Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 10:18

Les Derniers Trouvères apprivoisent la Vouivre

de Saint-Ursanne en Suisse !








http://www.lesdernierstrouveres.com/

&&&

Repost 0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 21:01

Le Dragon inspire toujours les artistes !


 


 

L'artiste contemporain Beppo,
auteur du Dragon
.


Merci à toutes celles et à tous ceux qui participent à ce blog
par l'envoi de leurs photographies, de leurs réflexions et de leurs commentaires.

***



Repost 0
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 05:37

Contes des  « Rêves des Ors-Donnés »

 

à la Médiathèque de Brétigny-sur-Orge.

Espace Jules Verne, rue Henri Douard

 

Le samedi 18 octobre 2008 à 16H45.

 

***
Voir :

http://fontaine-jouvence.over-blog.com/


*****
CONTER AU GRE DE LA VOUIVRE

link

 

Repost 0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 17:41

Le Dragon dévorant

 


Musée de Metz.
 

 

Le Dragon-Vouivre, pour maints peuples, représente l’Energie, et celle-ci a une telle force que, si l’on ne la maîtrise pas, on peut être dévoré par elle ! Il s’agit là en quelque sorte de l’homme dévoré par ses passions.

( voir : http://intelligence-en-debat.over-blog.com/)

 

&&&

 

La Tarasque de Noves

 

  

La Tarasque en pierre de Noves
(Bouches-du-Rhône)
Musée Calvet, Avignon. III-IIe siècles.



 Monstre terrifiant, la Tarasque de Noves a le dos écailleux, des griffes monstrueuses plantées sur deux têtes posées sur ses pattes arrière. De sa gueule dépasse encore un membre de l’homme qu’elle vient de dévorer. Son phallus est en érection. Pour certains, c'est un lion, pour d’autres, un monstre mi-homme mi-loup !

 « Découverte au pied de l’oppidum au gué de Bonpas sur la Durance, il est caractéristique de la statuaire zoomorphe du midi de la Gaule en bien des points : il s’agit d’un lion à crinière fournie et à longue queue. La gueule ouverte découvre des dents acérées et menaçantes, manifestement en train d’engloutir le bas du corps d’un humain qui tente désespérément d’échapper au monstre en s’appuyant des avant-bras – encore visibles - sur ses griffes mais en pure perte.

Par ailleurs, le lion en question pose ses pattes griffues sur deux têtes humaines coupées pourvues de moustaches bien gauloises »

 

(« Sur les pas de la tarasque et du drac, maîtriser son dragon intérieur » sur http://laurencefritschory.eu/tarasqueitinerairedrac.aspx )

 

&&&

 

Jason et le Dragon

 

 

 

Athéna est face au dragon gardien de la Toison d’Or qui vomit Jason.
Coupe de Douris (480 av. J.-C.)

 

Jason, à la tête des 50 Argonautes embarqués sur le navire Argos, est parti en Colchide pour trouver la Toison d’Or garante de la prospérité.


 


Combat de Jason contre le dragon

d’après Salvator Rosa.

 

 

 

&&&

 

 

Le dieu aztèque Quetzalcoatl

 

 

 

Le Serpent Quetzalcoatl dévore un homme.

    Codex Borbonicus ou codex indigène du Mexique central,

manuscrit sur écorce.

 

 

 

&&&

 

 

Celui qui maîtrise l’Energie chevauche alors le Dragon-Vouivre, puis le dompte à ses pieds.

 

 

Voir dans ce blog :

 

L’Initiable, lui, dévoré par le Dragon-Vouivre, en sort transformé.

 

            Voir :  SAINTE MARGUERITE ET LA MAITRISE DU DRAGON (16/09/2007 publié dans : Saints et Dragons )

   L'INITIATION DANS LE VENTRE DE LA BALEINE : JONAS (01/07/2008 publié dans : Saints et Dragons )

Repost 0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 20:27

LA VOUIVRE ET LES PINS DES LANDES

 

 

 

Alors que certains pins poussent  droit vers le ciel,
d’autres se contorsionnent,

 

 

 font retour à la terre avant de se redresser,

 

 voire se dédoublent en étranges formes quasi symétriques ! 

 


      

 © Photos Jacques Rouxel.



       La jonction des énergies telluriques et des énergies cosmiques a pour résultante le champ magnétique terrestre et ce champ subit donc leur double influence. « Notre planète se comporte comme l’armature négative d’un immense condensateur dont l’autre partie, le cosmos, serait de charge positive. » (J. C. Fabre, Maison entre ciel et terre, Arista, 1986, p. 42).
 
  
      Le dragon-vouivre est le symbole des énergies telluriques qui forment des réseaux maintenant connus. Le plus important est le réseau de Hartmann dont un forestier dit : « Tout d’abord, contrairement à ce qui est généralement admis, les mailles du réseau de Hartmannn ne sont pas toujours rectangulaires, et leurs dimensions varient. D’autre part, les bandes qui le constituent ne sont pas rectilignes mais ondulantes (certains disent sinusoïdales). Elles sont globalement orientées nord-sud et est-ouest. » (B. Guay, « Les arbres sous influence tellurique », Revue Les Quatre Saisons du Jardinage, n° 68, mai/juin 1991, p.48)
      La longueur des mailles est variable et la largeur des bandes de l’ordre de 25 cm.

      Le réseau de Curry, en diagonale par rapport au premier est d’un maillage variable. « L’allure générale du maillage est fortement perturbée dans sa régularité par les passages d’eau souterrains (resserrement des mailles à l’aplomb), des failles (modification d’orientation du réseau), les lignes électriques à moyenne et haute tension, les lignes de chemin de fer, etc. » (idem).
     « Les forces telluriques sont (…), en quelque sorte, la “Charpente Magnétique et Electrique” de la Terre dont l’activité continuelle a pour but D’ALIMENTER LA TERRE PAR SA REALITE SUPERIEURE. » ( Karuna, L’Instruction du Verseur d’Eau)
      Aux intersections des « nœuds radiants » s’observent les énergies les plus intenses et sont des points d’impact de la foudre.
     De même pour les arbres malades : « Chaque fois que je me suis trouvé en présence de plantes présentant des protubérances, j’ai pu vérifier qu’elles étaient placées sur un nœud du réseau Hartmann associé à une anomalie de terrain. » (J. C. Fabre, Maison entre ciel et terre, Arista, 1986, p. 46)
     Les arbres fendus par le gel ou la foudre se trouvent empiéter sur l’intersection des bandes, tout comme les arbres malades ou présentant des tares. Par contre, les fourmilières y prospèrent !
     Ainsi les arbres tordus, comme ceux photographiés, doivent se situer dans des nœuds telluriques au contraire de ceux qui poussent verticalement.

 

© R.R. Mougeot  (Voir La Vouivre un symbole universel, chap. « Les courants telluriques », éditions EDIRU, 2006)

 

Voir : http://regorm.free.fr/ouvrages/livres/vouivre.html

et le site d'un géobiologiste : http://www.art-du-lieu.com/

 

 

 

 

 

 

 

 
Repost 0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 14:19

Conte et causerie autour du

 

« Signe de Jonas » 

 

par Robert-Régor Mougeot,

le mercredi 10 septembre,

au Cabinet de Groupe, chez Patricia Martin,

18 bis avenue P. Auguste, 75011, 1er étage, tél. 01 46 71 35 73,

à 19H 30, participation 10 euros.

(places limitées : il est prudent de s'inscrire)

 

 

« Si Jonas m’était conté » d’après Le livre de Jonas dans la Bible :

- La mission de Jonas, sa fuite et la tempête

- Jonas, avalé par le grand poisson, se tourne vers la Source de Vie

- La mission de Jonas

- L’illumination de Jonas

  

 

Quelques commentaires :

Les traductions

Les interprétations du Zohar, des Kabbalistes et du Coran

 

Le symbolisme dans le conte

La mer, la tempête

Le grand poisson, la baleine

Le ventre de la baleine et la caverne initiatique

La vie re-suscitée

 



 

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/

Repost 0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 10:25

LA VOUIVRE DANS LA CORDILLÈRE DES ANDES

  DE LA BOLIVIE AU PÉROU


   

Le serpent-vouivre dessiné par la route
qui monte depuis la vallée jusqu’au Machu Picchu,
 la cité perdue des Incas


 Voir http://soleildesandes.over-blog.com/

 DE LA PAZ AU LAC TITICACA (27/07/2006 publié dans : soleil des Amériques )

                - DE LA PAZ AU LAC TITICACA –

- LA CORDILLERE DES ANDES   ET LE CULTE DU SOLEIL

- LA PAZ ET L’ACCUEIL DES CHAMANS

- TIWANAKU, 250000 ANS DE MYSTERE

- VERS LE LAC TITICACA, CETTE MER D’EAU DOUCE


 
VERS L'ILE DES OUROS (28/07/2006 publié dans : soleil des Amériques ) 

                - L'ILE DU SOLEIL, LE CENTRE ENERGETIQUE DE LA CORDILLERE, ET L’ILE DE LA LUNE

- DE COCABAMBA A L’ILE DES OUROS

- A LA DECOUVERTE DES OUROS 

 DE PUNO A LA VALLEE DES MORTS  (28/07/2006 publié dans : soleil des Amériques )
 

                - LES GRENIERS DE RAQCHI

- PREMIERS CONTACTS AVEC CUZCO, CAPITALE DES FILS DU SOLEIL

- L’AUBERGE DE LA CREVASSE, TAMPU MACHAY

- LA VALLEE DES MORTS

- LE MARCHE DE PISAQ


 
D'OLLANTAYTAMBO AU MACHU PICCHU (28/07/2006 publié dans : soleil des Amériques )

 
                - OLLANTAYTAMBO

- LE TRAIN DES ANDES JUSQU'A AQUA CALIENTE

- LA VILLE PERDUE DES INCAS


LE RETOUR A CUZCO
(28/07/2006 publié dans : soleil des Amériques )

           - PASSAGE A OLLANTAYTAMBO

- MORAY

- CUZCO

 
 
LE CONDOR DE LA CORDILLERE DES ANDES

&&& 

 

Repost 0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 07:34


La christianisation de la fée Morgane


&&&


Marraine de Gargantua, Morgane appartient à l'"ordre de féerie",
d'après les "Chroniques". Moragan-le-Fay est-elle appelée.
Et Rabelais la nomme "la Phée Morgue".
A sa mort, Gargantua, qui a été comme elle au service du roi Arthur,
entre en pays de féerie,
il est "translaté au pays des Phées par Morgue" (Pantagruel).

Dans le poème médiéval "Gauvain et le Chevalier Vert",
Morgane prend l'apparence de la Dame de Haut-Désert.
(Traduction A. Gaucher, Editions Le Point d'Eau)

Elle est représentée, comme la fée Mélusine, avec une queue de serpent,
ayant comme elle la maîtrise des formes.

Comme l'indique la sonorité de son nom, elle est liée à la mort.
Elle est auss MèRe-Grand par la Sonorité Me-Re-Gue,
et M
èRe-Guérisseuse.

Le christianisme l'a à la fois christianisée en sainte MaRGuerite,
et diabolisée puisque nombre de femmes appelées de ce nom
furent brûlées par l'Inquisition comme sorcière.

(Les sonorités se décryptent par la Langue des Oiseaux. Voir http://langue.des.oiseaux.free.fr/)




Sainte Marguerite maîtrisant le dragon.
Vitrail de l'église de Sainte-Barbe, en Moselle.

Voir
SAINTE MARGUERITE ET LA MAITRISE DU DRAGON

Morgane a perduré en France sous le nom de fée Margot et l’on trouve un peu partout en France des « Caves à Margot », des « chambres de la fée Margot », des « fuseaux de Margot » ou des « Roches Margot »[5]

Sainte Marguerite étant représentée « issourt » du dragon comme à Lucéram, ou avec à ses pieds le dragon-vouivre symbolisant les forces telluriques, elle pourrait avoir emprunté certaines de ses caractéristiques.



Sainte Marguerite se hissant du dragon.
Reliquaire de sainte Marguerite (XVème siècle).
Eglise de Lucéram (Alpes-Maritimes).

 

 

Morgane est la femme de Gargantua dans certains contes populaires, et sa marraine chez Rabelais ; elle porte comme lui un devantiau (sorte de tablier) dans lequel elle transporte des pierres. Selon le mythologue Henri Dontenville, les sonorités MeReGue de Morgane et GueReGue de Gargantua se répondent. Tout comme il y a de nombreux monts « Gargan », il y a des monts (Morgon, Margantin, Mercantour...), des rivières (Morgon, Mourgon, Morge, Mourgues...), des fontaines de la Mourgue qui pourraient lui devoir leur nom (Henri Dontenville, Histoire et Géographie mythiques de la France).

 

Le Morgant Maggiore de Pucci (fin du XVe siècle) conte les exploits d’un géant Morgante, ou Morgant, Morgan.

            Morgane a une place dans les mouvements contemporains de renaissance celtique. Le Manuscrit des Paroles du Druide sans nom et sans visage (Emmanuel-Yves Monin) la dit « Mère Grand, Morgan, Celle-qui-sait-la-vuipre, Bel-Terre, la Noire, la Dame de Sous-Terre, et tant d’autres noms… » Mais aussi, tant l'Energie est redoutable pour qui n'en a pas la maîtrise : "Protection contre la Morgane et le Gargan ! Force par eux !"

  
La Fée Morgane

par A. F. Sandys, 1864 (Birmingham Art Gallery).


        Dans le cycle arthurien, Morgane, fille d’Ygerne, dite aussi Ygraine, et du duc de Cornouailles, est la demi-sœur du roi Arthur.
        Dans d’autres textes - notamment sous la plume de Chrétien de Troyes - Morgane est la sœur du roi Arthur.
        Notons que dans les premiers textes où apparaît la fée Morgane, son rôle est positif : chez Geoffroy de Monmouth (Historia Regum Britanniae) Morgane est savante ; chez Chrétien de Troyes (Erec et Enide, Yvain, Le Chevalier au lion), elle guérit son frère ainsi qu’Yvain et Lancelot ; chez Wace (le Roman de Brut) et dans La Mort le roi Arthur, Morgane emmène Arthur sur l’île d’Avalon pour le soigner de ses blessures (épisode déjà présent dans l’Historia Regum Britanniae). 
        

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 09:28

Le Serpent, symbole de la guérison !

 

 

La femme médecin de l’Antiquité a la maîtrise du Serpent,

symbole des énergies de la Terre Mère,

qu’elle tient bien en main.

 

Deux exemples parlants en sont donnés au musée de Metz :

  

 


 

  

 

 


Musée de Metz.


 Ce qui permet de comprendre, dans la même continuité,
le serpent ou le dragon dans le calice
tenu par saint Jean l’Evangéliste :

  


 

Crypte de la cathédrale de Metz.

 

Voir : SAINT JEAN ET LE DRAGON

 La guérison véritable

(et non pas la luxure comme le dit la hiérarchie catholique !),

est justement symbolisée par la  femme nue,

(et donc toute réceptive, sans notion)

qui a la maîtrise du binaire.

Au centre des deux dragons,

elle tient bien en main ses deux jambes terminées par des formes serpentines

qui s’entrelacent au-dessus de sa tête,

exposant ainsi que les énergies telluriques

remontent au ciel pour mener de l’irréel au Réel :


  

 

 

 
Musée de Metz.


Plafond en bois d'une ancienne maison.

Musée de Metz.





Hôtel de Ville de La Rochelle.


 Elle devient alors Mère Universelle,
et allaite deux serpents.

  

Musée de Metz.


 La même sculpture se retrouve
sur la façade de l’église de Saint-Jouin-de-Marnes.
(Deux-Sèvres)

  


 

Elle se retrouve également à Montmorillon,
à l’entrée de l’Hexagone bâti au retour des croisades
par le Chevalier de Persac (Isis de Montmorillon).


(Voir notre livre La Vouivre un symbole universel,
en collaboration avec Kintia Appavou, Editions EDIRU, 2006)


 Ces images peuvent être mises en parallèle
avec les Mérées romaines,
femmes allaitant deux enfants.

 

 

Une figurine de Déesse-Mère gallo-romaine en terre cuite 
au musée d'Auxerre (Yonne)
tient dans sa main droite un bébé qui tète le sein
alors qu'elle tient de la main gauche un serpent
qui vient également téter le même sein !


Mais aussi avec l’image du Rouleau d’Exultet du XIème siècle
où se trouve l’image de la Mère Universelle
allaitant un bœuf et un  serpent.

 

 Photographies prises à Metz par Alexandrine V.





 

 

 

 

Repost 0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 07:16


Roch, pèlerin sur les chemins de la Vouivre




Il a reçu au cours de son épreuve sur le Chemin,
le secours du Chien qui représente les nourritures terrestres,
l'Energie de la Terre,
et le secours de l'Ange qui lui apporte le secours de l'Inspiration
des Energies Cosmiques.

"Saint Roch,
Image,
Puissante Image

fais de moi ce que Tu Es,
ce que de moi Je Suis.
Fais de moi ce que Tu Sais,
ce que de Toi Je Suis,
fais de moi Ce que Je Suis.

Evince en Vérité
ce qui de moi n'est pas Toi,
ce qui de Toi par moi
n'est pas mon seigueur
et ce qui de mon seigneur
n'est pas LE SEIGNEUR.

Par la Grâce de ton Image
Amen.*"

(Emmanuel)




       "Un jour, cherchant DIEU, et occupé uniquement à cela,
je m’endormis sur le chemin ;
et un peu après je me trouvais dans un lieu si inconnu
que j’en pris peur tout d’abord.
Alors éveillé tout grands mes yeux
se dilatant au regard d’une forme
qui pour la première fois la regardant à l’extérieur,
elle grandissait en moi :

Et DIEU me dit :

Où vas-tu cherchant par les chemins ?
Que fais-tu quand, me cherchant, tu vas ton train ?

Alors je lui répondis que tout chemin
que je faisais avec mon chien
c’était Lui que je cherchais
et que bien souvent je ne pouvais trouver
et me perdais en marchant et marchant
et marchant encore avec mon chien et mon croûton de pain.
Mais ma foi fut si grande que même perdu sur les chemins
je rendais Grâces quand même à Celui que je cherchais
et sans cesse enfin de le trouver.

Alors DIEU me dit :

Enfant mien,
Si tu crois que là où je suis dans ton cœur,
alors parcours tous les chemins.
Jamais tu ne me perdras, et jamais plus le cœur chagrin tu diras :
J’ai perdu le chemin qui mène à DIEU et je le cherche.
Alors tout tristement jamais plus tu ne diras cela en ton cœur.

Car à ton cœur tu diras :

J’ai trouvé DIEU dans les chemins moi et mon chien,
Je l’ai trouvé si grandement qu’Il habite en mon Cœur.
Et j’ai compris qu’Il se trouve aussi
dans les chemins perdus qui cherchent DIEU en laissant l’Espoir.

Voilà pourquoi mon histoire vous est contée.

Que rien d’autre à part mes chemins gagnés et perdus, et mon chien,
 rien d’autre n’a été ROCH que je suis,
en DIEU allant
en DIEU passant
là, toujours
loin ou ici
en mon être vivant DIEU."

.
Voir


LA VOUIVRE ET SAINT ROCH

UNE ENERGIE DE GUERISON

ENERGIES COSMIQUES ET ENERGIE TELLURIQUES

http://saintroch.energie-manifestee.net/

http://fontaine-jouvence.over-blog.com/



* Régor,
Du Cheminement Initiatique imagé par saint Roch et sa Vie Exemplaire
d'après les Enseignements d'Emmanuel
,
Editions Les Amis du Désert, 1988.

Repost 0

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens