Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 15:23

Au monastère franciscain de Split (Croatie),

 

ce tableau remarquable :

 

Marie, Mère Universelle,

 

maîtrise le Dragon-Vouivre des énergies telluriques :

 

 

arieSplitFranciscains.jpg

 

Dans la mandorle, cette vulve de la deuxième naissance,

 

entourée par les anges symbolisant les énergies cosmiques,

 

Marie, l'une des multiples manifestations de la Mère Universelle,

 

a les pieds sur le croissant de lune.

 

La Lune réfléchit la Lumière du Soleil Christique.

 

Sous la Lune, le Dragon-Vouivre des énergies telluriques,

 

représentant la Matière brute maîtrisée, fécondée par l'Esprit.

 

Que symbolise la virginité de Marie ?

 

"La Matière Immaculée = exempte de Mal".

 

(Platon le Karuna, Le Mal, l'Innocence, la Connaissance, Editions de la Promesse, 2010, p. 9)

 

La Langue des Oiseaux le confirme :

 

Mar : Mère,

depuis le Principe et selon l'axe juste de la Manifestation (I)

 de l'Humain véritable (E).

 

  Dans l'île de Hvar, en Dalmatie croate, les façades des églises s'ornent de la Roue du Bouddha, introduite ici sans doute par Marco Polo !

 

LA MERE UNIVERSELLE, MERE-VEILLEUSE VEILLE SUR SES ENFANTS

 

L'ANDROGYNIE DE LA MERE UNIVERSELLE, SERPENT PREMIER !

 

glycon.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 18:40

Dans l'île de Hvar, à Jelsa,

 

en Croatie, dans la province de Dalmatie, 

 

 

jelsa-coucher.jpg

 

  JelsaVue2.jpg

Symbole bouddhiste par excellence,

Petit port tranquille, avec son église,

 

la Trg Sv Ivana, du XVIe siècle : 

 

 

JelsaEglise1.jpg

 

sur la façade de laquelle se trouve...

 

 

JelsaEglise2.jpg

 

 JelsaEglise3.jpg

 

une roue à dix rayons ! 

 

A quelques pas, au carrefour des ruelles,

 

une chapelle  baroque,

 

Crkva Sv Ivana (Saint-Jean) :

 

JelsaChapelle1.jpg

 

avec une roue à huit rayons !

 

JelsaChapelle2.jpg

 

Encore plus belle, et mise en valeur !

 

Est-ce une représentation de la Roue du Bouddha

 

que Marco Polo aurait ramenée d'Orient ?

 

Il est né dans l'île voisine de Korkula.

A son retour de Chine, il a commandé la flotte vénitienne

qui a subi une défaite navale contre Gênes

au large de l'île de Hvar.

Il a été prisonnier en 1298, durant un an,

 dans l'île voisine de Lumbarda.

C'est en prison qu'il a dicté ses mémoires

 à l'écrivain Rusticello de Pise.

 

 

 Cette Roue est la copie de la "Roue du Dharma" 

 

représentant l'enseignement du Bouddha : 

 

 80px-Dharmacakra svg

 

st l'éthique qui centre l'esprit et le stabilise,

"- ses 8 rayons sont la sagesse, l'intelligence du discernement

   qui s'exprime dans " le noble sentier octuple "

                                            ( les actions justes ),

- et le cerceau qui l'entoure

   est l'indispensable absorption méditative

                    qui donne sa cohérence à l'ensemble ...

 

Les deux biches qui l'accompagnent

rappellent le premier enseignement que le Bouddha

                donna à Sarnath au Parc des gazelles. "

 

RoueDharmaAntilope.jpg

 

Sur : http://letourbillonmasquepointdeux.blogspace.fr/2245795/Le-jargon-bouddhiste-2-La-roue-du-Dharma/

 

 

MandalaRoue.jpg

 

   Au centre de ce Mandala, la Roue du Dharma.

 

 

Lire :

http://dodecalogie-appliquee.wifeo.com/-lenseignement-du-bouddha.php

 

 

logo.jpg

 

 

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 06:05

Les traces de Gargantua en Eure-et-Loir

 

 

  Gargantua, transportant des pierres dans sa hotte, les semait un peu partout, ce qui donnait des dolmens, des menhirs, des pierres dressées, des palets, qui transformaient les paysages.

 

 Voici, sur le site, http://tikayu.unblog.fr/2008/02/22/gargantua-roi-duthopic/ ceux qui sont répertoriés :

  

" - Alluyes possède un Palet de Gargantua.

 Maintenon- le menhir dit But de Gargantua est situé en limite des communes de Maintenon et de Saint-Piat (lieu dit Folie), sur le C.D. 6, où se trouve le site archéologique de Changé. Il est classé monument historique depuis le 23/10/1974. Des visites de groupes sont organisées sur le site. Pour en savoir plus consulter le site http://www.dominiquejagu-archeo.com

 

- au nord de Bonneval, à la Plaine d'Ambré, se situe le Palet de Gargantua ou Pierre Coupe (demi-dolmen)

- il existe près de Montlouet un autre Palet de Gargantua, le “dolmen des Aulnaies”, associé à un menhir.,

- la Quillette de Gargantua (menhir) se trouve à Saint-Denis-les-Ponts, au lieu-dit Roche.

- le menhir de Croth est un gravier laissé par Gargantua.

Toury, pierre-de-G- un dolmen est un gravier provenant de la chaussure de Gargantua, alors qu'il se rend à Orléans. La Pierre-de-Gargantua se trouve à Toury, près de Pithiviers.

- le menhir Pierre de David est, à Langey (fief de Rabelais), un gravois de Gargantua qui continue de pousser et tourne sur lui-même.

- on signale à Nottonville et à Epieds-en-Beauce des dolmens dits “Palets de Gargantua”.

- le Palet de Gargantua ou “Mère aux Cailles”, à Talvoisin (commune d'Ymeray), est un mégalithe sur lequel Gargantua se serait assis. Les femmes en mal de mari ou d'enfant venaient s'y asseoir ou se frotter pour être fécondes. "

 

A Gallardon s'élève la dent de Gargantua.

 

  Le Menhir la Butte-aux-Cailles, classé monument historique, est honteusement laissé à l'abandon et vandalisé par les graffitis :    

  Mere-aux-Cailles3

 

Comme au menhir du Paly, dans l'Essonne, des rites de fécondité ont eu lieu. (MEGALITHES DE L'ESSONNE 

 

  Le Palais de Gargantua n'est pas une pierre dressée mais une grande pierre plate au milieu d'un champ, une deuxième pierre plus petite se trouve à côté :

 

Palet-et-son-frere-1-.JPG

 

 

palet-de-G3.JPG

 

Renseignements et photographies ont été communiqués

par Mariké Van der Horst

que nous remercions vivement.

 

L'ENERGIE DE GARGANTUA, SES TOMBES ET LES MONTS GARGAN

 

GARGANTUA, LE CULTE DE LA FECONDITE ET... SAINT GORGON

 

 

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/gargantua.php

  

 

 

glycon.jpg

 

 

 

 

 

A Gallardon 

Repost 0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 14:29

"Un tramway

nommé désir"

de Tennessee Williams

mise en scène de Nikolaï Kolyada

spectacle en russe surtitré

 

NicolaI.jpg

Le Mardi 5 octobre à 20h30

Tarif : 12€ / 10€

Réservations au 01 60 85 20 85

 

retrouvez tout le programme du Théâtre

sur www.theatre-bretigny.fr

 

 THÉÂTRE BRÉTIGNY

SCÈNE CONVENTIONNÉE DU VAL D’ORGE

Espace Jules Verne

Rue Henri Douard

 

91220 Brétigny-sur-Orge

 
Repost 0
26 septembre 2010 7 26 /09 /septembre /2010 17:27

Près de la gare saint-Lazare,

 

jouxtant le boulevard Malesherbes,

 

l'église Saint-Augustin illustre les quatre vertus,

 

celles de la Voie de la Chevalerie.

 

 

 SN852943-copie-3.JPG

 

La Force : Feu, Eau, Air en Soi, dans sa Terre,

la maîtrise des quatre éléments terrestres.

 

 SN852947.JPG

 

 

La Tempérance,  

durant tout le temps de l'errance sur cette terre. 

 

 

SN852956.JPG

 

 

La Justice, pour être dans la justesse,

en accord avec la Providence divine.

 

 

SN852969.JPG

 Photographies : Kinthia Appavou.

 

La Prudence, celle du serpent,

comme le rappellent les Evangiles.

Ces quatre vertus sont rappelées dans le Tarot de Marseille.

 

 

Ce sont les quatre vertus de la chevalerie terrestre

puisque, comme le rappelle Maître Eckhart

dans l'un de ses sermons,

"l'homme vertueux n'a pas de vertu" !

 

Lire : Emmanuel-Yves Monin, De la Chevalerie à la Libération, 1990, Point d'Eau.

 

 Dans l'église Saint-Martin de Monaco, les vitraux mettent en valeur la Chevalerie  

 

AU CHATEAU DE PUIVERT, EN PAYS CATHARE, UNE TAPISSERIE RETRACANT LES ETAPES DE LA QUETE DU GRAAL

 

 

logo.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 11:15

 gallardon-03.jpg

 

Les chapiteaux de l'église de Gallardon (Eure-et-Loir)

 

montrent Adam et Eve avant la "chute".

 

La fondation de l'église date du début du XIème siècle. Il existait une petite ville autour du château fort. L'évêché était sous la direction de l'évêque Fulbert (de 1007 à 1028).

 

gallardon-14.jpg

Eglise Saint-Paul de Gallardon.

   

« Cette ville est remarquable par de nombreux dolmens, menhirs et polissoirs  présents sur le territoire communal et les communes proches. Elle avait aussi une source à laquelle était attaché un pèlerinage quasi hebdomadaire et qui était dédiée à la Vierge. Ce qui est intéressant, c'est que, sur les colonnes du XIIe siècle, à l'entrée de l'église, se trouvaient de part et d'autre des représentations d'Adam et Eve.
Adam entouré d'un serpent à 3 circonvolutions et Eve entourée de 2 monstres appelés des Guivres dans la région. Il me semble évident que ce sont des Vouivres. Le bulletin de la SMF ne les mentionne pas, ni aucun autre écrit de ma connaissance. Je me suis dit que vous ne les connaissiez peut-être pas.  Je vous envoie donc les photos de ces colonnes en plusieurs envois en vous en souhaitant bonne réception. Vous pouvez bien sûr les utiliser comme il vous plaira si vous les trouvez d'un intérêt. »

                                           Marike van der Horst,  membre du GIDFMF

 

 gallardon-09   GgallardonADAM1.JPG

 

© Photos Marike van der Horst.

Il ne s'agit pas d'une représentation traditionnelle d'Adam et d'Eve autour de l'arbre : ils sont autonomes.

On peut légitimement penser que les Serpents-Dragons-Vouivres, les Guivres, enseignent à Adam la Langue des Oiseaux, c'est-à-dire la Connaissance. Il les tient bien en main. On peut voir, sur ce sujet, les illustrations du site http://langue.des.oiseaux.free.fr/ 

GallardonADAM2.JPG

GallardonADAM3.JPG

 © Photo Marike van der Horst.

Les Guivres , ou Vouivres, forment des entrelacs qui sont à rapprocher des entrelacs celtes qui ornent le chapiteau d'Eve.

Est représenté ici l'Adam primordial qui n'a pas mangé symboliquement la pomme de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, puisqu'Eve la tient encore dans sa main droite.

GallardonEVE1.JPG

 © Photo Marike van der Horst.

La demi-mandorle qui entoure Eve marque sa féminité par la stylisation de sa chevelure. Elle est entourée de fleurs qui évoquent l'Eden. Elle a cueilli la pomme, mais ne l'a pas donnée à Adam ; elle est entourée de deux Dragons-Vouivres qui s'intéressent curieusement à son ventre !

 

GallardonEVE2.JPG

© Photo Marike van der Horst.

Le Dragon-Vouivre ailé situé à sa gauche semble toucher de sa langue le ventre bien rond d'Eve. Sa silhouette pourrait presque faire penser à un oiseau se terminant en queue de serpent.

GallardonEVE3.JPG

© Photos Marike van der Horst.

 Ici, la pomme est bien visible dans la main d'Eve. La langue vrillée du Dragon touche son ventre.

GallardonEVE4.JPG

© Photo Marike van der Horst.

Le Dragon ailé de droite ouvre grand sa gueule sur le ventre rebondi d'Eve, mais il ne semble pas la mordre.

Ces deux Serpents-Dragons n'enseigneraient-il pas aussi la Langue des Oiseaux, la Connaissance, à l'enfant à naître, conçu avant la chute ?

Il pourrait s'agir du couple Adam et Eve primordial, d'avant la chute. Adam n'a pas encore consommé la pomme symbolique ; Eve est enceinte d'un enfant qui n'est pas touché par "l'erreur à l'égard de l'Origine" (Karuna) et qui reçoit ainsi la juste connaissance qui se perpétuera dans sa descendance. Selon les écrits gnostiques, il pourrait alors s'agir de Seth qui enfanta Enoch.

Mais, comme il est dit dans l'article précédent, le Serpent représente symboliquement le système cérébro-spinal : 

Le serpent de la Genèse représente symboliquement le système cérébro-spinal, d'après le Yogi Srî Yukteswar

 

 

logo.jpg

Repost 0
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 14:14

LE SERPENT DE LA GENESE

 

REPRESENTE SYMBOLIQUEMENT

 

LE SYSTEME CEREBRO-SPINAL

 

par Kinthia Appavou

 

 

 

 

Portail de la cathédrale Notre-Dame, Paris.

  

 

Une explication formulée par Srî Yukteswar[1] (1885-1936) concernant la Genèse suscite l’étonnement et la réflexion, car de toute évidence, elle évoque de manière non fortuite les écrits des gnostiques [1A] qui ont été retrouvés à Nag Hammadi (Egypte) en 1945 ainsi que certains paragraphes de L'Evangile de Philippe :

 

« La Genèse est profondément symbolique ; une interprétation littérale ne permet pas de la comprendre, expliqua-t-il. L’arbre de vie, c’est le corps humain. (…).

Le serpent représente l’énergie du système cérébro-spinal[2], lovée sur elle-même, qui stimule les nerfs sacrés. Adam, c’est la raison, Eve, le sentiment. Lorsque l’affectivité, ou conscience d’Eve, inhérente à chaque être humain, est dominée par l’impulsion sexuelle, la raison, ou Adam, succombe.[3]

 

SysCerebroSpinal.jpg

 

Ensemble du système cérébro-spinal,

vu de profil par le côté gauche.

 

Dieu a créé le genre humain en matérialisant les corps de l’homme et de la femme par sa puissance de volonté ; il leur conféra le pouvoir de se reproduire de la même manière divine, immaculée.[4] Comme il avait jusqu’ici limité sa Puissance créatrice au règne animal, régi par l’instinct et privé de la plénitude de l’intelligence, Dieu a créé les premiers corps humains, symboliquement nommés Adam et Eve. Pour accélérer leur évolution ultérieure, il leur transféra l’âme, ou essence divine, de deux animaux.[5] La raison prédomine chez l’homme ou Adam, chez Eve, la femme, le sentiment. Telle fut l’expression de la dualité ou polarisation sous-jacente au monde des phénomènes. La raison et le sentiment communient dans la joie aussi longtemps que l’esprit humain n’est pas dupé par l’énergie serpentine des inclinations animales.  » [6]

 

Depuis Darwin, on sait à partir de quels animaux l’évolution des corps humains s’est faite. Les paroles de Srî Yukteswar nous mènent loin dans la réflexion sur ce que nous sommes en tant qu’êtres humains et aussi sur le Pouvoir Créateur de l’homme lorsque celui-ci n’est pas coupé de son Père. Il s’agit bien de la Conception Immaculée[7] pour celui qui unifie les deux parts de lui-même, symboliquement Adam et Eve.

Ce mariage, cette hiérogamie, sur laquelle L'Evangile de Philippe revient constamment, rejoint tout ce que les traditions disent lorsqu’il est question de ces deux énergies que sont l’homme et la femme, la force spinale (raison) et la force astrale (sentiment). Mais il ne faut pas oublier que ce qui est perverti, c’est « l’esprit contrefait», c’est-à-dire l’esprit contre-nature, qui fait du sexe l’objet de sa perversion.

 

Nicole Daumard a parfaitement commenté L'Evangile de Philippe et notamment ce passage :

« La chambre nuptiale n’est pas pour les animaux, ni pour les esclaves ni pour les femmes impures, mais pour des hommes libres (éleuthéros) et des vierges (parthénos). » (Evangile de Philippe, 61a).

« L’homme animal n’a pas accès à la chambre nuptiale céleste ; ni l’homme esclave du prince de ce monde : les forces de la nature ou “archontes” ; ni les impurs, c’est-à-dire ceux qui cherchent encore et toujours le vrai bonheur dans le plaisir charnel ou matériel, et n’ont pas connaissance de la transmutation de la pulsion sexuelle en un désir spirituel et une force spirituelle. Mais la vie terrestre est là pour nous en montrer la voie à travers toutes les souffrances et désillusions qu’elle nous réserve, et c’est peut-être le secret de la vieillesse qui, ayant plus ou moins reconnu les limites du désir sexuel, peut nous faire entrevoir son autre dimension, ou tout au moins nous y préparer comme dans une “solitude intérieure” acceptée.

 

 La-20femme-serpent-20ou-20M-C3-A9lusine-20--20Ch-C3-A2teau-.JPG 


La Vouivre du château de Pierrefonds (Oise).

 

La chambre des amours divines est réservée aux âmes libérées de ce monde et redevenues vierges par la renaissance dans la vérité : la connaissance de l’unique réalité, de l’unique nécessaire, l’astral pur de la Fraternité où règne Christ. “Beaucoup se tiennent devant la porte, mais seuls les solitaires entreront dans la chambre des noces” (Evangile de Thomas, 75). Les “solitaires”, ceux que la Gnose, la connaissance du monde de l’Esprit, a fait redevenir “libres et vierges”. Ces solitaires ne sont pas des ascètes retirés au  désert, mais des êtres humains vivant au sein de la vie de ce monde, qui ne refusent pas la relation sexuelle avec leurs conjoints, mais qui, au tréfonds d’eux-mêmes, ont rencontré une dimension qui n’est pas de ce monde et vivent dans cette dimension une vie qui n’est plus du tout de ce monde. Là ils sont “solitaires”, c’est-à-dire sans liaison avec le monde ordinaire, ils sont “vierges” c’est-à-dire en train de se délivrer des croyances erronées et des illusions maléfiques concernant ce monde et surtout eux-mêmes, et de ce fait ils deviennent donc “libres”. Ici il n’y a pas opposition entre femme et homme comme on pourrait le croire. La féminité était associée – et elle l’est peut-être toujours dans un certain sens – à l’impossibilité de se libérer des pulsions naturelles de ce monde. (…). Ainsi le “solitaire”, au comble du désespoir terrestre, est bientôt au comble de la félicité la plus profonde des profondeurs de son être, car il n’a plus rien en lui que cette attirance irrésistible vers la source de sa félicité lumineuse, comme si une étoile avait soudain surgi dans sa misérable chair terrestre et illuminait l’obscurité de son cœur, coupant tous ses liens avec le monde. Etoile scintillante, la pierre philosophale, pierre précieuse et cristalline qui étincelle de tous ses feux, trésor du Graal, la coupe sacrée qui reçoit l’Eau vive. »[8]

 

  Ch-C3-A2teau-20de-20Pierrefonds-20-28Oise-29-1-.JPG

  Château de Pierrefonds (Oise)

 

Mais pour dégager la voie de l’énergie serpentine afin qu’elle s’écoule librement de bas en haut et de haut en bas, on comprend qu’il est nécessaire de désincruster son mental de tout ce qui l’encombre, à savoir les obsessions, les phantasmes divers et variés, les peurs, les désirs, qui la plupart du temps tournent ou ont pour objet le sexe dont nous serions encore esclave.

 

 

La société moderne ne fait rien pour libérer l’homme de cet esclavage, bien au contraire : elle tend à le maintenir encore plus prisonnier de cet aspect éphémère de lui-même en donnant aux hommes le sentiment d’êtres impuissants alors même que leur énergie sexuelle suit la loi naturelle du corps humain.

Car le corps est soumis à des cycles qui nous permettent de faire des passages vers une plus grande maturité : de même que la puberté a constitué un passage de l’adolescence à l’âge adulte, de même la ménopause ou l’andropause constituent des passages vers la sagesse que nous devons acquérir en fin de parcours, le détachement vis-à-vis du corps que nous quitterons durant la vieillesse.

Ce qui est certain, c’est que si nous n’atteignons pas ce détachement et que nous ne réussissons pas à transmuter l’énergie sexuelle, nous ne serons jamais libres.

Or les maturités du corps nous offrent la possibilité de véritablement « grandir ». Et plutôt que de lutter contre, comme le fait la société contre-nature, qui maintient la peur de la vieillesse et la peur de la mort, nous pouvons décider d’accompagner ces transformations, de les vivre totalement, entièrement, pleinement, sans en faire un problème, et accepter sereinement l’étape de la mort  quand elle viendra, car elle viendra inévitablement.

 

 

Shri-Yukteswar.JPG

Srî Yukteswar

 

LE SERPENT PREMIER A L'ORIGINE DE LA CREATION

 

LE SERPENT KUNDALINI

  


 

[1] Sri Yukteswar Giri (aussi orthographié Sriyukteswar Giri et Sriyukteshvar Giri) (10 mai 1855 - 9 mars 1936) est le nom monastique de Priyanath Karar (aussi orthographié Preonath Karar), le guru de  Paramahahansa Yogaananda.

Sri Yukteswar fut Jyotisha (astrologue védique), yogin et un commentateur éclairé de la Bhagavad Gita et de la Bible. Ce fut un disciple de Lahiri Mahasaya de Varanasi et un membre de la branche Giri de l'ordre des Swamis . Yogananda le nommait Sri Yukteswar Jnanavatar, ou "Incarnation de la Sagesse" (Wikipedia)

[1A] Pour les textes gnostiques, se référer aux textes traduits par la Bibliothèque Copte de Nag Hammadi (BCNH).

[2] Cérébro-spinal (du latin cerebrum = cerveau, et spina = épine) : qui appartient au cerveau et à la  moelle épinière. - L'axe cérébro-spinal ou encéphale-médullaire constitue, chez les vertébrés, le système nerveux central, logé dans le canal rachidien et le crâne, par opposition au grand sympathique. (http://www.cosmovisions.com/cerebrospinal.htm)

[3] Voir Genèse, III, 12-13 :

 « Le glébeux dit : “La femme qu’avec moi tu as donnée

m’a donné de l’arbre, elle, et j’ai mangé.”

IHVH Elohim dit à la femme :  “Qu’est-ce que tu as fait ?”

La femme dit : “Le serpent m’a abusée et j’ai mangé.”  (Traduction  A . Chouraqui)

[4] Voir Genèse, I, 27-28 :

« Elohim crée le glébeux à sa réplique,

à la réplique d’Elohim, il le crée.

Elohim les bénit. Elohim leur dit :

“Fructifiez, multipliez, emplissez la terre, conquérez-la.

Assujettissez le poisson de la mer, le volatile des ciels,

Tout vivant qui rampe sur la terre.” (Traduction  A . Chouraqui)

[5] Voir Genèse, II, 7 :

« IHVH Elohim  forme le glébeux –Adam, poussière de la glèbe – Adama.

Il insuffle dans ses narines haleine de vie :

Et c’est le glébeux, un être vivant. » (Traduction  A . Chouraqui)

[6] PARAMAHANSA YOGANANDA, Autobiographie d’un Yogi, Editions Adyar, p. 179-180.

[7] Lire le chapitre « La Conception Immaculée » dans Le Miroir symbole des symboles : http://miroirsymboledessymboles.wifeo.com/-la-conception-immaculee.php

[8] In http://www.histoire-christ-gnose.org/Evangile%20de%20Ph.pdf, p. 19.

Nicole Daumard a publié L’Evangile de Philippe librement commenté et restitué, Editions Alethia, Paris.

 

 

logo.jpg

 

 

 

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 08:48

Saint Roch,

 

ce saint de la ferveur populaire,

 

guérisseur de la peste à la fin du Moyen Âge,

 

grand marcheur qui n'a rien écrit, rien prêché,

 

qui n'a fondé aucun ordre religieux,

 

que la papauté a récemment rayé

 

du calendrier chrétien,

 

patron des tanneurs de peau,

 

des boulangers, des voyageurs, des exclus,

 

est aussi le patron des chirurgiens.

 

EglGuérard1  

Eglise de Guérard, en Seine-et-Marne.

  

 EglGuerard3.JPG

 

 

EglGuerard2.JPG

 

  http://saint-roch-guerisseur-pestes.wifeo.com/patronages.php

 

logo.jpg

 

 

 

Repost 0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 14:59

 Serpent, Oiseaux

 

et Enseignement de la Langue des Oiseaux

 

 

Voici un commentaire envoyé par Kinthia Appavou à propos de celui de Ior concernant son article :

 

DE SAINT-PIERRE-LE VIEUX A MAILLEZAIS : MELUSINE, GARGANTUA ET RABELAIS

 

 

"Je rejoins tout à fait le commentaire fait par IOR, car l'image des oiseaux-serpents me fait penser à une autre image équivalente que nous avons publiée dans La Vouivre un symbole universel (Editions Ediru, page 140) : il s'agit du chapiteau de l'église de Colombiers (Poitou) où l'on voit un homme dont les jambes écartées se terminent par des oiseaux à queue de serpent, lesquels lui soufflent à l'oreille la Langue des Oiseaux (à ce propos, lire le magnifique livre d'E. Yves Monin, Hiéroglyphes Français et Langue des Oiseaux).

 

 

 

LangueDesOiseaux2.jpg

 

Dessin de Flamia, d'après photo.

 

 

Par ailleurs, nous savons que dans la tradition hindoue notamment, les Vedas furent l'objet d'une révélation auditive, "directement entendus" par les Rishis (littéralement, "voyants"). C'est le cas de tous les textes dits sacrés, en principe, s'ils sont véritablement "sacrés".

De même, la parole est "sacrée" lorsqu'elle coule de source : c'est le Verbe Créateur, et en font foi les Enseignements oraux des véritables maîtres spirituels en tous lieux et en tous temps.

Nul ne peut parler de la résonance qu'impliquent en chacun ces Enseignements tant la perception en est intime. 

 

Il est remarquable de voir que le village s'appelle Colombier

et que les jambes du personnage, féminin ou assexué,

se transforment en colombes !

 

Voici le chapiteau de l'église Saint-Pierre-le-Vieux à Maillezais dont il s'agit :

 

SN852791

 

  

Par ailleurs, dans notre livre "Le Miroir symbole des symboles" (épuisé chez Dervy-Livres mais en partie lisible sur http://miroirsymboledessymboles.wifeo.com/-la-perte-des-certitudes-et-la-vision-veritable.php), nous avons fait remarquer que  le "Voir" des anciens Voyants, qu'ils soient Toltèques ou Rishis, signifiait, dans la Langue des Oiseaux : V-Oïr

 

"Alors, paradoxalement, "Voir est une façon particulière de sentir que l'on sait quelque chose sans l'ombre d'un doute."[23]
"Voir; V-oïr, c'est entendre le rassemblement unitaire du binaire"[24], entendre le Son inaudible qu'écoute Milarepa portant la main à son oreille.
Oïr[25],vieux mot français pour ouïr.
"Le veoir de cet oïr..." selon l'expression de Marguerite Porete.
Aussi le mot miroir peut-il s'entendre : mir- oïr, la guérison par l'entendement ! 

MMilarepa.jpg 
Milarepa à l'écoute du Son inaudible.


Miroir : M (Aime) Ir (aller) Oïr (ouïr)
Ou Mir (latin mirari : s’étonnant - Oïr) ;
Ou Mire (guérison) - Oïr.
[23] - Voir. Carlos Castaneda, Les enseignements d'un sorcier yaqui.
[24] -EMMANUEL (Yves MONIN) - Livre des Structures (inédit).
[25] - Le Miroir des Ames Simples et Anéanties ... .- Paris : Albin Michel, 1984,p. 270.  

 

 

 http://langue.des.oiseaux.free.fr/

 

 

logo.jpg

Repost 0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 18:32

Dans la vallée de la Maira,

 

carte-maira.jpg

 

au Piémont,

 Maira05.jpg

 

Maira.

 

cette peinture de sainte Marguerite

 

domptant le Dragon-Vouivre,

 

sur les murs d'un oratoire en ruine :

 

Vallee-de-la-Maira--aout-2010-043.jpg

  Photo Kathy Dauthuille.

 

 Elle a acquis la maîtrise des Energies Telluriques,

 

les Energies de la terre Mère.

  

Voir :

 

SAINTE MARGUERITE DOMPTANT LA VOUIVRE 

 

 http://regorm.free.fr/articles/projet.html

 

 

glycon.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens