans de nombreux domaines de l’astronomie.

Il travaillera dans des longueurs d’onde qui permettent de détecter les premières étoiles et les mini-trous noirs apparus seulement 500.000 ans après le Big Bang ! Il sera également utilisé pour étudier les rayons cosmiques, les pulsars et le champ magnétique de la Voie Lactée et réalisera un sondage de l’Univers lointain en se focalisant sur les galaxies les plus vieilles.


 

http://cabinetgroupenation.blogspot.fr/

  blason_draguignan.png

 

Repost 0

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens