Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 10:55

 

   Noel3.jpg  

"C'est un hiver de neige et de gel

... un temps pour rentrer en Soi

et retrouver la vraie Joie"

 

Noel2.jpg

 

La Joie de Noël ! 

 

Mais quelle est-elle ?

 

 

"La Vérité dont l’Energie Christ témoigne est “absence de dualité”…

Que fut [...] ce Nouveau-Né, ce No-El, ce Nouvel El ?

« La rencontre de Noël, c’est la perception de la transcendance menée à Bien.

Faire bien ne permet pas cette découverte car le bien recouvre le Juste d’un manteau de justifications. Et les justifications élaborent le binaire d’où elles émanent.

“Faire Juste”, c’est “Être Fait” ; mais seul l’Être Juste peut “Être Fait”, et par conséquent, “Faire Juste”.

Le Juste est au-delà de toute justification et de tout bien.

Ainsi donc, hors de toute systématisation et de tout leurre.

Quoi peut être hors de toute justification et de tout leurre ?

La Lumière Originelle avant son Incarnation et sa Manifestation.

Et c’est le “Nouvel El” qui en premier l’incarne.

Quand “El[1]” s’exprime, c’est Noël.

Avant, oppression, impression, voire dépression.[2] »

 

Et toujours l’Etoile guide le pèlerin vers la crèche de l’Enfant Jésus. « Le propre de la brillance de l’E(s)toile à suivre est d’être anodine[3] », énonce un mantra donné par le Serviteur de Lumière. Es-Toi-El…


 

 

« Bethléem est ce Foyer de l’Amour que Dieu a donné à la Terre, animé par l’Incarnation de Jésus (…)

Ce Mystère de Bethléem sera mieux réalisé par la compréhension des trois points qui vont suivre :

1er Temps :

Premier Foyer de Vie : correspondant à l’Acte Créationnel de Dieu. Symboliquement Dieu Souffle et un Monde est créé et Sa Manifestation s’exprime…

2e Temps :

Deuxième Foyer de Vie : se situe dans la Manifestation au moment de l’individualisation de l’âme, lorsque Dieu remet à Son Enfant le Pouvoir Créatif (Adam et Eve, voir Enseignement de la Création)

3e Temps :

Troisième Foyer de Vie : Foyer de Bethléem = Naissance de Jésus, Foyer de Vie nécessité par le Plan de Rachat.[4] »

 

Que s’est-il passé en cette nuit de Noël ?

« A Bethléem, un Enfant est né.

A Bethléem, un Enfant fut adoré.

Dans Sa Pure Nudité, Il est venu apprendre aux Hommes toutes les Richesses qu’ils possèdent en eux.

Dans Sa Toute Pureté, Il est venu leur parler de l’Amour du Père.[5] »

Lui fut ce Juste venu parmi les humains pour accomplir ce qui était annoncé…

« Si tu réalises le Mystère de Bethléem, tu pourras dire :

“JE SUIS SAUVÉ PARCE QUE JE SUIS LA VIE.”[6] » "



[1] « El », « Al », « Il » sont des noms de Dieu, respectivement chez les Hébreux, pour les musulmans, chez Dante (Dante, Paradis, chant XVII) et Karuna Platon. Il.

[2] Emmanuel-Yves Monin, Conférence, Noël 1984.

[3] Anodine : étymologiquement, qui dénoue les nœuds.

[4] Karuna Platon, L’Instruction du Verseur d’Eau, Les Editions de la Promesse, 2000, p. 99.

[5] Idem., p. 105.

[6] Ibidem., p. 104.

 

 

 Extrait de :"Propos sur la résurrection de Jésus qui fut appelé Christ" (http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/le-temps-qui-passe.php)

 

MalteCreche1.jpg

 

 

 "Vivons voyons cette nuit de Noël
Images-Leçons pour vivre le Réel
Vivons
Vivons chantons cette nuit de Noël
Voyons
Depuis longtemps et pour tous temps
Un message éternel.
"

("Vivons Voyons", refrain :http://florianlacour.free.fr/fetes/noel.html) 

 

 

MalteCreche2.jpg

 

 

VOICI LE TEMPS DE NOEL

 

(Florian Lacour)

  

 

 

Refrain :             Voici le temps de Noël

                        Un temps de neige et de gel                   Variante :

                        Un temps pour rentrer en soi            Un temps pour rentrer chez soi

                        Et retrouver la vraie joie                 Comme en son royaume un roi

 

 

1 -             L’Enfant Divin est venu

            Comment les hommes l’ont-ils reçu

            Laisse les hommes dans la nuit

            Et reviens toi, ici, ici

R.

 

2 -        On était loin en exil

            Parmi les choses, parmi les siens

            C’est le retour en son île

            On s’y repose dans presque rien

R.

 

3 -        C’est la venue d’un Enfant

            Dans une étable ouverte aux vents

            C’est la lumière qui l’éclaire

            Ne crains donc pas les courants d’air

R

 

4 -        La Terre est blanche et sans fleurs

            Elle semble morte, mais n’aie pas peur

            Elle se prépare, c’est la Loi

            A étonner encore une fois…

R.

 

5 -        Au Cœur du Cœur de mon Cœur

            Est la vraie vie, est le bonheur

            Laisse projets et soucis

            A tous ceux qui aiment l’ennui

R.

 

6 -        En cette nuit de Noël

            Gloire à ce Feu, au Feu Eternel

            Il traversa tous les temps

            Il est en nous, le vrai Enfant !

Conte : "La Grotte du Lait" à Bethléem  

Noël : au Coeur de l'hiver, la Lumière vient éclairer les ténèbres...

Noël et la naissance de l'Enfant Jésus au début de l'hiver

 

logo.jpg

 

 

 

Repost 0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 17:12
 Noël, fête de la Lumière
 
au coeur des ténèbres de l'hiver.
 
Mais comment recevoir cette Lumière ?
 
 
"Tant que l'être a quelque notion que ce soit de pureté ou de purification, de monde qui serait spirituel par opposition à un monde qui ne le serait pas, il ne peut être que sur un chemin d'approche.
"Pour que le monde spirituel puisse se réfléchir en son esprit comme dans un miroir, le mystique, bien loin de chercher à l'orner, devra sans relâche éliminer toutes les « adjonctions illusoires ». « Tous les ornements, est-il dit dans Le Livre du Dedans (Djalal-ud-din-Rumi), sont comme des joyaux incrustés sur le dos du miroir. La face du miroir est dépouillée de ces choses, car pour la face du miroir il faut le poli. »
Le grand mystique flamand Ruysbroeck empruntait la même image : « Que ton esprit soit comme un vivant miroir qui se découvre devant Dieu, pour que Dieu puisse capter en lui Son reflet éternel... Notre pensée dépouillée et pure de toute image, tel est le vivant miroir où cette Lumière rayonne. » "[18]
 
Miroir4c.jpg
 
Il s'agit toujours d'enlever, de retirer, d'expulser ce qui empêche l'accès de la Lumière.
 "... chaque fois que l'homme se purifie intérieurement, et rend pur et limpide le miroir de son cœur, il se rapproche des anges célestes..."[19]
       Mais il doit, pour cela, assumer la Matière, vivre l’incarnation. La grande impureté, c’est la peur de la vie, la peur de ce pulsif qui jaillit par tous les corps de l’homme et qui affole le mental. Ainsi, comme nous l’avons dit, aucune des fonctions du corps n’est à refuser, ni d’ailleurs à idolâtrer. La vie est jouissance (joue-I-sens, le jeu de la Manifestation par les sens ; mais aussi joue-I-sans ce E), non seulement réjouissance. Toutes les expressions de l’amour ont leurs raisons d’être. En Chine, où l’on exprime les choses pudiquement, “polir le miroir” signifie caresser le sexe de la femme.
 
       A la place du mot polir, on employait dans l'ancien temps le mot lustrer beaucoup plus juste et plus fort puisque, sur la surface lustrée la Lumière s'I-mage par les Il-lustrations qu'elle produit (pro-du I).
      Le mot latin lustrare a été traduit non plus par “lustrer”, mais par purifier (purificare) par le christianisme au Moyen Âge. Purifier est employé pour la première fois en 1190 par saint Bernard. Dès lors une confusion a été introduite et les anciens rituels de lustration qui remontaient à la plus haute Antiquité disparurent. Ce changement de vocabulaire coïncide avec le développement du culte de la Vierge Blanche qui remplace celui de la Vierge Noire et contribue à fourvoyer les croyants. « La Lustration n’est pas une “purification” comme ils disent ! Il y a rétablissement de la Lumière sur une surface donnée, par expulsion d’un état empêchant l’accès à cette Lumière (…)
 
 
       L’objet, la personne le paysage demeurent les mêmes en véridique : c’est l’Accès à la Lumière qui est seul valorisé ; et le possible accès valoré n’égale pas possible accès accru. Parfois au contraire : car le Véridique peut faire peur et la Lumière éblouir.[20] »
 
       Vouloir se purifier, vouloir se lustrer, est peut-être nécessaire jusqu’à un certain point, dans un premier temps, mais devient vite un piège puisque la volonté ne peut que valoriser le mental.
Un adage traditionnel distingue bien le fil du rasoir que constitue la voie juste :
"Utilise ta volonté car elle te mène à l'amour. Cesse de vouloir, cela t'empêche d'aimer !"
S'efforcer à, lutter contre l'erreur, c'est encore plus d'erreur. Seul le Guide authentique peut amener le disciple à minimiser son mental pour qu'il se soumette aux injonctions de l'Esprit.
Le grand art n'est-il pas de se savoir miroir uniquement et de ne plus être concerné ? "Les douleurs, les plaisirs, etc., nous arrivent alors sans nous impliquer dans leur jeu; elles ne sont plus ni douleurs ni plaisirs, bonheur, ni malheur, si l'on opère ainsi impeccablement : ce sont des choses que l'on observe comme ne nous appartenant pas, des reflets qui n'affectent pas le miroir."[21]
18]- VITRAY-MEYEROVITCH, Eva .- Rûmî et le soufisme .- Paris : Seuil, 1977, p. 149 et 150.
[19] - NASAFI.- Le Livre de l'Homme Parfait .- op. cit., p. 192.
[20] - Le Manuscrit des paroles du Druide…, op. cit., p. 394.
[21] - DUBANT, Bernard et MARGUERIE, Michel .- Castaneda. Le saut dans l'inconnu .- op. cit., p. 21.
 
Extrait de : "Le miroir, symbole des symboles" , http://miroirsymboledessymboles.wifeo.com/-le-pollissage-du-miroir.php
Ce livre, publié en 1995 chez Dervy-Livres, est épuisé. Il est actuellement lisible partiellement sur Internet, avec de nombreuses illustrations.
 
blueflame.jpg
logo.jpg
Repost 0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 15:10

Les Arts du Feu ! Une alchimie extraordinaire !

 

 

Photo-015.jpg

 

 

Lauriane Firoben nous écrit :

 

 

"Les fours éphémères se sont succédé ces jours derniers,

crachant leurs flammes au milieu des arbres en parure de neige.

 


De ces cuissons réchauffantes sont sorties

les dernières céramiques de l'année,

où les feux du jour jouent avec les noirs de la nuit.

J'ai le plaisir de vous inviter à les découvrir les 17 et 18 décembre
(vous pouvez ramener du monde !) :
Boutique Juan et Benita
10, rue de la Fontaine-du-But
75018 PARIS
(au pied du métro Caulaincourt)
Vendredi 17 décembre  et samedi 18 décembre
JOINDRE LE CARTON "

 

Photo-019.jpg

Pour ceux d'entre vous qui ont des proches en Bretagne, n'hésitez pas à
leur communiquer l'information suivante.

"Le week-end prochain se tient le festival des Arts du Feu de Rennes, où
je serai présente, parmi une cinquantaine d'autres exposants travaillant
la terre, le verre et le métal :
Place de la Mairie - Rennes
Jeudi 9 à dimanche 12 décembre : 10h-19h"

 

Photo-013.jpg

 

"Modelage au colombin, terres sigillées, cuisson au bois en four papier (monocuisson).

Les mains et quelques outils glanés comme seuls instruments font naître des contenants de vies prêtes à éclore, vies à veiller comme des trésors. La terre sigillée dans sa somptueuse nudité me guide vers l'archétype qui lie aux racines. Le feu abrité par le four éphémère de bois, de terre et de papier saisit l'instant, les jeux du hasard tout juste espérés. Je ne suis que passeuse d'histoires..."

 

Photo-018.jpg

 

 

Plus de détails sur le site internet :
http://www.lesartsdufeu.com/les-arts-du-feu

 

 

Lauriane s'inspire des techniques des potières

 

de Kalabougou, au Mali,

 

chez qui elle est allée en stage.

 

 

Kalabougou.jpg

 

 

Kalabougou4.jpg 

 

Kalabougou1

 

 

Kalabougou2.jpg



http://www.asso-teria.org/prochain.html

 

 

Quelques émaux de Marie-Claire Briu-Pla, exposés à la " 2e Rencontre internationale des artistes émailleurs" de Plessis-Pâté (91)

 

23449 1574

 

 

 

Repost 0
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 14:16

L'ASSOCIATION

 

POUR LA CONNAISSANCE

 

ET L'ETUDE DES MEGALITHES (ACEM),

 

présidée par Thierry Maho,

 

 

transmet l'invitation de la mairie de Plouharnel à l'inauguration du "Jardin Félix-Gaillard" qui se tient samedi prochain, 11 décembre à 11h00 :
  
 La municipalité s'associe à l'ACEM pour le centième anniversaire de la mort de Félix Gaillard et baptise le jardin qui se situe à l'ouest du bâtiment qui abrite la salle ACEM du nom de Félix-Gaillard.
En plus des adhérents ACEM et de quelques membres de la famille Gaillard, des élus et des personnalités invités par la municipalité seront présents.
Des discours seront prononcés (sur l'oeuvre de Félix Gaillard et la suite à donner?), un pot de l'amitié et la visite de l'expo Gaillard seront proposés.
 

 Felixgaillard1.jpg

 

 

FélixGaillard2 

 

 
_wsb_276x445_couverture-astro.jpg
 

176 pages avec gravures, plans, cartes et schémas

Cette oeuvre résume l'ensemble des études de Félix Gaillard concernant l'orientation des monuments mégalithiques ( alignements, dolmens, cromlech's et enceintes de pierres) selon des levers et couchers de soleil à certains moments clés de l'année.

Etudes statistiques sur 6 séries d'alignements, 225 dolmens et d'autres monuments.

Edition numérotée de 200 exemplaires.

ISBN 2-9521871-1-8

25€

 

 Réédition du livre de Félix Gaillard (1897) avec préfaces de Howard Crowhurst et Philippe Gaillard :

 

 

81 pages dont 25 photos pleine page prises par Félix Gaillard entre 1875 et 1892.

 Un livre précurseur sur l'archéo-astronomie.

A lire absolument  !

PhilippeGaillard.jpg

  Philippe Gaillard, fils de Félix,

archéologue continuant l'oeuvre de son père. 

  

"D'origine britannique, Howard Crowhurst vit près de Carnac depuis plus de 20 ans. Passionné par les mégalithes qu'il étudie sans relâche, il a proposé une approche nouvelle du monde mégalithique dans son ouvrage: « Mégalithes, principes de la première architecture monumentale du monde. »"
 
_wsb_288x483_couverture-devant.jpg

 

Premier livre de Howard Crowhurst (juin 2007).

232 pages dont 32 pages de photographies en couleur, 136 figures et illustrations.

Ce livre retrace les origines de l'architecture dans les premières civilisations après l'écriture et démontre comment les principes qui sous-tendent ces constructions sont déjà présents dans les monuments mégalithiques d'il y a 7000 ans !

Nous découvrons le principe de la "Géométrie Naturelle" où un lieu sacré est choisi en fonction des mouvements harmonieux du soleil et de la lune à une latitude donnée.

Nous apprenons à comprendre ces mouvements ainsi que leurs rôles dans le calendrier et l'implantation des sites mégalithiques.

Nous retrouvrons  les mesures utilisées à la latitude de Carnac pour la construction du plus vaste temple à ciel ouvert jamais réalisé par l'homme.

Enfin, nous voyons comment ces principes ont perduré jusqu'à nos jours.

ISBN 2-9521871-3-4

26€

"Époustouflant ! L'ouvrage le plus important en archéo-astronomie depuis de nombreuses années ! "

Robin Heath, auteur et conférencier international


 http://books.google.fr/books?id=cudcP_cIxjgC&pg=PA80&lpg=PA80&dq=F%C3%A9lix+Gaillard,+Plouharnel&source=bl&ots=_TDrpinsBg&sig=OWkm32aNDlgEiYID_rV50xSbxds&hl=fr&ei=qSkCTZT8HIfvsgaaleHyCQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=8&ved=0CC8Q6AEwBw#v=onepage&q=F%C3%A9lix%20Gaillard%2C%20Plouharnel&f=false

 

 

 

CARNAC, LE GEANT DU MANIO AU CENTRE DES ALIGNEMENTS DE KERMARIO

ALLEE DOLMENIQUE DE LA ROCHE-AUX-FEES

 

 

glycon.jpg

Repost 0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 18:37
  Sainte Lucie, fêtée le 8 décembre,
 
s'est rendue aveugle à la contre-nature,
 
à la dualité,
 
pour s'ouvrir à la Lumière de la Vérité,
"l'absence de dualité"
 
et voir l'essence des choses.
 
 

"Sainte Lucie, la date de l’ancien solstice d’hiver. Cette fête démontre bien le mariage  des traditions païennes du Solstice d’hiver et du culte du Soleil, et celles, chrétienne de la Sainte, symbolisant la Lumière, par le don de ses yeux.

Son nom Lucie signifie Lumière. La nuit tombée, toutes les fenêtres des maisons sont illuminées. Partout brillent et scintillent des bougies. (Fête reprise par certaines villes, dont Lyon, qui s’illumine le 8 décembre – fête de la Vierge, Lucie ayant un air trop païen et trop Mère Noël)."

Patricia Martin

 (http://cabinetgroupenation.over-blog.com/ext/http://femmechamane.blogspot.com/)




Francisco Zurbaran : Sainte Lucie (détail).
Huile sur toile, Musée des Beaux-Arts, Chartres.
 
"Dans l'hagiographie chrétienne, sainte Lucie, peinte si magnifiquement par Zurbaran, présente sur un plateau ses yeux mortels tandis que, derrière ses paupières closes, elle contemple paisiblement l'essence des choses.
Or le nom même de Lucie vient de Lus, que l'on retrouve aussi bien dans Lucifer que dans Mélusine, et cette racine indique la lumière véritable.[12] 
Dans le Rig Veda, Varuna, dieu "aux mille yeux" est à la fois celui qui "voit tout" et celui qui est "aveugle"[13].
 
Les contes populaires de maints pays attribuent justement la faculté de v-oïr, le don de voyance aux aveugles, à ceux atteints (a privatif de t'es teint, qui n'a plus de teinture) de cesse-IT.
Les devins grecs avaient cette particularité, comme ceux des Celtes et de tant d'autres peuples.
Saint Hervé, le harpiste breton est aveugle de naissance et, sur les fresques de l'Egypte pharaonique, l'on retrouve souvent la gravure du harpiste aveugle. Il était, de par son infirmité, "le témoin constant de la nature subtile et cachée des choses et son art un moyen d'approcher de près de la musique céleste"[14].
 



Saint Hervé aveugle, guidé par un enfant,
et accompagné de son loup totémique.
Eglise de Guimiliau, Finistère.
 
Est-ce pour mieux voir, comprendre et juger que la Justice personnifiée porte toujours un bandeau sur les yeux ?
 
Dans la vie courante, les aveugles suppléent la déficience de leur vue par une réceptivité plus forte de leurs autres sens et par une intuition souvent surprenante pour le voyant.
Diderot s'est beaucoup intéressé au comportement des aveugles et à l'intuition qui peut même leur faire comprendre ce qu'est un miroir et le jeu de réflexions qu'il engendre. Il écrit d'une aveugle, Mme de Salignac :
"Elle faisait quelques fois la plaisanterie de se placer devant un miroir pour se parer, et d'imiter toutes les mines d'une coquette qui se met sous les armes. Cette petite singerie était d'une vérité à faire éclater de rire."
 
Même chez la personne privée de la vue, le souci de la séduction, le souci du regard de l'autre persiste, aiguisé et pris en relais par les autres sens plus affinés.
Malgré tout, le conseil donné par l'Evangile de faire le sacrifice de son œil pour éviter les tentations de ce monde reste surprenant :
"Si ton œil, le droit, te fait trébucher, arrache-le et jette-le loin de toi."[15]
De quel prix ne paie-t-on pas les conséquences de la "faille à l'égard de l'Origine"[16]?
"L'œil qui voyait a été aveuglé".[17]
 


Energie Jasmine.
Copie de la couverture du livre :
"Le Visage des Glaciers"
de Platon le Karuna,
Les Editions de la Promesse, 2002.
 
Odhin, dans la mythologie scandinave, sacrifie l'un de ses yeux pour retrouver la mémoire (Mimir : sonorité MMR) de la Source.
 


La Fontaine de Mimir.
Peinture d’Annie Lauro, 1992.
 
[12] - Voir La Vouivre : un symbole universel .- op. cit., chap. Mélusine, et Karuna .- L'Instruction du Verseur d'Eau.- op. cit..
[13]- VII, 34-10. 
 14]- BEAUVILLIERS, Alexandre de .- Le son des Pharaons - Revue Ailleurs, n°139, oct. 93, p. 75.
 [15] - Matthieu V, 29, traduction de A.Chouraqui.
 [16] Karuna, op. cit.
 
 
Extrait de "Le miroir, symbole des symboles", chap. IV,
 
  
 
Lucie.jpg

 

Sainte Lucie.

Crypte de la cathédrale de Split, Croatie.
 
23449 1574

 

Repost 0
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 09:16

SpliTouristes.jpg

 

 

glycon.jpg

Repost 0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 14:32

Commentaires :
Le monde intérieur de Fatna Benaïssa

 

est habité par l'Algérie,

 

le désert et l'universel :

 

Fatna1.JPG

 

O toi

Né de la terre
Pour me servir, me protéger
Que j'aime ton visage
Tellement doux à contempler

Inscrit dans ce paysage
Ton regard cherche la vérité
Tes mains effleurent l'intelligence, jusqu'à l'invisible
Tes pas vont et viennent à la source
Tes sens constamment en effervescence

Toi et moi, un seul chemin
Dans les poésies de mon Ame
Vers la source de l'univers

A l'éternelle Unité

Fatna B.


 (((http://www.planet-dz.com/BAZART/detail_fiche.asp?id_personne=157)

 

 Fatna4.JPG

 

 

 

 

FatnaB.jpg

 


"Les œuvres de cette collection «trilogie du désert»,

chaleureuses, de couleurs vives et chatoyantes,

nous transpercent.

FatnaC 

 

Ses Oeuvres parlent

 

de la magie du désert et du Maghreb.

 

"Les œuvres sont belles, saisissantes, et nous interpellent au plus profond de nous. Elles nous invitent à un voyage intérieur, à la méditation et à la paix avec nous-mêmes.

 Ces images empreintes d’une grande force, nous amènent à réfléchir au monde, divisé et fragile.

La pièce maîtresse de la collection «Désert Orange» nous présente trois personnages en mouvement, dans une marche dansée, altière, empreinte de dignité et de sérénité. Ces trois formes dansées sont-elles des femmes ou des hommes?

On pourrait opter pour une féminité, inébranlable, connectée à un quelque chose qui nous paraît aller de soi, notre choix est libre, personnel.

D’après Fatna Benaïssa «ces trois silhouettes se veulent une représentation de l'être humain, avec ses trois composantes : Corps, Âme et Esprit». Ce mouvement d'une grande puissance et en même temps d'une grande fluidité, libre, pourrait être aussi le même concept que "l'Alchimie Dansée" un des ateliers de danse, que nous propose par ailleurs l’artiste Fatna Benaïssa, peintre mais aussi art-thérapeute."


http://algerieclic.com/galeries/fatna-benaissa.php

 

 

Fatna2.JPG

 

L'Atelier de Fatna :

http://www.dailymotion.com/video/xef0qq_l-atelier-de-fatna-benaissa_creation

 

Fatna5JPG.JPG

  ‘‘Vivre notre différence, donne cette disposition à soi,

crée le chemin à notre propre génie

et éveille nos dons…’’

Fatna Benaïssa  

 

 

Fatna Benaïssa vient d'un petit village de l'ouest de l'Algérie, Djouidat, Maghnia près de Tlemcen et vit en France depuis l’âge de 6 ans.

 

Autodidacte, après un parcours atypique, l’arrivée de Fatna Benaïssa dans le monde de l'art était loin d’être évidente. Ce parcours est l’aboutissement de sa volonté d’indépendance, sa force de caractère, sa persévérance.

 

Au cours de toutes ces pratiques artistiques diverses, plusieurs rencontres l’aideront à révéler sa propre voie dans l'art pictural. Les résultats sont étonnants, intéressants, son potentiel créatif est considérable, plein de promesses…

 

Depuis dix-sept ans, elle évolue et s'épanouit dans sa créativité.

Elle est animée par une philosophie intime, qui imprègne ses œuvres : pour elle, chaque personne est un être unique, et se doit d'être appréciée, reconnue dans sa dignité, sa différence, et sa beauté.

Ces œuvres nous invitent à un voyage intérieur, à la méditation et à la paix avec nous-mêmes. Ces images empreintes d’une grande force, nous amènent à réfléchir au monde, divisé et fragile.

 

Mais Fatna est aussi poétesse, et ses textes, d'une grande sensibilité et qui s'harmonisent parfaitement avec son style de plasticienne, confirment cette perception de l'Unité Cosmique.

 

 

 

‘‘Mon monde intérieur est habité par la recherche
de l'exactitude et la mathématique vivante de l'Amour,

Architecture en l'Univers’’

Fatna Benaïssa

Fatna6JPG.JPG

  PRINCIPALES EXPOSITIONS PERSONNELLES ET COLLECTIVES:

Toutes les œuvres sont réalisées sur toile de lin - techniques mixtes (acrylique, pigments, huile…)

 

Fatna Benaïssa – 22, rue de Balmont 95100 Argenteuil

(06 03 24 94 57 – E-mail fatnabenaissa@yahoo.fr )

 

  

 Hambourg (Allemagne) – juin 2006

 

 Festival d'Alger mars 2006 – Alger

 

 Cité des Arts Internationale – novembre 2006 Paris

 

 Galerie ATELIER Z : septembre 2006

 

 L’Orient – octobre 2006 – Epinay-sur-seine

 

 Festival d'O - mai 2006 – Paris 4ème

 

 Couleurs D'Afrique Seine-Saint-Denis mars 2006 – Saint-Denis

 

 Viaduc des Arts : décembre 2005 – 55 avenue Daumesnil Paris 12ème

 

 Galerie Saint-Ravy Montpellier novembre 2005

 

 Festival Barberousse juillet 2005 – Paris 13ème

 

 Groupe ESA  juin 2005 – Paris16ème

 

 Scène du Monde – Espace Prévert : novembre 2004 – Savigny-le-Temple Seine-et-Marne

 

 Atelier Jaune : octobre 2004 – 210 rue St-Maur Paris 10ème

 

 Galerie Nouiga - les Oudayas à Rabat (Maroc) juillet-août 2004

 

 Prieuré de Pont-Loup : juin 2004 Moret-sur-Loing

 

 Centre Culturel Algérien  Paris : Mars 2004 - 171 rue de la Croix-Nivert Paris 15ème

 

 Iconocase Montélimar : octobre à décembre 2003

 

 Couleurs d'Algérie Hôtel de Ville de Paris octobre 2003 – Paris

 

 Espace multimédia Ariège : juin 2003 – Tarascon

 

 Viaduc des Arts mai et juillet 2003 – 55 avenue Daumesnil Paris 12ème

 

 Maison de la culture de Tamanrasset (Algérie) : Avril 2003

 

 Galerie ATELIER Z : Mars 2003 – 62, avenue de la Grande-Armée Paris 17ème

 

 Salon d'arts du Thymerais : novembre 2002 – 28170 Châteauneuf-en-Thymerais

 

 Galerie ATELIER Z : Octobre  2002  – 62 avenue de la Grande-Armée Paris 17ème

 

 Salon Des Indépendants : 14 au 24 Juin 2002 – Paris 16ème

 

 Galerie de L’ATELIER Z : Mai 2002 – 62, avenue de la Grande-Armée Paris 17ème

 

 Centre Culturel Algérien : Mars 2002 – 171 rue de la Croix-Nivert Paris 15ème

 

 Espace KIBELE : Septembre à Novembre 2001 – 12 rue de l’Echiquier Paris 10ème

 

 VILLA MAURESQUE : Juin à Septembre 2001 – 5-7 rue du Commandant-Rivière Paris 8ème

 

 Galerie FONTAINE : Avril à Juin 2001 – 74 rue Fontaine Paris 16ème

 

Espace TANINNA : Mars à Avril 2001 – 14 Rue Abel Paris 12ème

 

 Galerie ARCIMA : Décembre 1996 – 5 rue St Jacques Paris 5èmeème

 

 Le groupe des Peintres du marais : Mai 1996 – Place des Vosges Paris 4ème

 

 Académie Argententolienne : Novembre 1995, 1996 et 2001 – Argenteuil (Val d'Oise)

  FatnaA.jpg

 AUTRES EXPRESSIONS

 

PHOTOS :

·          Espace Mai et Printemps : Thèmes, Portes et Fenêtres 2006 – Paris 6ème

·         : Thèmes, espace/nature et l'après-vécu

ECRITS :

·        Espace l'Harmattan -  lecture de mes textes et aphorismes Juillet 2006 Paris

·        Parution, "ALGERIE Littérature" N° 99/100 10ème anniversaire – Poésies et peintures

 

RESIDENCE Tamanrasset:

   Résidence, exposition et performances

  Ateliers peinture, centre culturel et écoles : enfants 5 à 15 ans

 

EMISSION TELELEVISEE :

 Jeunes talents 26 mn : novembre 2001 Chaîne câblée - télévision algérienne

 

DIRECTION D’ATELIERS :

 Ateliers Alchimie Dansée : adultes - Danse-thérapie

 Ateliers Récré'Art : adultes et enfants - Peintures- dessins - sculptures - écriture

 

Fatna3.JPG 

L'oeil de la photographe sait voir les esprits de la Nature

KHEZR, L'INITIATEUR DE MOÏSE D'APRÈS LE CORAN, APPARAÎT-IL ENCORE DE MANIERE EXTRAORDINAIRE ?   :  Dans le Sud algérien, une histoire édifiante et magnifique !
La plantation d'oliviers
pour la paix en Algérie

  ©Photographies Fatna Benaïssa.

 
glycon.jpg

 

 

Repost 0
Fatna Benaïssa - dans Alchimie
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 18:19

 

 Près d'un palmier,

 

sur une petite place du village de Vrboska,

 

dans l'île de Hvar, dans la Dalmatie croate :

 

 

 

VrboskaPaneau2.jpg

 

  Interdiction de 14h à 17h seulement ! 

 

VrboskaPaneau1.jpg

 

 

 

logo.jpg

Repost 0
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 21:16

 

  TsiganesLinas.jpg

 

 

TsiganesLinas2.JPG

 

 

GareBret3.jpg

 

Le lieu du rendez-vous,

devant la gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne)

le samedi 27 novembre 2010 à 14h.

 

 

GareBret2.jpg

 

 

 

GareBret.jpg

 

 

 

A travers champs, entre Brétigny, Leuville-sur-Orge et Linas.

 

LinasMarche3.jpg

 

 

LinasMarche4

 

 

LinasMarche5.jpg

 

 

MarcheLinas2.jpg

 

 

Arrivée à Linas :

 

Raymond avait 15 ans lors des faits et s'est évadé du camp !

Il en a 86 aujourd'hui et il est entouré de ses enfants et petits-enfants

 portant la photo de sa mère morte dans les camps.

 

RaymondMarche.jpg

 

 

 

Témoignages, devant la stèle posée : 

 

LinasRaymond.jpg

 

 

LinasPanneauB.jpg

 

 

 

Devant l'autodrome de Linas-Montlhéry,

des panneaux, des témoignages... 

 

LinasPanneau.jpg

 

 Déjà, Raymond Gurême avait témoigné à la Fête de l'Insurrection gitane,  le 16 mai 2010 à Saint-Denis ( http://rroms.blogspot.com/2010_05_01_archive.html) :

 

"Quel plaisir d'entendre Raymond Gurême, survivant des camps, témoigner ! Sans larmes, sans plaintes, juste avec la force qui ne l'a pas abandonné à 85 ans. Ce fuyard qui s'est échappé à plusieurs reprises des camps, qui entrait régulièrement la nuit pour apporter de la nourriture à sa famille qui y restait, nous a dit : "Il ne faut jamais baisser les bras !" Promis Raymond, on ne les baissera jamais !


"Et, première preuve de notre engagement, Aline qui chante pour la première fois en scène la chanson que tes soeurs avaient écrite pour toi et qu'elles chantaient au camp de Linas-Montlhéry, dont voici le texte:

Le gamin du camp d’internement
 
Ce qu'aucun homme n’a pu faire
Un gamin de quinze ans l’a montré
Que ça n’était pas une affaire 
De se sauver tout étant enchaîné

 

C’était pour une bagatelle
Qu’ils l’avaient mis au cagibi
Mais sa colère en était telle
Que le soir il est parti
Parti de Linas-Montlhéry
Les gendarmes se mirent à ses trousses
Mais ils n’ont pas pu le rattraper
Ils sont revenus tous bredouilles
Le chef avait l’air d’une andouille
Et si Dieu le veut bien
C’est pas aujourd’hui ni demain

Que nous reverrons notre frangin."

 

 

 

Que dire des témoignages, tous poignants ?

Que dire pour aller à l'essence-ciel de la condition humaine ?

Nous sommes tous des "Gens du Voyage",

de passage seulement sur cette Terre

pour faire retour à la Source d'où nous venons...

Pour cela, extirpons de notre mémoire toutes les peurs de l'autre,

tous les germes de haine, d'indifférence, de mépris.

Acceptons l'autre tel qu'il est, sans jugement,

sans ce "vouloir comprendre"  avec sa tête :

 

"On ne voit bien qu'avec le Coeur"

(Saint-Exupéry, Le Petit Prince).

 

Lorsqu'on commémore ces événements dramatiques et horribles,

c'est pour se guérir de ses blessures,

pour qu'elles meurent

et que l'Amour fasse son Oeuvre,

afin qu'ils ne se reproduisent plus.

 

"Si quelqu'un est intéressé

à mettre un terme à la douleur et à la souffrance,

n'est-il pas nécessaire

qu'il mette un terme au mouvement de la pensée ?

Il lui faut découvrir s'il est possible

de mettre un terme au 'moi'."

 

(Vimala Thakar, La Bénédiction d'être vivant,

in La Méditation, un mode de vie,

Le Courrier du Livre, 2010, p. 187)

 

http://http://www.memoires-tsiganes1939-1946.fr/programmation.html

 

Cliquez sur :

Marche commémorative de l'internement des Tsiganes et Gens du Voyage dans le camp de Linas-Montlhéry, dans l'Essonne, parrainée par Tony Gatlif

 "Liberté", film de Tony Gatlif sur la déportation et l'extermination des Roms par les nazis, sous Vichy

Ederlezi, la fête des Rroms pour la Saint-Georges, annonçant les vacances du printemps, le 6 mai

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 17:07

A 30 km au sud de Mostar,

 

le village turc de Pocitelj,

 

en Bosnie-Herzégovine.

 

 Pocitelj7.jpg

 

Fortifié pour résister à l'invasion ottomane,

ce village fut cependant conquis en 1471. 

 Pocitelj3.jpg 

 Pocitelj6.jpg

 

Pocitelj2.jpg

 

Pocitelj1.jpg

 

L'Islam est profondément implanté en Europe depuis des siècles.

 

Il est essentiel, pour aller au-delà des oppositions de façade,

de pénétrer l'essence de cette manifestation.

 

"Les Chants du pauvre Yunus",

du Turc Yunus Emré (Ed. Arfuyen),

sont extraordinaires de vérité humaine.

 

Aussi :

"Paroles d’un soufi", de l'Iranien Kharaqâni (Seuil, 1998).

  http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/pensees-dun-sage-soufi.php

 

« Alexandre en Quête de l’Eau de la Vie »  

 d’après Le Roman d’Alexandre de Nezâmi.

 

 

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/la-quete-de-leau-de-vie.php

 

 

Les soufis Nasafi et Ibn'Arabi.

http://dodecalogie-appliquee.wifeo.com/-les-soufi-nasafi-et-ibnarabi.php

 

LES DERVICHES TOURNEURS D'ISTAMBUL ET LE TOMBEAU DE RUMI

 

etc.

 

23449 1574

 

 

Repost 0

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens