Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 17:14

Quelques citations pour éclairer les articles précédents sur ce thème

 

 

La Passion du Christ

 

Image illustrative de l'article Crucifixion symbolique
  Sandro Botticelli

 

   

"...toujours et encore, cette même Vérité

énoncée au Plan de l'Incarnation il y a deux mille ans par Jésus :
'Celui qui tient à sa vie la perdra'

(s'entend sa vie anti-Nature)
'Celui qui accepte de la perdre en Mon Nom

la re-trouvera au Nom du Père.'
(...)
Jésus nous offre le Pralaya (la mort)

le plus révélateur qui soit,

car dans et par Sa Mort, Il nous révèle

'le Chemin Transfiguristique,

le Seul qui mène à la Vie Originelle'.
(...)
Ne commettez pas l'erreur

de chercher dans la Mort

de Jésus la résultante du Pouvoir Divin...

c'est ce que cherchaient

ceux qui lui lançaient le défi :

' Si tu es Fils de Dieu,

appelle donc ton Père

pour te sauver...'


...'Je pourrais appeler à mon secours

la Cohorte des Anges...

mais cela n'est pas la Volonté de Mon Père !'


Combien ces mots ont une signification poignante !

Jésus sert jusqu'au dernier le Plan de Rachat...

Adoucir Sa douleur et se sauver,

c'était trahir le Plan, c'était rejeter dans l'ombre

la possibilité de rachat de toute la Terre...

ce à quoi l'homme n'a rien compris !"


Karuna, L'Instruction du Verseur d'Eau,

 Les Editions de la Promesse, 2000, p. 318-319)

 

 

&&&

 

La descente aux Enfers

 

"Avant Pâques, la descente aux Enfers. C'est cela, la descente jusqu'au plus profond de la détresse humaine où les corps et les âmes sont en perdition. C'est là, dans ce lieu même où va le regard de Jésus avant sa Résurrection."

Platon le Karuna, La Maturité du Corps, p. 41, note (1).


Enferme : l'enfer créé par l'égo inférieur me,
indique la Langue des Oiseaux alchimique.
La détresse humaine est due à l'ignorance, au mépris des lois de la Nature et à toutes les notions déviées par le mental humain qui a créé une contre-nature dans laquelle il s'enferme de plus en plus. L'homme crée ainsi son propre enfer, surtout en cet âge du fer où l'homme cherche désespérément à "faire" avant que d'être. Contresens absolu qui demande à être rectifié.

 

La Résurrection

 

 

 
La Résurrection du Christ selon le retable d'Issenheim, c. 1515.


"Voici que le Royaume de l'Eternité vous est offert,
offrez-vous en retour dans un Elan vers le Ciel,
car Celui qui se penche sur votre coeur
 est le Divin Sauveur,
 'Jésus fait Homme pour l'Amour des Hommes'.

Par le Christ en Lui, il est ressuscité et,
en vertu de cela, il est le Maître-Guide
du Chemin Transfiguristique..."

Karuna PLATON, L'Instruction du Verseur d'Eau, p. 45.
 

La Pâque, le Passage vers la Vie ressuscitée

&&&
 
" 'La Mort à son extrême',... cet état d'expérience qui marque la fin de tout ce qui meurt et la fin, au sens littéral du mot, de la Mort en tant que faucheuse de cadavre, car les corps sont sublimés en la Vie éternelle."

Id., Le Livre Précieux de la Vie et de la Mort, p. 188.


 
&&&

Pâques, le mystère de la Résurrection... et le Christ peint par Michel de Paradès

  Chaque humain porte en lui un"Germe de l'Immortalité"

et devra atteindre l'Etat de Ressuscité,

à l'exemple de Jésus-Christ.

C'est l'Etat semblable en tout à l'Etat d'Eveillé atteint par le Bouddha, et par tous ceux qui ont pu sublimer leur corps de chair, leur corps illusoire (Manakaya), pour revêtir le Corps de Transformation, (Nirmânakâya), celui que revêtent le Bouddha comme le Christ et tant d'autres lorsqu'ils apparaissent aux hommes. Ils ont réalisé leur Corps de Puissance, d'Illumination (Sambhogakayâ). et la Réalité transcendante exempte de toute dualité (Dharmakâya).

 

BarthelemyL-AnglaisDE-ProprietatibusRerum.-LeMansXV.jpg

 

 

Repost 0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 09:20

 "Le Pain symbolique est la Matière travaillée

 

par le Divin de votre être...

Cela a été indiqué
par la Cène...

Vous êtes Une seule et Même Substance

  

en des formes multiples, et lorsque cette Substance

  

 a atteint le degré adéquat au Divin,

  

alors elle se rompt et se partage,

  

car

 

c'est une seule et même chose

 

qui retourne au sein de la Fleur Première."

"Devenez... le Pain qui se rompt au Nom de Dieu,

 

afin qu'à chaque instant de la vie

 

 

un être connaisse la Communion Divine..."

 

Karuna Platon, L'Instruction du Verseur d'Eau, p. 39-40.

   

 &&&

 

 

  

Marie Madeleine, Myriam de Magdala,

 

apôtre, ne pouvait être absente de la Cène !

 

 

"Miriâm de Magdala n’a pas de retenue lorsque l’Energie la traverse, et elle fait, scandalisant ces bien-pensants d’apôtres ! L’Evangile de Philippe est formel. Parlant des femmes, il dit : « Il y en avait trois qui marchaient toujours avec le Seigneur : Marie sa mère et sa sœur et Madeleine appelée sa compagne. Sa sœur, sa mère et sa compagne étaient chacune Marie. » (v. 26)

Il précise sans fausse pudeur aucune, car cela n’est-il pas naturel ? : « Et la compagne du fils est Marie Madeleine. Le Seigneur l’aimait plus que tous les disciples et il l’embrassait souvent sur la bouche. Les disciples le voyaient et ils lui dirent : “Pourquoi l’aimes-tu plus que nous tous ?” Le Sauveur leur répondit et leur dit : “Comment se fait-il que je ne vous aime pas autant qu’elle ? Un aveugle et quelqu’un qui voit, quand ils sont tous deux dans l’obscurité ne se distinguent pas l’un de l’autre. Si la lumière vient, alors celui qui voit verra la lumière alors que celui qui est aveugle demeurera dans l’obscurité.” » (Philippe v. 44b-45)

Quel scandale ! Il traite ses disciples d’aveugles pour ne pas voir la Lumière ! Elle est sa compagne, mais aussi son disciple et l’un ne pourrait aller sans l’autre. Elle n’est pas aveugle, elle ! C’est avec elle seule qu’il pouvait être en totale comm(e)-union. Il ne peut y avoir incarnation sans que la condition humaine ne soit vécue dans toutes ses facettes. En faisant de Jésus un homme désincarné, les Eglises ont fait un contre-sens absolument dommageable pour toute l’humanité. Tout l’être humain est sexué, et l’androgyne vit dans un corps dont il assume toutes les fonctions, qu’il vive dans un véhicule masculin ou féminin.

« Marie signifie mer amère, ou illuminatrice, ou illuminée. Ces trois significations font comprendre les trois excellentes parts qu'elle a choisies, savoir : la part de la pénitence, de la contemplation intérieure et de la gloire céleste. (…) Madeleine veut dire restant coupable (manens rea) ou bien encore munie, invaincue, magnifique, qualités qui indiquent ce qu'elle fut avant, pendant, et après sa conversion », écrit Jacques de Voragine... "

 

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/miriam-de-magdala-la-compagne-de-ieshoua.php

 

 

 

 

  

Chapelle du Val d'Amour, Bélestat, Ariège.

 

 

Beaucoup de peintres et de maîtres verriers

  

ont représenté le Christ et Marie Madeleine

  

dans une proximité révélatrice de leur conviction !

  

 

 

Peinture de l'église de Marly-le-Roi,

détail du centre de la Cène.

 

 

 

chateauroux.jpg

Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 15:51

  Le Christ a été souvent travesti en "Femme"

 

pour souligner son androgynie

 

 

Le blog http://marie-madeleine.over-blog.net/ dans son article "La vierge mâle"

cite le livre de Frédérique Villemur, Saintes et travesties :

 

 

"Depuis les premiers temps de l'Église et jusqu'à un Moyen Âge tardif, des femmes ont usé du travestissement dans leur quête d'un corps mystique. Guerrières engagées dans leur mission, recluses ou ermites vivant hors du monde, elles sont autant de modèles dans la culture chrétienne, la demande sociale et croyante engendrant à son tour des figures travesties." (http://clio.revues.org/index253.html)

 

 

  Ce blog nous montre cette crucifixion de sainte Wilgeforte

(Eglise Saint-Etienne, XVIe s., Beauvais) :

 

 

 

 

.

 

  Wilgeforte est la sainte forte, couronnée, portant son attribut, le Tau :

Cette vierge portugaise  reçut les avances d'un seigneur
qui voulait l'épouser
alors qu'elle désirait consacrer sa vie à Dieu.
La providence lui fit pousser une  épaisse barbe
après qu'elle eut imploré la Vierge
de la préserver d'un mariage païen ! !
Elle fut crucifiée.
 
 
 
Eglise Saint-Etienne, Beauvais, Oise.
 
 
Cette fable rassurante ne masque-t-elle pas la représentation de l'Androgynie du Christ ? LE CHRIST ANDROGYNE et LA VIERGE BARBUE  

  

 

Extrait de : "Prôtennoia trimorphe"

 

 

"C’est moi le [Log]os qui es[t dans la lumière] ineffable,
      é[ta]nt dans [ . . . . . . . . ] immaculé.
Et une pensée [s’est] ré[vélée]
d’une manière perceptible par [une grande] voix (provenant) de la Mère,
      alors qu’un engendrement mâle . [ . . . . . . ]  m’établir
      et alors qu’elle est depuis le commen[cement] dans les os du tout.

Or il existe une lumière, cachée dans le silence.
Elle pro[céd]a,
mais c’est elle seule qui est silence.
C’est moi seul (qui suis) le Verbe, ineffable, 15 immaculée, incommensurable, inconcevable.
C’est une lumière qui est cachée,
qui donne un fruit de vie,
qui fait jaillir une eau de vie de la source invisible,
      incorruptible, incommensurable,
      c’est-à-dire le son de la gloire 20 de la Mère, qu’on ne peut expliquer,
la gloire de l’engendrement de Dieu,
une vierge mâle (issue) d’un intellect caché,
      c’est-à-dire le silence caché au Tout, qu’on ne peut expliquer,
une lumière incommensurable,
la source de toutes cho[ses],
25 la racine de l’Éon tout entier."
(http://www.naghammadi.org/traductions/textes/protennoia.asp)

 

 

enceinte1

http://marie-madeleine.over-blog.net/article-la-vierge-male-57703743.html 

  (origine inconnue)

 

 

 

http://marie-madeleine.over-blog.net/article-la-vierge-male-57703743.html 

  (origine inconnue)

 

 En Belgique, à Lessines, ville francophone,
se trouve l'Hôpital "Notre-Dame à la Rose".

Y sont exposés des tableaux intéressants,
et en particulier celui d'un "Jésus-Christ aux seins"!

Sur cette mise au tombeau, Jésus-Christ,
nu mais le corps pudiquement voilé par son linceul,
est entouré de saint Jean et des saintes femmes qui veillent son cadavre.
Deux anges tenant des cierges, sont à sa tête.
Il porte la barbe, croise ses bras sous des seins bien féminins.
http://www.convivialiteenflandre.org/index.php?option=com_content&task=view&id=157&limitstart=5

Jésus-Christ est vu ainsi, dans un couvent féminin, "comme homme-femme",
"à la fois Père et Mère de l'humanité", en un mot, Androgyne.

 

 

 

 

Photo de : http://marie-madeleine.over-blog.net/article-la-vierge-male-57703743.html 

 

 

 

 VITRAIL DE LA CATHEDRALE DU MANS : LE SEIN PROVOCATEUR DU CHRIST..

 

 

glycon.jpg

.

 

Repost 0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 20:37

"PROPOS

SUR LA RÉSURRECTION DE JÉSUS

QUI FUT APPELÉ CHRIST"


Paru sur

 

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/liminaire-et-avertissement.php

 

Table des Matières :

 

Liminaire

 

Avertissement

 

Chap. I : L’immortalité http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/limmortalite.php

 

 

                                               Voir : LE CHRIST ANDROGYNE 

 
 

Chap. II : Iéshoua’ est sorti du statut mortel :

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ieshoua-est-sorti-du-statut-mortel.php

 

 

                                                              Voir : LE CHRIST ANDROGYNE DE CHÂTEAUROUX


Chap. III : Qui furent Iéshoua’ et Myriâm, sa  mère ?

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/qui-furent-ieshoua-et-miriam-sa-mere-.php

 

 

 LA MERE UNIVERSELLE, MERE-VEILLEUSE VEILLE SUR SES ENFANTS

 

Chap. IV : Du combat avec l’ange à la crucifixion

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/du-combat-avec-lange-a-la-crucifixion.php

 

 
lJacob-St-Sulpice-copie-2.JPG 

  

Chap. V : De la crucifixion à la résurrection

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/de-la-crucifixion-a-la-resurrection.php

 

Chap. VI : Le sens du Passage et de la Communion :

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-le-sens-du-passage-et-de-la-communion.php

 

Chap. VII : De l’ambiguïté des témoignages à la Toute Compréhension du Père-Fils

 http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-de-lambiguite-des-temoignages-a-la-toute-comprehension-du-pere-fils.php

  

Chap. VIII : Myriâm de Magdala, la compagne de Iéshoua’

 http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-de-lambiguite-des-temoignages-a-la-toute-comprehension-du-pere-fils.php

 

  
©Photo Magdala.
Chapelle du Val d'Amour à Bélestat (Ariège)

  

Chap. IX : Le « bouleversement » nécessaire

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/le-bouleversement-necessaire.php

 

Chap. X : Petros, le croyant

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-petros-le-croyant-typifie-la-condition-humaine.php

 

Chap.XI : Quelques réflexions à propos de la Genèse et de la Bible en général

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-quelques-reflexions-a-propos-de-la-genese-et-de-la-bible-en-general-.php

 

Chap. XII : L’Energie Christ aujourd’hui

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-lenergie-christ-aujourdhui.php

 

Postface http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/-postface.php  

 

logo.jpg

 

Repost 0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 07:54

 En Belgique, à Lessines, ville francophone,
se trouve l'hôpital "Notre-Dame à la Rose".

Y sont exposés des tableaux intéressants,
et en particulier celui d'un "Jésus-Christ aux seins"!

Sur cette mise au tombeau, Jésus-Christ,
nu mais le corps pudiquement voilé par son linceul,
est entouré de saint Jean et des saintes femmes qui veillent son cadavre.
Deux anges tenant des cierges, sont à sa tête.
Il porte la barbe, croise ses bras sous des seins bien féminins.
La photographie du tableau est protégée par un copyright,
elle est visible sur
http://www.convivialiteenflandre.org/index.php?option=com_content&task=view&id=157&limitstart=5

Jésus-Christ est vu ainsi, dans un couvent féminin, "comme homme-femme",
"à la fois Père et Mère de l'humanité", en un mot, Androgyne.

comme

LE CHRIST ANDROGYNE DE CHÂTEAUROUX


 




Comme LE CHRIST ANDROGYNE de l'église Saint-Etienne à Beauvais, Oise :
 

 



Comme ce crucifix : émail champlevé de Limoges, XIIème siècle,

Musée du Moyen Âge, Paris.

   
UNE AUTRE REPRESENTATION DU XIIème SIECLE D'UN CHRIST ANDROGYNE


&&&

L'androgynie du Christ ainsi perçue rejoint celle du Bouddha :
"Le Bouddha peut être représenté
sous forme masculine ou féminine
car il est au-delà de ces deux polarités",
est-il écrit à l'entrée du temple bouddhique vietnamien de Noyant-d'Allier.
DANS LE BOURBONNAIS, UN TEMPLE BOUDDHIQUE VIETNAMIEN

L'androgynie est l'Etat Naturel de l'Être Humain ; 
elle est à retrouver en chacun
par l'acceptation en soi la polarité complémentaire :

"Au-delà des Conflits qu'engendre l'incompréhension du Binaire de la Terre
est la Réconciliation des Opposés et l'Etat d'Androgyne.
Ne vouloir qu'une Facette des Choses, c'est se couper en deux,
c'est refuser l'Etat Naturel de l'Être Humain : son Androgynat.
Se couper en deux, c'est ne vivre qu'une Facette, ne voir qu'une Facette,
ne vouloir qu'une Facette ;
et le Binaire naturel de la Terre vous expose incessamment l'autre Facette
pour vous aider à la Réconciliation des deux Facettes."
(Emmanuel-Yves Monin, La Voie du Couple, 1991, Point d'Eau)


PeintureY2
Gouache sur papier.

Le Y, est le symbole hiéroglyphique de l'Androgyne.
(http://langue.des.oiseaux.free.fr/)


glycon.jpg

Repost 0
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 17:07

Le Triptyque d'Adriaan Reins

peinture sur bois  du Memling Museum,

Saint-Jean-de-l'Hospital, Bruges.

Hans Memling est un Primitif flamand. Ce triptyque date de 1480.



 
Au centre du triptyque ouvert, la descente de la croix. 
A droite, sainte Barbe, patronne des alchimistes,
tenant la tour-athanor.


 Le triptyque fermé : à gauche sainte Wilgeforte,
à droite, sainte Marie l'Egyptienne.

Elles ont le même visage ; l'une est couronnée, l'autre nue.
Marie l'Egyptienne est identifiée à Marie de Magadala,
Marie  de Migdal, mot hébreu qui la rattache à sainte Barbe
puisqu'il signifie "Tour".

Wilgeforte est la sainte forte, couronnée, portant son attribut, le Tau  :

Cette vierge portugaise  reçut les avances d'un seigneur
qui voulait l'épouser
alors qu'elle désirait consacrer sa vie à Dieu.
La providence lui fit pousser une épaisse barbe
après qu'elle eut implorée la Vierge
de la préserver d'un mariage païen ! !
Elle fut crucifiée.
 
 
Eglise Saint-Etienne, Beauvais, Oise.
 
 
Cette fable rassurante ne masque-t-elle pas la représentation de l'Androgynie du Christ ? LE CHRIST ANDROGYNE et LA VIERGE BARBUE  

Christ étant androgyne est bien évidemment « femme » (« Feu de l’Âme », décrypte la Langue des Oiseaux http://langue.des.oiseaux.free.fr/), comme tout homme en possession de son androgynie et ayant intégré en lui son pôle féminin, même s’il a vécu dans un véhicule masculin, et peut être représenté dans un véhicule féminin. Les vrais artistes l’avaient compris depuis longtemps et ont maintenu cette vérité à la barbe de l’Inquisition, sous l’apparence de fables, de légendes, d’hagiographies, par la sculpture et la peinture… !

Vérité universelle d’ailleurs ! à l’entrée du temple bouddhique vietnamien de Noyant-sur-Allier, il est écrit «  le Bouddha peut être représenté sous forme masculine ou féminine car il est au-delà de ces deux polarités  ! DANS LE BOURBONNAIS, UN TEMPLE BOUDDHIQUE VIETNAMIEN

Donc Christ peut être représenté crucifié avec un véhicule féminin (et de la barbe).

           « “Christos” est la traduction en grec du mot “Messie”. Nous parlerons, de ce fait de l’Energie Christ qui s’incarne dans la personne de Iéshoua‘. » (Propos sur la résurrection de Jésus qui fut appelé Christ, R-R. Mougeot, à paraître)

Miriâm de Magdala fut la disciple et la compagne du rabbi  Iéshoua‘ incarnant l’Energie Christ. Elle a atteint son androgynie ; elle a donc réintégré en elle sa polarité masculine tout en vivant dans un véhicule féminin. Nous avons là un couple alchimique formé de deux personnes en possession de leur androgynie. "Lorsque vous ferez que le deux soit un, vous deviendrez fils de l’Homme." (Evangile de Thomas, logion 110)

Le Connaissant qui a fait peindre ce tableau (et sans doute le peintre lui-même) a maintenu des vérités essentielles. Au plan de l’Unité indifférenciée, l’Energie Christ est incarnée non seulement par rabbi  Iéshoua‘, mais par tous ceux et celles qu’Elle investit totalement : Miriâm de Magdala, Wilgeforte, Barbe… tous les saints et saintes « authentiquement » christiques. Dans le dualisme de la manifestation, leurs représentations peuvent être masculines ou féminines. Wilgeforte, couronnée, tient en main le tau de son supplice, Marie dite ici l’Egyptienne, est dans la complète nudité (nue-déité décrypte la L. des O.), Barbe tient en main l’athanor alchimique qui lui a permis de faire le Passage.  Parlant de Marie-Madeleine, « Jésus dit : "Voici ; moi, je l’attirerai pour que je la rende mâle afin qu’elle aussi devienne un esprit vivant pareil à vous, les mâles ! Car toute femme qui sera faite mâle entrera dans le Royaume des cieux." » (idem L. 118) Il leur a sans doute dit aussi, mais cela n’est pas rapporté, qu’eux mâles devraient ne plus bloquer leur réceptivité s’ils voulaient entrer dans ce Royaume !

            Toutes et tous les martyr(e)s, dans leurs hagiographies, résistent à des supplices incroyables ! A comprendre anagogiquement : Celui qui « revêt » l’Energie Christ, aujourd’hui comme hier, voit ses ténèbres s’éclairer et n’est plus vulnérable durant son existence aux terribles supplices que fait subir la contre-nature actuelle. (les seins arrachés : cancer du sein par exemple, tous les enfers qui rongent l’humanité actuellement…)

 

Marie Madeleine.
Le Titien, 1533
.

Repost 0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 18:37

Taddeo Gaddi, élève du Giotto,

peintre florentin du XIVe siècle,

a peint cette fresque au fond du Grand Réfectoire,

Santa Croce, Florence.








Est-ce Jean ou Marie-Madeleine ?
Le personnage a la même  position que le treizième apôtre
du
vitrail de la Cène
à la
  collégiale Notre-Dame-en-Vaux,

Châlons-en-Champagne

 

115.-le-13-me-ap-tre-de-la-coll-giale-de-Ch-lons-en-Champagne.JPG

Voir LE MYSTERE DU TREIZIEME APOTRE !

EGLISE D'OLERON : LE CHRIST ET MARIE-MADELEINE SONT-ILS REPRESENTES ?



Repost 0
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 10:57

Une autre représentation

d’un Christ androgyne !

 

 


Crucifix : émail champlevé de Limoges, XIIème siècle,

Musée du Moyen Âge, Paris.

 

      « Noter que la courbe très féminine du bassin ainsi que la longueur inhabituelle du drapé tombant aux genoux et derrière jusqu’aux mollets nous donne une vision d’un Christ androgyne. »

 

(Léon Gischia et Lucien Mazenod, Les Arts primitifs français,

Ed. Arts et Métiers graphiques, 1953, p. 166)

 




Repost 0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 14:20

Le Christ,

représenté sur un vitrail

de la cathédrale Saint-Julien du Mans,






 montre un sein

qui signe son androgynie !


Une image semblable :

LE CHRIST ANDROGYNE DE CHÂTEAUROUX

&&&


Le Mans a été édifié sur un ancien lieu celte;
la cathédrale enferme en son sein un menhir
de grès de 4, 50 mètres de hauteur !
Il aurait été édifié par la tribu celte des Aulerques Cénomans.




                                     MEGALITHES DE L'ESSONNE

 

Repost 0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 17:34


La Cène de Léonard de Vinci




Ce tableau est une fresque à la  détrempe et à l’huile, réalisée de 1494 à 1498
pour le réfectoire du couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie à Milan.



A la rudesse d'allure de onze des apôtres,
s'oppose déjà la finesse de visage d'un Christ
que l'on pourrait qualifier d'androgyne,
un homme dans lequel les deux polarités
masculine et féminine sont réconciliées.


A la droite du Christ, celui qui est toujours appelé saint Jean
 est en effet très jeune, mais aussi d'allure très féminine.
Androgyne aussi ?


Dans ce tableau de Ghirlando Dominico,
saint Jean est aussi un personnage ambigu.
Quelle image se faisaient les peintres de la Renaissance
et leurs commanditaires du Christ et de saint Jean ?

&

Est-ce bien saint Jean ou plutôt Marie-Madeleine ?
La question trouve sa réponse
lorsque autour du Christ, il y a treize apôtres !


&

Cliquez sur:
LE MYSTERE DU TREIZIEME APOTRE !

EGLISE D'OLERON : LE CHRIST ET MARIE-MADELEINE SONT-ILS REPRESENTES ?

 

Repost 0

Présentation

  • : le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  •   le blog vivrevouivre par : Robert Regor
  • : Ce qu'est le Serpent-Dragon-Vouivre, symbole des énergies telluriques liées aux énergies cosmiques.
  • Contact

Texte Libre

 

 

Le lien http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/ permet de trouver les articles de ce blog depuis sa création en 2006, classés par thèmes de A à Z aux pages 4 à 13 - Thèmes des articles du blog vivrevouivre :

- Alchimie - Animaux fabuleux : ;- Arts ; - Bouddhisme, Chamanisme, Chevalerie et Moyen Age ; - Christianisme : ; - Druidisme, Education, Erotisme, Géobiologie ; - Gitans, Hindouisme, Islam, Jeux,  Kabbale, Langue des Oiseaux  ; - Articles de Manichéisme à Paix ; - Pays ; - Thèmes de Préhistoire à Voeux ; Vouivre

 

 

 

Recherche

Liens