Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 14:11

 

Lauriane Firoben,

 

après un stage chez les potières de Kalabougou

 

au Mali, il y a quelques années,

 

 déploie depuis ses poteries,

 

résultats d'une alchimie magnifique !

 

 

Lauriane présente son travail ce week-end au Festival de Céramique du 12 au 14 avril 2013, à Paris dans le 11e arrondissement, où vous pourrez découvrir les histoires récentes que le feu inscrit sur ses céramiques sigillées.

La nature reste toute proche, mais elle explore d'autres résonances grâce à de nouvelles terres cueillies au gré de son chemin et une danse renouvelée avec le feu.

 

 

Pierre-de-reve.jpg

"Pierre de rêve".

 

Lauriane nous écrit : "Je présente mon travail ce week-end au Festival de Céramique du 11e Arrondissement, où vous pourrez découvrir les histoires récentes que le feu inscrit sur mes céramiques sigillées.

La nature reste toute proche, mais j'explore d'autres résonances grâce à de nouvelles terres cueillies au gré de mon chemin et une danse renouvelée avec le feu."

 

Vendredi 12 - Dimanche 14 avril 2013

10h-19h

Entrée libre

Salle Olympe de Gouge

15 rue Merlin - 75011 PARIS

Métro Voltaire/Père Lachaise


Vous trouverez le programme détaillé en pièce jointe, et sur le site www.festivaldeceramique.com


 

Festival de Ceramique - Paris 11 - avril 2013

 

 

La salamandre, symbole alchimique de la pierre chauffee au rouge

La salamandre, symbole alchimique de la pierre chauffée au rouge


Un chef-d'oeuvre de l'émailleuse marie-claire briu pla : l'amitié imagée par deux mains offrant un…

Un chef-d'oeuvre de l'émailleuse Marie-Claire Briu Pla : l'amitié imagée par deux mains offrant un…

  La céramiste Séverine Cadier anime des ateliers pour les enfants : elle leur montre qu'ils sont comme les graines de la vie !

 

23449 1574

Repost 0
Lauriane Firoben - dans Alchimie
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 09:37

 

220px-God_the_Geometer.jpg

Le grand architecte de l'univers

Enluminure médiévale (c.1250).


 

QUAND L'ALCHIMISTE FAIT LE PO(I)NT.

 

 

Connaître les états de la Matière, c'est connaître (et correspondre avec) le processus du mental ("corps de l'Alchimiste") qui dévie l'Information charriée par l' “Energie-Vie”, le “Tout”, autrement nommée “Dieu”, ce qui “coule de Source” dans un espace-temps non fragmenté, non divisé, “qui n'est pas de ce monde”, d'où la nécessité de faire fusionner “la PI-R” (entendons "pierre"[1] ou encore ce qui est soumis au feu, à l'Harmonie). Ce mental-menteur est responsable de toutes les déviations et fait obstacle à la pénétration de la Lumière, autrement nommée Conscience, Con-naissance : Or.

D'où la nécessité un temps du "mentor” qui connaît et qui a perçu le processus relationnel intérieur-extérieur et son tissage. Pénélope, la Femme d'Ulysse qui tisse et détisse[2], repoussant ses “prétendants”, tous ceux qui “s'abusent eux-mêmes”, “les sages de ce monde”, “les détenteurs d'une Science”... Pénélope, elle, reste réceptive attendant patiemment, courageusement, LE RETOUR CONSCIENT DU ROI, du “t-roi-s fois grand”). Connaître les états c'est un a-tout...Mais c'est oublier “TOUT", nous révèle la langue des oiseaux[3] !

L'Alchimie[4] devient alors, si l'alchimiste n'est pas OPERATIF, une voie de perdition, comme tous systèmes ou “sciences" du reproductible , permettant seulement l'appréhension d'un phénomène insaisissable. Toutes techniques se révèlent alors obsolètes pour celui qui ne sait pas “fixer le volatil”...et, en même temps; “subtiliser le lourd” ! Concentration requise pour le déploiement !

Connaître les lois de notre nature c'est percer et voir ; percevoir notre état (d'où ce terme galvaudé et théâtral que se sont donné les hommes de “pouvoir” de ce monde, ces "petites natures” que sont les "chefs d'Etat” !), soumis à la Loi ; l'Etat : La Nature : l'Etat Naturel. Ainsi “La Pierre brute est aussi belle que la Pierre taillée”, quand elle est unifiée !

 

L'Aveuglement, l'Etranglement vient de la déviation de La Lumière, de sa non-pénétration dans la Matière.

Pour être bref ; en fonction de ce qu'on émet, on reçoit, non coupables en Vérité, mais toujours RESPONSABLES (si Conscience alors Rédemption pour TOUT LE MONDE, et Pardon !) Si notre réception-émission (lecture-écriture) n'est pas bonne ; alors, “épreuves” (événements, etc...) rectificatrices dans l'Ordre “des choses”, tout cela bien naturellement, non pour punir. (Le Dieu du bien et du mal, de la division, de la morale humaine, n'en déplaise aux “biens-pensants” : c'est le Diable ! Le coupable qui sépare[5]) mais pour nous permettre de retrouver (par A-mour) le “droit chemin”, le Centre “Tout-Naturel” : L'OR des Immortels, entendons, ceux qui ne sont pas morts dans l'aveuglement, qui possèdent donc la Lumière, la Con-science, la con-naissance, ceux qui ont levé le Voile du Temple... et vivent dans l'A-mour.

Les “roues d'incarnations” ne sont que l'illustration, “la mise en images” des cycles de la Matière qui charrient les informations nécessaires à chacun au bon Ordre du Tout, de l'Information qui coule, l'Equilibre (possiblité alors de Guérison spirituelle et corporelle, les miracles de ce “bas-monde", lorsque “Dieu" est entre-vu, La Lumière se présente aux “corps malades", lourds, existentiels,“plombés"... !)

“TOUT CE QUI EST EN HAUT EST COMME CE QUI EST EN BAS" dit l'adage !

Ainsi, parle en ces temps de Résurrection, pour l'éclaircissement du plus grand nombre ou du plus petit, le trois fois grand, le premier et le dernier, venus plusieurs fois accomplir la Prophétie et connus sous de multiples noms, dans de multiples pays... depuis des millénaires[6].


 

iAl3cone.JPG

 

 

Et bien que “Je sais que je ne sais rien" reste la meilleure des signatures.

 

Pour ma part , je prendrai la Liberté de nommer moi-même, par plaisir, aisance, et jouissance celui qui, au travers de la créature, honore le Créateur :

 

CERNUNNOS-BACCHUS... ALZ !

 

Et "Honni soit qui mal y pense".

 

   P.S. : les notes ajoutées sont du webmaster !



[1] - Le prophète Jonas et le grand oeuvre alchimique ;


 


Speculum humanae alvationis, 25, xxxiii (manuscrit du XVe siècle).

 


[2] - Voir « Du tissage des formes aux entrelacs de la Vie » : http://sens-des-entrelacs.wifeo.com/

[3] - http://langue.des.oiseaux.free.fr/

[5] - « L’obstacle par excellence, c’est « Satan » ; la personnification de ce qualificatif de “Satan” relève du fantasme. Une forme pensée est née de la peur humaine ; elle a grossi durant des siècles et ses fruits amers permettent de la juger. Dans la Langue des Oiseaux, Satan est l’Energie (S) manifestant (A), depuis le Principe (^), la Terre (T), la dualité donc au regard de l’Unité. Diable a le même sens : d’I-A-Ble, depuis l’axe de la manifestation, ce qui coupe la “boule” (BeLe) en deux (dia)[6].

La manifestation ne peut se faire que par la rupture de l’Unité primordiale. Mais le mental humain surajoute à ce juste dualisme, une dualité parasitaire. Là est l’erreur de l’ego inférieur. Viennent alors les notions de bien et de mal qui faussent toutes choses.

Satan est un très ancien schème de Kabbale, méconnu par des pasteurs aveugles ! « Le sens irréel, stupide, néfaste, que ces personnes donnent à Satân, indique, à n'en pas douter, qu'en ce qui concerne la langue sacrée, le monde judéo-chrétien est mené par des analphabètes, et qui veulent l'être.[7] » (http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-petros-le-croyant-typifie-la-condition-humaine.php )

[6] - « et ce qui est en bas comme ce qui est en haut pour faire le miracle d’une seule chose. » Hermès Trismégiste, La Table d’Emeraude.

 

 

Extrait de l’unique poème sans doute écrit par Maître Eckhart

 

Granum Sinapis (Grain de Sénevé)
 
« Ce point est la montagne

   qu'il faut gravir sans agir.

Comprenne qui le peut !

Ainsi la voie te conduit-elle
   à l'admirable Désert

   qui se déploie sans limite
   au large comme au loin,

   hors de l'espace et du temps.

 Il se génère en Lui-même

   dans la perfection de Son seul Être. »

Kinthia 8

Repost 0
CERNUNNOS-BACCHUS... ALZ - dans Alchimie
commenter cet article
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 21:00

  Sainte Barbe, sa Légende

 

et la signification alchimique

 

et ésotérique de celle-ci.

 

Ce qu'est la foudre

 

qui s'abattit sur son père coupable de son martyre 

 

300_______couv-ste-barbe_316.jpg

 

SAINTE BARBE. BARBARA.
 
Son nom aux échos de fête lointaine est celui d’une des figures les plus vénérées du Christianisme depuis le Moyen Âge. Son patronage impressionnant, allant des alchimistes aux mineurs et aux pompiers, découle de sa terrible légende, qui naît dans une tour et s’achève par la foudre, deux images qui servent de point de départ à cette étude.

Cet ouvrage offre un tour d’horizon de tout ce qui a trait à sainte Barbe. Partant d’une lecture allégorique de sa légende, il étudie l’évolution du culte de cette sainte majeure, allant du décryptage de sa légende aux nombreux patronages de Barbe, en passant par les campagnes de France et les temples de Cuba et du Brésil jusqu’aux célébrations des mineurs du nord de la France.
Durant ce parcours à travers le symbolisme, la physique, l’ethnographie et l’hagiographie, vous aurez immanquablement le coup de foudre pour la belle Barbara à la Tour.
 

Les principaux thèmes abordés :

 

- L’hagiographie de la sainte.

- Le décryptage de cette Légende.

- Le symbole de la Tour

- La foudre et l’énergie électrique.

- Les déifications de l’énergie foudre.

- Les syncrétismes.

- Les autres saints catholiques en rapport avec sainte Barbe.

- La Protection demandée à la sainte.

- Ses patronages.

- On joue à sainte Barbe ? … avec les poupées « barbie » !

- La pérennité du culte : « Ah bin nan, all’ pas morte sainte Barbe ! »

 

Paru aux Editions du Cosmogone : http://www.cosmogone.com/e_cosmogone/?fond=recherche

 

Préface sur http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-a-sainte-barbe-.php

 

sainte-barbeGravure.jpg

Gravures de sainte Barbe par Martin Schongauer, graveur rhénan du XVème siècle, au musée Unterlinden de Colmar

 

  nolwenn2.jpg
Repost 0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 12:17

  La mémoire cellulaire de la vie foetale

 

et son influence sur certains mythes :

 

des rapprochements multiples et troublants

 

dans les mythes du monde entier :

 

 

F.DOR4.jpgF.DOR1 

 

F.DOR2

 

 

F.DOR3.jpg

 

 

 

FranaoisDor.jpg

 

 

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/le-signe-de-jonas-sijonas-metait-conte.php

 

 

Propos sur le livre « le moulin d’hamlet » : l’homme dit « archaïque », par son intelligence, a…

couches2.jpg

 

 

 

 

Repost 0
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 09:45

Quelle merveille pour les enfants ??? 

 

 

 

 

 

 

&&&

  

  

Lisez l'article du monde :

 Libérez Blanche-Neige et les sept nains !

  

LE MONDE |  7 août 2012 | Jacques Mandelbaum | 1092 mots

2/10Pèlerinage. A Disneyland Paris avec Arnaud des Pallières. C'est un match a priori inégal. D'un côté Disneyland Paris, tête de pont européenne d'une franchise mondiale née le 17 juillet 1955 avec l'inauguration du premier parc de loisirs Disney en Californie.

http://www.lemonde.fr/recherche/resultats.html?keywords=Lib%E9rez+Blanche+Neige+et+les+Sept+nains&token=MTM0NDU4NDcxMDIxMzlKREoxMkoz

 

&&&

  

  

Visionnez le film d'Arnaud de Pallières

Disneyland, mon vieux pays natal :

 

Disneyland Arte - Vidéo Dailymotion

► 10:35► 10:35
www.dailymotion.com/.../xfk8g6_disneyland-arte_cre...8 nov. 2010 - 11 min
http://www.annebrunswic.fr/60-Disneyland-mon-vieux-pays-natal-d 00 You are here 01 http://www ...

Disneyland, mon vieux pays natal (2000) - YouTube

► 46:02► 46:02
www.youtube.com/watch?v=9fDuGS3Qz0k12 juin 2012 - 46 min
Auteur-realisateur : Arnaud des Pallières Image : Arnaud des Pallières Son : Martin Wheeler Montage : Arnaud ...

 

Lisez le roman de Georges Perec

W ou le souvenir d'enfance (1975)

 

 

"Perec place sa « société idéale » sur une île isolée, difficile d'accès comme en atteste la description du chapitre XII. L'organisation interne de W est impeccable. Le territoire décrit par Perec est composé de quatre villes. Perec, passionné par les chiffres et leurs significations, joue des propriétés mathématiques du chiffre quatre : ce dernier est à la fois la somme de deux fois le chiffre deux, le produit du chiffre deux par lui-même et donc le chiffre deux à la puissance deux. De ce fait, le quatre peut être considéré comme un chiffre « parfait ». Ce n'est donc pas un hasard si Perec l'a choisi ; d'ailleurs, les villes sont disposées en carré, renforçant la symétrie implacable qui marque les lieux. Le fonctionnement de l'île est impeccable, la répartition hiérarchique de ses habitants est rigoureuse, sa politique parfaitement réglée. Les habitants de W semblent unis par l'idéal olympique, idéal aux valeurs nobles, bénéfiques pour l'Humanité. Ainsi, l'île décrite par Perec présente-t-elle toutes les caractéristiques de l'utopie : il s'agit d'une île parfaite où vit une société autre que la nôtre, animée par un idéal." (Wikipédia)

 

 W, ou, Le souvenir d'enfance

 

 Et relisez le conte de Grimm Blanche-Neige et les Sept nains,

 

conte initiatique

 

 

Les Sept nains travaillant dans la mine

vous invitent à descendre dans vos entrailles :

 

                 Par l'Œuvre au Noir alchimique (arabe : El Kymia, dérivé de l'égyptien : Kem It, « noir »), il s'agit de traverser les couches profondes de notre propre matière pour atteindre à la Lumière.

            « C'est pourquoi Basile Valentin explicite le mot-clef des alchimistes V.I.T.R.I.O.L. de la façon suivante :

Visita interiora terrae ; rectificando invenies occultum lapidem”.

 (Visite les entrailles de la terre ; tu y trouveras, en purifiant, la Pierre cachée). » 

 

L'extraction  de cette Pierre s'accompagne de la raréfaction de tout le superflu

pour laisser le flux de la Vie faire son oeuvre.

  glycon.jpg

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 18:12

Suite de l'article : 

Dans le sud tunisien près de Tataouine, ancien bagne colonial, fut tourné l’opus IV de « La Guerre des Etoiles », et Tataouine fut retranscrit Tatooine par George Lucas !

 

 

&&& 

 

A Chenini,

  

village berbère des environs de Tataouine,

 

se trouvent les vestiges

 

de la kaala édifiée au XIIe s. 

  

et le cimetière où reposeraient

 

les Sept Dormeurs,

  

auxquels fait allusion

 

l'une des sourates du Coran !

 

chenini

 

Kaala du XIIe s., village berbère troglodyte

inscrit au patrimoine mondial par l'UNESCO 

 

SAM_5091.JPG

 

SAM_5092.JPG

 

"Derrière la mosquée blanche de Chenini, un sentier conduit en une vingtaine de minutes de marche à une autre mosquée et à de curieuses tombes  de 5 m de longueur appelées les tombes des Sept Dormeurs. Selon la légende, sept chrétiens (et un chien) se cachèrent dans une grotte des environs pour échapper aux persécutions des Romains. Après avoir dormi pendant 400 ans ils se réveillèrent dans un monde islamisé depuis longtemps. Leurs corps avaient continué à grandir pendant leur sommeil et ils mesuraient maintenant 4 m. A peine réveillés, ils moururent. L'histoire dit que malgré tout, ils eurent juste le temps de se convertir à l'islam et purent ainsi gagner leur place au paradis !" (Tunisie, Lonely Planet, 2004, p. 213)

 

290px-FirstSurahKoran.jpg

 

                                                "Dans la caverne, nous avions assourdi

                                   leurs oreilles, durant bon nombre d'années.

                                  

                                   Puis nous les avons ressuscités..."

(Coran, sourate XVIII, v. 11-12)

 

220px-Les_Sept-Saints_Tableau_offert_par_des_Musulmans.jpg

 

 Chapelle des Sept-Saints : tableau offert par des musulmans.

 

Étonnant de trouver là une légende des Sept Dormants rapportée dans la sourate XVIII  du Coran, "La Caverne", sans précision de lieu, qui évoque le récit de Jeunes Dormants qui restèrent emmurés 309 années lunaires pour échapper à la corruption d'une société oppressive qui refuse la loi de Dieu.

Il existe aussi un culte des Sept Saints à Regraga, au Maroc.

 

Mais il existe aussi une légende chrétienne des "Sept Dormants" d'Ephèse, en Turquie, vers 250, sous l’empereur Dèce. Un groupe de jeunes gens poursuivis pour leur foi chrétienne se réfugie dans une grotte où ils s’endorment et sont emmurés par leurs persécuteurs. Ils se réveillent deux siècles plus tard, sous le règne de Théodose II, vers 430.

   

 300px-7sleepersmedievalmanuscript.jpg

 

L'empereur Dèce ordonnant l'emmurement des Sept Dormants.

D'après un manuscrit du XIVe s.

 

Saint Augustin (Aɣiles Agustnes ou Ugwistan), enterré à Hippone, en Algérie actuellement, était berbère. Il estime que Kenini, qui tire son origine de kanaan et, dans la langue berbère chelha parlée à Tataouine et dans le Dahar, le verbe « chenna » signifie « mélanger ». Ainsi se mélangent "Les Sept Saints" chrétiens d'Ephèse, les "Sept Dormants" du Coran, les "Sept Dormeurs" de Chenini comme de Regraga... et le pèlerinage aux Sept Saints de...

 

A suivre...

 

Saint-Augustin_Botticelli_050.jpg

 

Saint Augustin,

Fresque de Botticelli.

 

 Toutes les traditions font appel aux  mêmes images issues de la Source commune !

Voir le chapitre "L'épreuve de la Caverne", dans le livre de saint Roch :

 http://saint-roch-guerisseur-pestes.wifeo.com/les-dits-de-saint-roch.php

  

 Les lieux les plus anciens peuvent convenir aussi aux légendes les plus modernes ! 

Chenini est également le nom de l'une des lunes de la planète de Luke Skywalker dans le film "Star Wars" dont de nombreuses scènes ont été tournées dans les ksour du sud tunisien...

 

280px-Galaxymap_p1.jpg

  

DANS LE DESERT MAURITANIEN, LA CARAVANE CHAMELIERE SUIT... LA VOUIVRE

Fatna Benaïssa, poétesse et peintre du désert et de la terre algérienne

Lever et coucher de soleil au solstice d'hiver à Djerba, Tunisie... et le culte du Soleil !

 

 

logo.jpg

Repost 0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 09:34

 

En marche vers l'Etoile,

 

("Es-Toi-El" dit la Langue sacrée)

 

de Noël (le Nouvel El)

 

qui montre le Chemin vers la Lumière

 

qui naît au plus profond des ténèbres de l'hiver.

 

Derniers-trouveres-Entrepot.JPG

   

http://www.lesdernierstrouveres.com/

 

Que dire de l'Etoile ?

   "
La contemplation de la voûte céleste a, de tout temps,
porté les hommes à méditer sur le scintillement des astres nocturnes,
sur leurs courses et sur leurs significations.
 

 

 

  

Le nombre des étoiles, même à l'œil nu, est fascinant. La Bible conte que Yahwé interpella Abraham :

« Regarde donc les ciels.

   Compte les étoiles, si tu peux les compter !

   Il lui dit : “Telle sera ta semence.1 »

 

Les étoiles sont tout naturellement associées aux destinées humaines ; elles sont symbole de santé2. Un conte lithuanien ne dit-il pas qu'à la naissance d'un enfant une fée file dans le ciel une étoile nouvelle qui disparaît à sa mort ?

« Et souviens-toi qu'à chaque naissance d'un enfant sur la Terre, une étoile apparaît dans le firmament de la Terre.

Tu as ton étoile parmi toutes celles-ci, à cinq branches et brillante. N'oublie pas, chaque soir et chaque nuit, de regarder les étoiles.3 »

Est-ce pour cela que nous aimons tant contempler le ciel nocturne ?

« Chacun est né sous une bonne étoile, mais peu s'en souviennent.3 ». Il en est de la sorte pour la moindre chose : « Et le plus petit des brins d'herbe sur la terre a lui aussi une étoile qui lui est tout spécialement préposée dans le ciel.4 »"



1 - Genèse - XV,  5.  
2 - Voir Hun-ley, H. E. - La Divine Proportion - Ed. Navarin, 1986,  p. 146.  
3 - Emmanuel (Yves Monin) - Le Son du Désert - Le Point d'Eau, 1983, p. 51.   
4 - Le Zohar : le Livre des Splendeurs - Seuil, 1980,  p. 91.

 

Robert Régor Mougeot, La Métaphysique des Chiffres,
(auto-édition, 1998) 2e éd., Editions du Cosmogone, Lyon, 2011,

chap. "Le Propre de l'Estoile à Suivre", p. 158.

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/a-lunite.php 

LES DERNIERS TROUVERES CHANTENT LA VOUIVRE

glycon.jpg

 

Repost 0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 09:43

  

Parmi tant d'autres...

 

Suite de l'article :   

Magnifique exposition internationale des émaux d'art à Plessis-Pâté, Essonne, du 9 au 13 novembre 2011

 Affiche.jpg

  

Comment choisir parmi tant d'oeuvres ?

 

L'une de Jacques Clout

 

dont la mémoire a été saluée :

 

Clout2.jpg

 Yi-Ya-Ye-You.

   

Quelques émaux de l'invitée d'honneur,

 

Barbara Lipp

(Allemagne)

 

BLipp1.jpg

  

  BLipp2.jpg

  

 

 

Et d'Agnieszka Lipp (France)    

 

 

Lipp4.jpg

 

 

Lipp1.jpg

 

3bis rue de l'Eglise. F-91630 Marolles-en-Hurepoix.

 

La Japonaise Kyoko Iio viendra peut-être faire un stage en ce lieu...

 

 

&&&

 

Et le clin d'oeil au Conteur qui a trouvé là deux de ses animaux totémiques !

 

Huppe"La Huppe fasciée", par Josette Dufloux,    

 

et "Maître goupil", par Danièle Méquinion, Renard.jpg

 

 

 

 

  

 

 

toutes deux de l'Atelier de Paris 12e.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/aux-contes-qui-coulent-de-source.php

 

 

glycon.jpg

Repost 0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 14:59

Lune1Cette nuit-là,

 

le Soleil a couronné la Lune en son plein

 

d'un halo merveilleux !  

 

 La Lune réceptive, féminine, changeante,

 

était pleine.   

  

Elle réfléchissait le Soleil, royal, actif, masculin,

 

Source de Lumière, de Chaleur et de Vie.  

 

Lune3.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Le Soleil  l'a couronnée d'un halo particulier,

 

comme pour  valoriser encore plus

 

la nuit  de l'amitié qui  réunissait

 

tous les participants de la fête 

 

à laquelle ils étaient conviés.

 

Lune2.jpg

 

  Dans le dualisme de la manifestation,

 

le Soleil et la Lune doivent être vus

 

comme des opposés complémentaires,

 

comme une "Unité Duelle" magnifique ! 

 

Lune-4.jpg

 

 Qui saura dire la magie de cette subtile alchimie

 

qui éclaire la Nuit, 

 

fait décroître  la réflexion lunaire, la fait disparaître et renaître ?

 

Mais le symbolisme reste dans la dualité. Le Christ est solaire alors que la Vierge Marie est lunaire, toujours représentée avec le croissant de lune sous ses pieds.

 

Fig41MiroirMarieL.JPG

 

Gravure de Dürer, 1511.

 

Pour les peuples des Andes, le Christ est assimilé au dieu tutélaire Malku, et la Vierge à la Pachamama, la Terre-Mère. Sur le lac Titikaka, les îles du Soleil et de la Lune sont voisines. (Voir http://soleildesandes.over-blog.com/ )

 

 Mais : "Le soleil est femelle (mère-soleil) et la lune mâle (père-lune) dans les civilisations pastorales nomades. C'est le cas pour la plupart des tribus turco-mongoles d'Asie centrale." (Dictionnaire des symboles, Robert Laffont, p. 294)

Il est femelle aussi chez les Dogons du Mali. (Idem). Tout comme au Japon et chez les Montagnards du Sud-Vietnam. (Idem, p.892)

 

De fait, le Soleil comme la Lune peuvent être considérés

 

comme Androgynes,

 

tout comme la Mère Universelle

 

que tous les peuples honorent traditionnellement.

 

Liens :

 

L'ANDROGYNIE DE LA MERE UNIVERSELLE, SERPENT PREMIER !

 

L'Alchimie de la Lune et du Soleil

 

Copacabana, au Pérou, le lac Titicaca et les îles du Soleil et de la Lune 

 

  logo.jpg

 

 

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 17:39

  L'alchimiste Basile Valentin

 

image le Grand Œuvre dans l'une de ses phases :

 

  le dragon ailé enserre dans ses deux anneaux

 

le Soleil et la Lune.

 

SoleilLune.jpg

 

  " Lorsqu'on veut représenter l'univers, on trace un serpent qui se dévore la queue, et dont le corps est parsemé d'écailles. Les écailles représentent les étoiles dans l'univers. L'animal est extrêmement pesant comme la terre, et extrêmement glissant comme l'eau ; ensuite, chaque année, il se dépouille de son âge avec sa peau, comme dans l'univers, l'année produit changement et renaît. Et l'usage de son propre corps comme nourriture signifie que toutes choses qui sont engendrées dans l'univers par la providence divine doivent de nouveau se résoudre en lui-même."

                                                     Harapollon (prêtre égyptien du 1er siècle av. J.-C.)

  

220px-Valentinus_Key_III.jpg

 

 

Le Soleil et la Lune sont ici conjoints.  

 

"La conjonction, en alchimie, est la rencontre du soufre et du mercure, au début du solve.

Le solve est la phase avant le coagula, dont l'aboutissement sera la Pierre philosophale, Solve et coagula, la maxime des Sages, séparer puis rassembler.

Le soleil est le soufre, le principe actif.

La lune est le mercure, le principe passif.

Le feu céleste magique est le sel des philosophes, troisième principe, ou pour certains union du soufre et du mercure."

  ( Hervé Laurent, En quête du monde invisible, Art-du-Leu, 2011, p. 142)

 

 

« “Sol et Luna”, les deux éléments de base, les Composants Alchimiques essentiels, apparemment opposés, s’unissent dans la Fleur première qui n’a ni Commencement, ni Fin. »

(Karuna Platon, L’Instruction du Verseur d’Eau, Les Editions de la Promesse, 2000, p. 386)

 

 220px-Basilius_Valentinus-Portrait.jpg

 

« Sous le nom de Basile Valentin (en latin Basilius Valentinus), présenté comme un moine bénédictin du XVe siècle, parurent au début du XVIIe siècle un certain nombre de traités alchimiques qui connurent un grand succès. Il s'avère qu'il s'agit de textes écrits à l'époque de leur publication, probablement par leur éditeur, Johann Thölde (c. 1565-1624). »

 

L'OUROBOROS, SA SIGNIFICATION ALCHIMIQUE 

 

  Des textes fondamentaux sur l'alchimie à la disposition des internautes 

 

LE PROPHETE JONAS ET LE GRAND OEUVRE ALCHIMIQUE



 

Repost 0

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens