Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 10:11

En complément à l'article :

 

Dans la forêt de Montmorency, près du Pavillon de Chasse, la fontaine Sainte-Radegonde, sainte qui a soumis la Grand'Goule de Poitiers, guérit les maladies de peau.

 

Les habitants de Poitiers viennent supplier

 

sainte Radegonde de les délivrer

 

de la Grand'Goule de Poitiers.

 

SteRad-Dreux.jpg

  Sainte Radegonde.

Chapelle royale de Dreux.

Dans la Chapelle royale de Dreux, nécropole de la famille d'Orléans, quelques statues d'anges veillent sur les défunts en attendant la résurrection des morts

 

La Grand'Goule de Poitiers 
ou « Bonne Sainte Veurmine »,
est soumise par sainte Radegonde (IVe s.)
sur les bords du Clain.
 
 
GoulePoitier2.jpg

 

  http://vivrevouivre.over-blog.com/article-16135302.html

 


undefined

 

Repost 0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 12:15

  SAM_5755.JPG

                   La fontaine 

 

      Sainte-Radegonde

 

 

 

 

SAM_5739-copie-1.JPG

 

SAM_5738.JPG

 

L'énergie y est intense et douce.

Dès que l'on utilise son eau avec douceur,

elle coule plus intensément  !

 

SAM_5746.JPG

 

Image illustrative de l'article Radegonde de Poitiers
 

Vitrail poitevin représentant la reine.

C'est une des rares saintes à ne pas avoir été canonisée par le Saint-Siège,

mais par la foi populaire !

 

Cette princesse thuringienne est devenue reine des Francs

en épousant Clothaire 1er, le fils de Clovis.  

Elle fonda l'abbaye Sainte-Croix de Poitiers. 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Radegonde_de_Poitiers

 

 

La Grand'Goule de Poitiers 
ou « Bonne Sainte Veurmine »,
est soumise par sainte Radegonde (IVe s.)
sur les bords du Clain.
 
 
GoulePoitier2.jpg
 

       La Grand'Goule est sûrement l'animal mythique le plus célèbre de la région de Poitiers. Selon une légende qui remonte au moins au XVème siècle, une horrible bête vivait tapie dans les alentours du Clain (rivière passant par Poitiers qui se jette dans la Vienne). C'était un genre de dragon ou de serpent ailé à l'haleine pestilentielle, le corps annelé et couvert d'écailles (parfois décrites comme métalliques), une queue en pince de scorpion, des pattes fourchues et griffues. Elle poussait des cris effrayants et surnaturels ...
On raconta que plusieurs religieuses de l'abbaye Sainte-Croix, descendues dans les caves chercher quelques provisions dans les réserves de nourriture, n'étaient jamais remontées... L'épouvante avait fini par s'emparer du quartier épiscopal. Radegonde, après plusieurs jours de prière, de jeûne et d'isolement, décida d'entrer dans les souterrains, pour partir au-devant de l'être malin qui terrorisait le couvent et la ville entière. Radegonde aurait terrassé l'animal... en lui lançant un pain bénit ! 
w
w

undefined
Sainte Radegonde.

Eglise Notre-Dame-la-Grande, 
Poitiers, XIIe siècle.

 

Le château de la Chasse, au cœur du massif.

   

 SAM_5735.JPG

 

 

   SAM_5805.JPG

 

 

La forêt de Montmorency


  SAM 5756

     SAM 5760

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On y trouve les principales essences présentes au nord de Paris :

 le  châtaignier, le  chêne, le hêtre, le bouleau, le pin.

Des essences spécifiques à certains milieux ont également été plantées par l'ONF :

 le merisier ou encore l'érable sycomore dans les bas-fonds humides.  

Ici on voit les lianes sculpter les branches des arbres en les enserrant.  

On trouve également des plantes médicinales comme le lierre terrestre.


 

SAM 5741

 

Géranium sylvestre

 

 

SAM 5768

 

Orchidée sauvage

 

 

SAM 5754

 

Lierre terrestre

 

 

SAM 5796

 

Digitales

 

La forêt abrite également l'osmonde royale,

 fougère protégée pour sa rareté.

 

250px-Osmunda regalis nf

 

Les sources guérisseuses de saint Roch

La source de la Seine, dédiée à la nymphe Sequana, était une source guérisseuse à l'époque…

L'ancienne fontaine guérisseuse de sainte Rodhène, à Levroux, dans l'Indre

 

glycon.jpg

Repost 0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 17:49

...d'un magasin, entre la place Saint-Sulpice et la rue du Four, à Paris :

 

 Rue-du-Fiour.JPG

 

Mais il lui manque la Perle d'Immortalité !

 

Au contraire du Dragon-Vouivre occidental,

le Dragon chinois est céleste.

Il apporte la pluie et la fécondité.

Il est à la fois yin, il fait pleuvoir
et il est le souverain des mondes aquatiques,
et yang, comme symbole du tonnerre,
du printemps et de l'activité céleste.
Représentant les forces de la nature, il n'est ni bon ni mauvais,
comme l'était le Dragon occidental avant sa diabolisation.

Il est le symbole de l'Empereur.

 

 

 

Le Dragon protecteur des souverains de Chine.
Dessin d'après H. Doré, Recherche sur les superstitions en Chine.

 

 

 

 Le dragon chinois au carnaval de Brétigny-sur-Orge et son symbolisme

Le Dragon céleste chinois et la Perle d'Immortalité

 

logo.jpg

Repost 0
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 07:44

Le Mandala des Serpents-Vouivres



 

 

Régor. Gouache sur papier.

 

La Fleur centrale à cinq pétales

représente  l'Univers enserré par un serpent,

l'Anaconda Rodin des Amérindiens d'Amazonie,

semblable en cela à l'Ouroboros des Grecs.

Il naît au Point central de la Fleur,

Source de la manifestation.

 

Dans les quatre directions se déploient,

 en quatre couleurs différentes,

le Serpent sur le Tau,

symbole du Christ Guérisseur

depuis que ce serpent brûlant

fut élevé sur la croix par Moïse

 pour guérir le peuple hébreu adorateur du Veau d'or,

et le ramener à la foi en Yahvé.

 

Entre les Serpents déployés sur fond d'argent,

quatre Roses aux couleurs indiennes

s'intercalent, entourées par

les amphisbènes celtes entrelacés ;

ils naissent des barres horizontales des taux.

La Rose est symboliquement offerte

par la Dame

au Héros qui ose l'Eros*,

par l'Esprit (le H) - c'est-à-dire l'Amour véritable -,

enseigne la Langue des Oiseaux.

 

Sur le pourtour, sur fond de cuivre,

se trouvent quatre caducées doubles,

or et rouge,

aux entrelacs celtes.

 

Ce mandala est un support de méditation.


*Voir Le Bréviaire du Chevalier, tome II, Emmanuel-Yves Monin,
1989 - 2e éd. 1991, Le Point d'eau.

 &&&

 

Le Christ représenté

sous la forme du Serpent crucifié

 

 

 

   
 
 
  Dans la Bible, il est dit que, lorsque Yahvé fait sortir le peuple hébreu de sa captivité en Egypte, il commande à Moïse d'user de Sa Puissance. Celui-ci dit à son frère Aaron :
     «Prends ton bâton, jette-le devant Pharaon et qu'il devienne serpent...» (Exode, VII, 8).
     Les magiciens du Pharaon ayant fait de même, le bâton d'Aaron «engloutit» les autres serpents.
     Un hymne dit du Christ : «Il est ce serpent qui dévore les serpents de Pharaon» (Année liturgique de Dom Guéranger).
     Lorsque Yahvé ordonne le départ des Hébreux vers la Terre Promise, il dit à Moïse : «Tu prendras en main le bâton qui s'est mué en serpent» (Exode, VII, 15).
     Lorsque le peuple hébreu, dans le désert, se révolte contre Moïse, le châtiment est brutal :
     «Dieu envoya alors contre le peuple les serpents brûlants, dont la morsure fit périr beaucoup de monde en Israël. Le peuple vint dire à Moïse : «Nous avons péché en parlant contre Yahvé et contre toi. Intercède auprès de Yahvé pour qu'il éloigne de nous ces serpents ».
     Moïse intercéda pour le peuple et Yahvé lui répondit :
     «Façonne-toi un Brûlant que tu placeras sur un étendard. Quiconque aura été mordu et le regardera restera en vie.»
     Moïse façonna donc un serpent d'airain qu'il plaça sur l'étendard, et si un homme était mordu par quelque serpent, il regardait le serpent d'airain et restait en vie (Les Nombres, XXI, 6-9) (1). 
     Ce Serpent d'airain fut ensuite placé dans le Temple et y resta jusqu'à l'époque d'Ezéchias (Deuxième Livre des Rois, XVIII, 4).
     Dans ce Serpent élevé sur l'Etendard, les Pères de l'Eglise virent le Christ guérisseur des péchés du monde élevé sur la croix. Ils suivaient en cela saint Jean qui compare audacieusement le Christ au serpent :
     «Comme Moïse éleva le serpent au désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l'Homme» (Jean, III, 14).
     Et l'hymne de Laudes pour l'exaltation de la Croix chante :
     «Les saintes plaies du Christ sont les sources du salut universel : ceux qui ont été blessés, elles les guérissent, à l'instar du serpent d'airain».  
 
T     

  
 
Serpent d'airain sur une croix en forme de tau.
Biblia Pauperum, XIIIe s., Bibliothèque de Munich,
dessin de Flamia C. d'après Le Bestiaire du Christ de L. Charbonneau.
  
T  

Les alchimistes représentent  le Serpent Mercuriel crucifié

suspendu au bois, ou bien enroulé sur la croix en té.

 


 

 

Serpent mercuriel crucifié,

dessin de Flamia C. d'après un détail du  livre d'Abraham,

Figures Hiéroglyphiques, manuscrit du XVIe s., 25, XXXIX

(dans Psychologie et Alchimie de C. G. Young ).

 

 

« La crucifixion réelle enseignée par Maître Jésus n’est pas un écartèlement. Elle est un Retour à la Source, au Point Central, au Corps Glorieux et au Cœur Rayonnant alors que l’écartèlement que nous proposent l’humanité, les relations, les compagnons, est un écartèlement loin du Point Central, et par conséquent loin de la véritable crucifixion. »

 

Emmanuel (Yves Monin) - Conférence inédite, 1983.

 

 

 

CLIPS SUR LA VOUIVRE 


LE PROPHETE JONAS ET LE GRAND OEUVRE ALCHIMIQUE




Repost 0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 21:41

 

StMichelTolardo2

 

 

StMichelTolardo1.jpg

 

Les Anges, représentation des Energies Cosmiques, s’unissent pour « spiritualiser » la Matière lourde. Il ne font pas que maintenir et contrôler le chaos de cette énergie du Dragon-Vouivre et, ainsi, contribuent-ils à l’ordonner, le trans-former, pour  faire « Un le Tout », l’Esprit-Matière ou la Matière-Esprit, puisque « ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut : & ce qui est en haut, est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d’une seule chose. », comme l’énonce Hermès le Trismégiste (La Table d'Emeraude). « L’esprit féconde Matière », comme il est dit dans Le Manuscrit des Paroles du druide sans nom et sans visage (Editions Y. Monin).

 

         Ce Dragon, ce sont les Ténèbres, qui comme la plaque noire d’un film, doivent révéler la Lumière, en juste temps, pour dépasser l’espace-temps qui est ainsi créé et faire retour à la Source Originelle.

L’ombre, c’est en quelque sorte l’ego inférieur humain qui interfère, ne veut en faire qu’à sa tête et se coupe de la Source, créant une contre-nature qui n’a pas lieu d’être (qui n’a aucun lieu véritable pour Être) et n’a pas d’existence en Soi. La mort à soi-même, la disparition des maladies de l’ego inférieur qui se dissout alors dans « l’Ego-Centre de l’Unique » ( Karuna Platon, L'Instruction du Verseur d'Eau) est, pour celui qui arrive au terme de son alchimie intérieure, la Fin des Temps, la sortie de l’espace-temps créé par la contre-nature.

L'IMAGE DE SAINT MICHEL, SYMBOLE DE L'UNITE DUELLE DES ENERGIES TELLURIQUES ET COSMIQUES

SAINT MICHEL ET LE DRAGON

L'Archange saint Michel est apparu dans la grotte du Monte Gargano au Ve siècle, dans les Pouilles italiennes

 

Repost 0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 18:30

ENTRAYGUES-SUR-TRUYERE-OFFICE-DE-TOURISME_annuaire_carrouse.jpg

Entraigues.JPG

 

 

Entraygues-sur-Truyères, dans la vallée du Lot, qui signifie "entre les eaux" est parfait pour la Saint-Jean-Baptiste.

 

http://www.aveyron.com/tourisme/Regions/entrayg.html


La fête a lieu dans une très belle petite chapelle où il y a eu des miracles (officiellement depuis le XIVème siècle... ), la chapelle Notre-Dame-du-Ponté (une vierge "des eaux ", une dame des sources donc ! ).
Que le hasard fait bien les choses ! Elle veillera, à n'en point douter...

 

100px-Blason_ville_fr_entraygues_sur_truyere_-aveyron-_svg.JPG

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 18:54

  Que sont les solstices

 

au niveau astronomique ?

 

 

"Un solstice est un phénomène astronomique biannuel qui marque le passage des saisons. Les solstices d’hiver et d’été correspondent respectivement au jour le plus court et le plus long de l’année. Cette durée d’ensoleillement est liée à la position de la Terre sur son orbite autour du Soleil.

La Terre tourne sur elle-même (autour de l´axe des pôles), mais aussi autour du Soleil.
Son axe de rotation n’est pas perpendiculaire par rapport au plan de son orbite, mais présente une inclinaison de 23° 26'.
C’est cette inclinaison qui est à l´origine des variations de durée des jours et des nuits et des changements de saisons.

Les solstices sont les deux moments de l’année où le Soleil atteint ses positions les plus méridionales et septentrionales par rapport au plan de l’équateur terrestre.
En conséquence, le jour du solstice d’été est le plus long de l’année tandis que le solstice d’hiver est le jour le plus court de l’année (ou la nuit la plus longue).


http://www.gralon.net/articles/sports-et-loisirs/loisirs/article-qu-est-ce-qu-un-solstice--1595.htm


800px-Summer_Solstice_Sunrise_over_Stonehenge_2005.jpg

 

Illumination de la Terre par le Soleil lors du solstice de juin.


 

Tous les mégalithes ont été orientés par les constructeurs

dans les directions des solstices, des équinoxes,

mais aussi des cycles de la Lune comme le montrent

toutes les études récentes de l'archéo-astrologie.

 

voir http://www.astro-archaeology.org/ ; http://www.skyandlandscape.com/ ; http://solsticefrench.megalithes.info/6.html ; 


Fête du Solstice d'été à Carnac du 21 au 24 juin 2012 : "2012, Mythe ou Réalité. Les cycles et leurs secrets" 


Clip de présentation du solstice 2012 : http://www.youtube.com/watch?v=PJWPO3cWuZM

 

Exposition à Plouharnel : "Menhirs et cercles de pierres de Cumbria et Bretagne", oeuvres de John Longstaff, du 16 juin au 16 septembre 2012

 

  Pierre Gordon nous assure, après tant d'autres, qu'il y eut un Âge d'Or  de l'humanité première où "se situe une Révélation, ou illumination primitive de la pensée humaine ; celle-ci se trouvait pourvue, en effet, originellement, d'un potentiel mental supérieur, qui l'exhaussait au-dessus de la 'nature'. "

(La révélation primitive, Arma Artis, 1980, Préface, p. 9)

 Puis vint l'erreur, l'oubli de l'Origine, et l'humanité sombra peu à peu dans l'ignorance de sa Destinée. Nous imaginons avec peine que les hommes dits "archaïques" aient pu avoir des Connaissances extraordinaires et une intelligence dynamisée par leur lien vivant avec le cosmos.  Leurs sciences et leurs connaissances ont nourri leurs mythes.

  

Propos sur le livre « Le Moulin d’Hamlet » : L’Homme dit « archaïque », par son intelligence, a accédé à une science astronomique qu’il a investie dans les mythes

   

Les hommes du paléolithique qui ont orné les grottes de peintures dites rupestres, tout comme les peuples qui élevèrent les premiers mégalithes, avaient observé les étoiles du ciel et les planètes. 

Ainsi : « Le plan et la coupe de l'entrée de la grotte de Lascaux révèlent qu'avant l'éboulement ayant obstrué l'accès vers la rotonde, lors de son coucher au solstice d'été, le soleil illuminait la salle des taureaux et le diverticule axial.

 

280px-Lascaux painting

 

C'est lors du solstice d'été 1999 qu'en compagnie de Jean-Michel Geneste, le conservateur de Lascaux, et de mon mari Jacques Wolkiewiez, j'ai pu confirmer sur le terrain, la réalité de mon hypothèse : "La visualisation de la lumière solaire sur la porte d'entrée de la grotte pendant 50 minutes environ lors du coucher solaire au moment du solstice d'été, confirme cet éclairement complet de la rotonde pendant cette période solsticiale au temps de la création de l'œuvre. Éclairement permettant même un travail en pleine lumière, presque durant une heure pendant quelques jours par an au début de l'été. Mais aussi lumière de la pleine lune le matin lors du solstice d'hiver". »

Ce qui est vrai de Lascaux, l'est de la majorité des grottes ornées ! 

Des photographies remarquables sont à voir sur :  http://www.archeociel.com/lascaux.htm

L'Eglise catholique, en voulant éradiquer le paganisme, a renversé les menhirs et remplacé l'ancien culte du Soleil par celui du Christ chronocrator, le maître du temps, comme l'était Chronos dans l'Antiquité :


"Afin de conférer le titre de chronocrator au Christ, le symbole de ce dernier et de la chrétienté devient alors la croix, qui remplace le poisson. Bien avant de devenir l’emblème du christianisme, la croix fut en de nombreuses régions du monde, l’image du cosmos. Formée par l’intersection de deux perpendiculaires, la croix découpe l’espace en quatre. Or, quatre correspond aux saisons (printemps, été, automne, hiver), aux éléments (terre, eau, air, feu), aux points cardinaux (orient, midi, occident, septentrion), aux phases de la Lune (nouvelle, croissante, pleine, décroissante), à l’année (deux équinoxes et deux solstices), aux âges de la vie (enfance, jeunesse, maturité, vieillesse) et aux moments du jour (aube, midi, crépuscule, nuit) (4). On peut y ajouter le symbolisme de la règle de 24 pouces : la division de la journée du Maçon entre la prière, le travail, le repos et le sommeil (5). C’est tout cela que domine le Chronocrator ; les deux saints Jean le symbolisent par leur foi commune et les dates de leurs fêtes. "


  http://roughashlar.com/cgi-bin/pub9990186684194.cgi?action=viewad&page=1&itemid=9990218138251&categoryid=9990186684194 

 

 "L’Église  a remplacé le culte romain de Janus

par celui des deux saints Jean en choisissant ces personnages

parce qu’ils ont le même nom,

et en plaçant leurs fêtes aux dates des solstices.  

   Les deux visages de Janus, symboles des portes solsticiales.

Jean le Baptiste ouvre la porte estivale et annonce le cycle d’obscuration. Jean l’Évangéliste ouvre la porte hivernale et annonce le cycle d’illumination : la Nativité à la fin du cycle estival et, un peu plus tard, durant le cycle hivernal, la Résurrection du Christ. C’est pourquoi Jean l’Évangéliste rapporte lui-même dans son évangile les paroles du Baptiste : « Il faut que lui grandisse et que je décroisse  ».

Il faut aussi considérer le fait que les deux saints Jean sont des hommes et ils symbolisent, à travers les solstices, le Christ chronocrator, celui qui dirige, qui domine le temps – direction suprême de la vie et de l’univers, fonction céleste entre toutes, que seul un homme peut assumer."  http://www.ledifice.net/3158-4.html

 

800px-Abbaye_Vezelay-tympan.jpg

 

 Le Christ chronocrator de la basilique Sainte-Marie-Madeleine à Vézelay.

Ce Christ chronocrator gouverne le temps dans l'art roman.

 

La Saint-Jean-Baptiste, fête du solstice d'été donne toujours lieu à de grandes fêtes populaires, avec les Feux de la Saint-Jean : 

 

440px-Midsommardans_av_Anders_Zorn_1897.jpg

 

   150px-Midsummer bonfire

 

 

 Saint Jean-Baptiste, tantôt homme sauvage, tantôt jouvenceau imberbe…

 

La cathédrale d'Amiens, dédiée à saint Jean-Baptiste, est la terminale de la route de saints céphalophores qui part de la rue Saint-Denis à Paris

 

 

glycon.jpg

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 19:13

 

 

L'exposition

 

 "EXHIBITIONS"

 

met en lumière l’histoire de femmes, d’hommes et d’enfants,

 

venus d’Afrique, d’Asie, d’Océanie ou d’Amérique,

 

exhibés en Occident à l’occasion de numéros de cirque,

 

de représentations de théâtre, de revues de cabaret,

 

dans des foires, des zoos, des défilés, des villages reconstitués

 

ou dans le cadre des expositions universelles et coloniales.

 

Un processus qui commence au XVIème siècle

 

dans les cours royales

 

et va croître jusqu’au milieu du XXème siècle

 

 en Europe, en Amérique et au Japon."

 HSBranly.jpg

 

 

http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/exhibitions.html

 

 

 Un exemple célèbre est celui de Sawtche, surnommée Saartjie Baartman, née en Afrique du Sud vers 1789, dans le peuple Khoikhoi. La "Vénus hottentote" a été exhibée comme un animal durant toute sa vie... Récemment sa dépouille a été restituée à son peuple et un film retrace sa destinée : 

Baartman.jpg

 

 

Saartjie Baartman

 

 http://www.deshumanisation.com/phenomene/exhibitions

 

 

 Le réalisateur  franco- tunisien Abdellatif Kechiche retrace l'histoire de Sawtche dans son film "La vénus noire", noire : l'adjectif dont Leopold Senghor use pour rendre hommage à la femme africaine. Le 9 août 2002, après une cérémonie œcuménique célébrée selon les rites khoisan et ceux de l'Église du Christ de Manchester (la jeune femme avait été baptisée dès son arrivée sur le sol anglais), Saartje Baartman est inhumée près du village de Hankey (Eastern Cape), en présence du président Mbeki et de nombreux dignitaires. Il aura fallu près de deux siècles à Saartjie pour trouver enfin le repos.

http://www.karimalo.com/2010/11/la-venus-noire.html

 

 

 Au-delà de nos préjugés et de nos peurs,

 

il n'y a qu'une seule race humaine

 

dont l'ultime destinée est tracée : 

   

 

« Vous êtes Une seule et Même Substance en des formes multiples, et lorsque cette Substance a atteint le degré adéquat au Divin, alors elle se rompt et se partage, car c'est une seule et même chose qui retourne au sein de la Fleur Première. »

 

Karuna Platon, L'Instruction du Verseur d'Eau, Nice : Les Editions de la Promesse, (1973) 2000,p. 39-40.

 

 

 

L'homme et la femme "sauvages" de la tradition illustrent l'état de nature

 

Saint Jean-Baptiste, tantôt homme sauvage, tantôt jouvenceau imberbe…

 

L'homme sauvage et la licorne

 

glycon.jpg

 

 

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 09:29

 

Andros1.jpg

 L'événement attendu  

depuis plus de quinze ans  

a enthousiasmé tous les auditeurs !  

   ChanteursAndros.jpg

 

Venus des Bahamas, de l'île d'Andros,  

trois frères et l'épouse de l'un d'eux

  sont peut-être les derniers  

à maintenir la tradition  

des chants des anciens esclaves...

 

Quelle énergie n'ont-ils pas eue sur scène, eux qui ne sont pas chanteurs professionnels mais chantent dans les églises et dans les fêtes locales ! A 80 ans passés, ils sont venus pour la première fois en Europe. C'est leur premier concert ! Et ils chantent a capella ; ils rythment leurs chants en battant des mains, ils bougent, ils dansent, mêlent leurs voix avec une joie intense et des regards lumineux, parfois une gaucherie timide du geste comme pour s'excuser. Naturels quoi ! La salle était au diapason. L'énergie était palpable. Vraiment, un grand moment d'humanité...

 

  Andros2.jpg

Andros3.jpg

Les "Rhyming Spirituals" des Bahamas au programme du Festival de l'Imaginaire, à Paris, les 1er et 2 juin, à 20h30

On peut écouter des extraits du CD  de Diana Hamilton “A Bahamaian in Paris” 
sur
http://www.myspace.com/missdianahamilton
 

 

Festival Vibrations Caraïbes "Amazones" : Diana Hamilton, à la soirée Calypso, le 7 novembre

 

 

glycon.jpg

Repost 0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 16:59

A la Galerie nationale hongroise de Budapest 

 

saint Denis, coiffé de sa mitre d'évêque, est assis ;

 

 il tient en main sa propre tête décapitée.

 

Cette représentation baroque de saint Denis

 

avec ses deux têtes est assez courante dans l'art chrétien.

 

Une autre façon de représenter un saint céphalophore !

 

 

BudapestA.jpg

 

 Maître de Hongrie, XVIIe siècle… (Magyarországi mester”).

 

La seconde tête indique la Voie du Cœur

suivie par ce saint

qui n'est plus mené par son mental ratiocinant...   

 

SAINT DENIS, LE MARTYR DU MONT MARTRE, MARCHE JUSQU'A SAINT-DENIS AVEC SA TETE COUPEE

 

Saints céphalophores 


La Voie du Coeur: link
  

 

 

Kussam ibn Abbas, un saint céphalophore musulman célébré à Boukhara, en Ouzbékistan

logo.jpg
Repost 0

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens